5 bonnes habitudes à prendre pour maintenir une alimentation saine

5 bonnes habitudes à prendre pour maintenir une alimentation saine

Quel CrossFitteur ne s’est jamais posé de question(s) au sujet de l’alimentation et de son lien avec la santé, les performances ou l’esthétique?

 

La French Co vous propose une traduction extraite du Crossfit Journal qui peut vous aider à changer vos (mauvaises) habitudes et manger de manière plus saine au quotidien.

 

 

« Le secret derrière une bonne alimentation est d’établir des habitudes saines que vous êtes capable de suivre sur la durée – On ne parle pas ici de quelques semaines ou mois, mais bien de toute votre vie.

 

Becky Harsh – Crossfit Inc. Seminar Staff Trainer, Certifiée Crossfit Coach (CF-L4) et owner de Crossfit Beaver Menace à Castle Rock, Colorado – réalise des coachings nutrition personnel.

Au fil des années, Harsh a remarqué que ceux qui obtiennent des résultats sur le long terme ont tous une approche similaire. Les personnes qui atteignent – et même dépassent – leurs objectifs, partagent cinq secrets essentiels qui n’ont pourtant rien à voir avec le fait éliminer certains aliments ou encore manger à des heures bien précises.

Si vous des difficultés à vous tenir à un régime alimentaire, penchez vous sur cet article pour mieux maîtriser votre alimentation.

 

Becky Harsh affirme: “Les objectifs peuvent varier, mais le chemin pour les accomplir sont très similaires pour mes clients en nutrition qui ont obtenus les meilleurs résultats.”

 

  1. Cherchez de l’aide

Changer vos habitudes alimentaires est un engagement important, et non pas quelque chose à prendre à la légère.

Becky Harsh nous dit que ceux qui obtiennent les meilleurs résultats cherchent volontairement de l’aide – contrairement à ceux qui s’engagent sur un challenge nutrition grâce à / à cause d’un ami qui les y à poussé.

« Sur le long terme, explique t-elle, ils n’obtiennent pas autant de résultats que quelqu’un qui me contact en disant ‘Hey, je suis prêt(e) à passer à l’étape suivante, peux-tu m’aider ?’ ». Si vous n’êtes pas pleinement investi dans cette mission, il est quasiment impossible d’opter pour des options saines à chaque repas. La motivation pour améliorer votre régime alimentaire doit venir de vous, pas d’un ami, d’un collègue ou d’un proche.

 

  1. Focalisez vous sur la Santé et la Performance.

Qu’est-ce qui est le plus motivant : être attirant(e) en maillot de bain ou améliorer votre santé et vos performances ? Nous avons être poussés par l’aspect esthétique, la nature subjective de ceux-ci implique qu’il soit compliqué d’évaluer – ou même de reconnaître – sa propre évolution.

Becky ajoute que les gens qui sont uniquement focalisés sur le physique sont rarement satisfaits. « Ils sont trop focalisés sur ce problème et ne réalisent plus lorsque les choses changent et s’améliorent.”

Le miroir ment. Votre carnet de nutrition, non ! (Courtesy of Becky Harsh)

 

Même les photos “avant /après” ne fonctionnent pas avec eux car leurs yeux se dirigent directement sur ce qu’ils considèrent comme étant leurs défauts. Même en prouvant à ce type de clients qu’ils ont l’air plus en forme elle obtient souvent comme réponse “Non, ce n’est pas vrai.”

Les objectifs basés uniquement sur l’esthétique sont très compliqués à atteindre. Nous sommes souvent les pires critiques nous concernant.

 

En revanche, les clients peuvent compter sur des analyses de sangs et les résultats à l’entraînement comme preuve de succès. Est-ce que leur taux de sucre dans le sang a diminué ? Courent-ils plus vite ? Soulèvent-ils plus lourd ? Pour Becky il est beaucoup plus facile de motiver quelqu’un à accomplir des objectifs à long terme lorsqu’il s’agit de performance et de santé.

 

  1. Enregistrez vos apports

“Je n’insisterai jamais assez sur l’importance de noter vos apports” nous dit Becky Harsh.

Le compte rendu journalier de votre assiette aide à faire prendre conscience du lien entre alimentation, santé et performance.

“‘Je mange ça, et voilà mes perfs’ ou alors ‘Je mange ça et voilà à quoi je ressemble’” cite Becky en faisant référence à certains de ses clients.

 

“Les gens qui parviennent à établir des liens entre leurs données et leurs résultats sont capable de réellement peuvent ajuster leurs apports au fil de l’eau et avoir ainsi des gains réeels ». A contrario se dire simplement “Je vais mieux manger n’est jamais très concluant”.

 

Becky Harsh assure que le fait de consigner ses repas dans un carnet est bien plus important que de suivre un régime diététique bien spécifique et calibré.

“Je me fiche de savoir quel régime vous semblez suivre, mais si vous enregistrez tant la quantité que qualité de ce que vous mettez dans votre corps en pleine conscience vous avez en fait toutes les informations nécessaires pour réussir sur le long terme. Si vous ne fait pas cela, alors vous ne faite que les deviner.”

 

Abordez la nutrition comme une expérience scientifique et non pas comme un jeu de devinette. (Mike Warkentin/CrossFit Journal)

 

  1. Prenez un engagement sur le long terme

Une alimentation saine est l’histoire de toute une vie et Becky nous dit que ceux qui réussissent à tenir leurs objectif partagent la même implication tant dans la méthode et ne tiennent pas compte du temps que cela peut prendre. “Il ne s’agit pas de jours, ni de mois, mais d’année”. Ceux qui suivent un régime type ‘12 semaines minceur’ n’obtiendrons jamais les résultats qu’ils espèrent.

 

« Il s’agit simplement d’une aventure — autant que le fitness et que la santé — il faut que cela soit pérenne. Un pas après l’autre, faire les bons choix chaque jour, et lorsqu’il vous arrive de prendre des décisions qui vont à l’encontre de vos objectifs de parvenir à se dire ‘demain est un autre jour’ nous dit Becky.

 

Elle recommande de suivre la règle du 80/20 : Suivre son plan nutritionnel 80% du temps, et s’autoriser un petit écart 20% du temps. Cette approche aide à ne pas se sentir privé et permet de profiter malgré tout des sorties et de se faire plaisir régulièrement.

“Je pense que le 80/20 est l’équilibre idéal, lorsque 80% du temps vous contrôlez, 20% du temps restant vous pouvez sortir manger car vous accompagnez vos enfants à leur match et vous n’avez pas pu préparer un repas à l’avance.” ajoute-t-elle.

 

Trop de restrictions mène souvent à la rébellion et n’est pas réaliste sur le long terme. Enregistrer vos apports permet de vous assurez que vous suivez bien les 20% et qu’il le s’agit pas plutôt de 30, 40 ou même 50%.

 

Vous n’avez pas besoin de vous lancer seul —Le fitness et la nutrition s’apprécient d’autant plus lorsqu’ils sont partagés avec ses amis.(Mike Warkentin/CrossFit Journal)

 

  1. Trouver du soutien dans la Communauté

Se tenir à des habitudes saines est beaucoup plus facile avec du soutien. Si vous êtes entouré de personnes qui boivent du soda et mangent des fast foods, il sera difficile pour vous de suivre de manger équilibré.

Même Becky Harsh se fait aider d’un coach en nutrition pour rester sur le droit chemin.

 

“Cela parait dingue parce que je suis passionnée par le sujet, mais je galère comme tout le monde,” dit-elle. Même un partenaire solidaire ou un ami de la box permet d’obtenir soutien et encouragement nécessaires. “Si vous vous entourez de personnes qui ont le même état d’esprit alors – qu’importe les situations – quand la tentation arrivera, ils vous donnerons un coup de pouce qui vous aidera à rester sur les rails ».

 

Au sujet de l’Auteur : Hilary Achauer est une rédactrice et éditriceen freelance, spécialisé dans la santé et le bien-être. En plus d’articles, de blogs, d’article en ligne et de newsletters, Hilary écrit pour le Crossfit Journal. 
Pour la contacter, visitez hilaryachauer.com

Illustrations : Mike Warkentin/CrossFit Journal

Article : https://journal.crossfit.com/article/habits-achauer
Courtesy of CrossFit Inc

 

Traduction :

Nicolas JACQUES

Relecture :

Marie SEMERDJIAN

Comments are closed.

Newsletter de La French Co !

Evénements, WOD, portraits d’adhérents, conseils, challenges, recettes…
Découvrez toutes les news de la French Co, de ses boxs et de ses partenaires.