fbpx

Monthly Archives: janvier 2018

Portrait d’athlète : La famille AMOSSO #CFV

Portrait d’athlète : La famille AMOSSO #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux… ou plutot d’une famille…

 

Bonjour la team Amosso,

CFFC : Présentez-vous de manière individuelle en quelques mots :

Bonjour, je suis laurent amosso, j’ai 43 ans je suis contrôleur a la sncf sur les Grandes Lignes

Bonjour, je suis bastien amosso, j’ai 15 ½ je suis lyceen

Bonjour je suis manon amosso, j’ai 12 ans et je suis collégienne

Bonjour je suis severine amosso, j’ai 42 ans et je suis responsable back office Centrales d’achat  jardin

 

CFFC : Comment décririez-vous votre petite famille ?

Nous sommes 4 sportifs depuis toujours à niveau et intensité différents.

On habite Marseille.

Bouger fait partie de notre vie et nous voulons transmettre les valeurs positives du sport à nos enfants.

 

CFFC : Comment avez-vous découvert le CrossFit ? Qui a commencé avant les autres ? Et qui est le dernier arrivé (si applicable) ?

Le premier c’est lolo grâce au Coach Pierre, ensuite severine puis les enfants ont suivi.

Bastien en complément de l’aviron et Manon à la place de la gym

 

CFFC : Quel(s) sport(s) pratiquiez-vous auparavant ?

Lolo et sev : C’était le fitness les mills

Bastien : C’est un complément indispensable à l’aviron qu’il pratique au niveau championnat de France.

Pour manon c’est simple : elle me demande déjà de faire de la compet !

 

CFFC : Continuez-vous à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que vous apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Lolo pratique le kitesurf.

Sev aime bien le footing sur la corniche.

Pour les enfants voir ci-dessus.

A mes yeux celui qui en tire le plus gros bénéfice est mon fils : aussi bien mentalement que physiquement

 

 

 

CFFC : Que vous apporte le CrossFit dans votre vie familiale, vos rapports interpersonnels ?

Le CrossFit fait partie de notre vie et il est vrai que cela occupe quelques unes de nos discussions .Pour moi (Sev) il me permet de me défouler et de remplacer la fatigue mentale de bureau par une fatigue physique plus saine et libératrice. Je me sens plus confiante et plus sûre de moi grâce à des mouvements que je ne pensais pas être capable de faire comme le handstand walk (bon…. pour les muscle up ya encore du boulot :-))

Comme pour tous les pratiquants de cette discipline cela est devenu une passion : jusqu’à appeler notre petit chien NOREP. Et oui c est l’année des N…….

 

CFFC : Sans vous consulter au préalable, pourriez-vous décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

Pour manon : ambiance chaleureuse,determination ,depassement de soi,

Pour bastien : performance, amitié ,détermination

Pour lolo : rencontre, amitié, entraide, dépassement de soi

Pour sev : défoulement, convivialité, dépassement de soi, amusement

 

CFFC : Racontez-nous votre premier WOD ensemble :

Pour ma part les premiers wods avec bastien en équipe resteront gravés. C’est bon de sentir son fils se dépasser souffrir mais ne rien lâcher. C’est ce que je lui apprends tous les jours et le crossfit illustre très bien toutes ces valeurs positives.

Avec ma femme c’est plus un partage comme une mission à effectuer ensemble : finir le wod en souffrant mais le finir. Finalement c’est la vie de couple : affronter les épreuves ensemble et ne rien lâcher.

Hâte de pouvoir woder avec ma fille car elle est actuellement avec les teens.

 

 

CFFC : Qu’appréciez-vous dans la discipline ?

Sév : J’aime venir régulièrement même si je sais que je vais souffrir car il y a une super ambiance grâce aux coaches qui nous motivent.

Lolo : Ce que j apprecie le plus est que justement il y a tant de discipline dans ce sport : aucun training ne ressemble à un autre certains soirs tu rentres satisfait de ta prestation et d’autres soirs le plus souvent c est vrai tu l’es beaucoup moins……

 

CFFC : Quelle est votre plus grande fierté ou victoire ? Et à quel moment avez-vous ressenti de la fierté pour l’un de vous ?

Pour lolo : Perso ma plus grande fierté se sont mes enfants, et je suis sûr que le meilleur reste à venir : au niveau des résultats scolaires ou sportifs

Mes enfants ont déjà beaucoup d’ambition à la fois sur le plan professionnel et sportif et le mental qu’ ils se forgent WOD après WOD les aideront certainement.

Sev : Je ressens beaucoup de fierté pour mon mari de se lancer des challenges comme la compétition, même si  je trouve qu’il est un peu fou ;-).

 

 

CFFC : Quels étaient vos objectifs en vous inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Lolo : u début tu viens pour rester en forme tu te dis que je WOD pour pouvoir absorber quelques excès du week end, puis tu fais de moins en moins d excès et tu viens de plus en plus a la box jusqu’a faire de la compétition et essayer d’être meilleur chaque jour

 

Sev : Je me sens plus résistante mentalement et physiquement  pour affronter mon WOD quotidien : être mère de famille !

 

Pour Bastien l’objectif est de compléter physiquement et mentalement ses 5 entrainements d aviron par semaine.

Manon n’a que 12 ans. L’idée dans un premier temps est de se faire plaisir. Il n’y a pas vraiment d objectif

 

CFFC : Avez-vous observé des changements sur le plan physique et mental ?

Lolo : Oui sur les 2 plans pour ma part jamais : je ne me suis senti aussi bien

Sev : Oui , j’ai gagné en force, je me sens plus tonique et dynamique.

 

CFFC : Quelle place prend le CrossFit dans vos vies respectives et dans la vie familiale ?

Pour Lolo le crossfit prend une place importante mais même si cette activité est partagée par toute la famille. J’essaie de privilégier les horaires en matinée ou en début d’apres midi pour être présent le plus possible à la maison. Mon boulot m’obligeant à dormir plusieurs fois par semaine a l’exterieur.

Sev : J’essaie de venir 3 fois par semaine et surtout le weekend où c’est moins le speed. Je peux ainsi pleinement profiter des cours et des moments un peu avant un peu après avec les coaches et les adherents.

 

CFFC : A quelle fréquence vous entrainez-vous ? Plutôt ensemble ou séparés ?

Pour Lolo :  Je me donne 2j de repos dans la semaine pour les 5 autres c’est trainings  tous les jours. Quand je le peux, je fais un focus sur le jeudi avec wod et strongman.

Bastien : c’est le lundi soir en équipe et quelques vendredi.

Manon : C’est le mercredi avec pierre et le samedi avec alyx.

Sev : J’essaie de venir 3 fois par semaine et surtout le we où c’est moins le speed et je peux pleinement profiter des cours un peu avant un peu après.

J’aime bien aussi woder avec mon mari et mon fils car ils m’obligent à sortir de ma zone de confort.

 

 

CFFC : Avez-vous changé des choses dans votrequotidien et votre vie de famille (organisation, alimentation…) ?

Non pas vraiment de changement car de toute façon tout s’articule depuis longtemps autours de l’emploi de temps des enfant, surtout celui de bastien car l’aviron prend énormément de temps.

 

CFFC : Votre famille non crossfitteuse comprends-t-elle votre mode de vie ?

Nous sommes une famille très heureuse et je pense que nos familles ne retiennent que ca et c’est bien l’essentiel.

Même si de temps en temps on entend tout de même « mais ca risque rien pour le cœur ?, et quand même les enfants si jeunes… »

 

CFFC : Envisagez-vous de faire une compétition ensemble ? Si cela est déjà fait, pourriez vous nous la raconter.

Pour Séverine pas du tout sa conception du CrossFit est très différente de la notre

Ma fille est a fond !!! À quand une compet père fille…..

 

CFFC : Connaissez-vous les forces et faiblesses de ou des autres membres de votre famille ? Si oui, lesquelles ?

A nous tous aucune faiblesse !!!!!! 😉

 

CFFC : Avez-vous un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas et s’inscrire en famille ?

 

Venir en famille crée un lien spécial et de supers souvenirs d’entraide et de dépassement de soi.

Chacun adapte le wod en fonction de son niveau ce qui rend la pratique du CrossFit très accessible.

 

Nos enfants sont tres attachés à la box, aux coachs et aux adherents. Ils font partie de « la team ».

Bastien avait d’ailleurs été tres sensible au message d’Alyx lors de sa victoire au championnat de region ZONE SUD EST le présentant comme un athlete de la box.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

L’oeil du coach : meet Fran

L’oeil du coach : meet Fran

Chaque mois un Wod issu de la programmation de l’une des box, un benchmark ou un Hero est décrypté et analysé ! 

#1 : FRAN
21 / 15 / 9
-Thrusters
-Pull Ups
Rx : @43/30kg

Vous vous y êtes confrontés en décembre chez CFV.. Ils ne vous a certainement pas laissé indemne.

  • ANALYSE

Il s’agit peut être du couplet le plus redouté des CrossFitteurs mais aussi un des plus complet.

Type de travail :

Priorité au temps. Il s’agit de compléter une charge de travail donnée aussi rapidement que possible. Nous avons ici un excellent exemple de sprint qui doit être complété si possible en coupant le moins les répétitions.

Composantes :

Fran combine deux des trois composantes de notre discipline, la gym et l’haltérophilie. Le cadio est également mis à rude épreuve, surtout la filière anaérobies qui soutient des efforts brefs et explosifs.

Mouvements :

L’intensité de ce Wod est aussi lié à l’enchainement de deux mouvements parfaitement complémentaire qui  forcent à travailler tous les groupes musculaires. Le Truster (combinaison d’un front squat et d’un Push Press) est un mouvement de poussée tandis que les Pull-ups sont un exercice de tirage. Ce qui n’est pas travaillé par l’un l’est par l’autre. Et tous deux nécessitent un maximum de gainage dynamique, sollicitant énormément le centre du corps.

Adaptations :

– en diminuant le nombre de reps (12-9-6 ou 15-12-9 par exemple)
– en diminuant la charge et/ou modifiant un ou deux mouvement (KB thrusters, jumping pull-ups).
– en diminuant la charge et le nombre de reps.

  • Votre temps sur Fran : 

10:00 (+) : débutants
10:00-4:30 Intermediaire
4:30 – 3:00 Avancés
3:00 (-) : Elite

  • Goof for :

Fran (et globalement les 21-159)  est l’un des meilleurs Wod pour améliorer votre Puissance Maximale Aérobie … et vos capacités mentales !

Retrouvez les scores de vos camarades sur WODIFY !

 

Auteur :

Marie SEMERDJIAN

French Connection Championship : Event 1 @ CrossFit Des Ponts

French Connection Championship : Event 1 @ CrossFit Des Ponts

La French Connection est très heureuse d’annoncer la création de son Championship.

Soyez prêts à repousser vos limites lors de 4 évènements qui marqueront l’année 2018 :

 

Event 1 : Mars 2018 @ CrossFit Des Ponts

 

Lieu :

CrossFit Des Ponts

969 Avenue des Vergers

ZI du Pont

13750 Plan-d’Orgon

 

Quand :

le 31 Mars et 1er Avril 2018

 

Les équipes :

Une équipe est composée de 3 personnes de même sexe : H/H/H ou F/F/F. Elle doit conserver exactement le même nom lors des différentes inscriptions du début à la fin Championship. Il n’y a pas de catégorie d’âge ou de niveau.

A chaque nouvelle rencontre, il sera possible de changer tout ou une partie des membres d’une team.

 

Déroulement :

  • Mars à Septembre : Les Events (phases qualificatives)
  • 5 WOD pour toutes les équipes et un WOD de finales.
  • Décembre 2018 : Les Playoffs (phases finales) :
  • La finale désignera les grands vainqueurs de la CFFC Championship 2018.

 

 

Inscriptions :

CrossFiteur(se) membre de la CFFC : 26,5€ (+ frais Eventbrite) par personne (pour les 2 jours)
CrossFiteur(se) extérieur(e) 29,9€ (+ frais Eventbrite) par personne (pour les 2 jours)

Etape 1
Inscription et paiement de chaque participant : EventBrite

www.eventbrite.fr/e/billets-french-connection-championship-…

Etape 2
Inscription de la team: Wodify Arena

www.frenchconnectionchampionship2018event1.wodifyarena.com

 

 

 

Attention :

  • Les Playoffs (finales) sont gratuites !!!
  • L’inscription aux 3 events n’est pas obligatoire (vous pouvez participer à seulement un ou 2 selon vos disponibilités) mais la régularité sera fortement encouragée par le classement général.

Informations :

Mail : events@crossfitfrenchconnection.com

Page Facebook : www.facebook.com/FrenchConnectionChampionship

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Comment le muscle psoas influence t-il votre santé et votre fitness ?

Comment le muscle psoas influence t-il votre santé et votre fitness ?

C’est le seul du corps humain qui relie les jambes à la colonne vertébrale. Muscle profond allongé et fusiforme, il commence à partir de la vertèbre dorsale (thoracique) T12, passe par les cinq vertèbres lombaires et s’insère sur le fémur au niveau du trochanter. Il affecte la mobilité, l’équilibre structurel, la fonction articulaire, la flexibilité, et bien plus encore.

C’est l’un des principaux fléchisseurs de la hanche et également un faible rotateur externe. Il contribue à l’équilibre structurel,  à la posture en station debout, à la marche et à la fluidité du corps en mouvement.  Mais son rôle dépasse aussi la pure fonction mécanique…

 

LE MUSCLE DE L’AME

Le psoas est aussi appelé « muscle de l’âme ». Il existe une liaison indirecte entre le psoas et la partie la plus ancienne de notre tronc cérébral et la moelle épinière, appelé le cerveau reptilien. Celui-ci est siège des émotions primaires et notamment de la peur. Il réagit selon une construction binaire de  «fuite ou combat ».

Beaucoup de facteurs de la vie moderne limitent les mouvements naturels du corps, faussent la posture et contractent davantage le psoas. Vêtements serrés, posture assise sur des chaises inadaptées chaussures, sédentarité entravent la flexibilité du psoas et génèrent des tensions, un manque d’énergie, des angoisses inexpliquées, une fatigue chronique. 

Il existe de surcroit connexion du psoas au diaphragme: leurs insertions sont très intriquées et ils peuvent en cela former une chaîne de tension : un mauvais schéma respiratoire peut engendrer la crispation psoas et réciproquement, un psoas tendu peut entrainer un sentiment d’oppression sur la cage thoracique ou d’étouffement.

 

DIGESTION ET SYSTEME REPRODUCTIF

C’est l’un des responsables dans douleurs lombaires, les blessures au genou ou les douleurs de hanche. Un psoas contracté perturbe l’amplitude des mouvements, ainsi que tout le système digestif, le fonctionnement de la vessie, des organes de reproduction…

Le psoas droit notamment se situe au niveau du caecum qui n’est autre que le lieu où le chyme (ce qu’il reste des aliments une fois que 90% des nutriments-vitamines et minéraux ont été absorbés) se déverse dans le gros intestin. C’est donc un muscle « poubelle » qui peut être rapidement saturé par  une alimentation trop riche en graisses, en sucres,  aliments industriels, additifs mais également par la prise de médicaments. Le surplus de toxines qui en découlent va engorger les intestins et indirectement en amont le muscle psoas. Celui-ci va se contracter, se raccourcir et tirer sur les vertèbres lombaires. Le dos, en réaction, se cambre de manière accrue pour compenser.

Dernier point, le psoas se situe directement dans le rail des reins avec lequel possède une aponévrose commune (mais aussi avec le muscle iliaque, le carré des lombes). Il s’agit du fascia iliaca dan lequel que s’accumulent les toxines !

 

UN PSOAS FORT ET SOUPLE !

Le psoas est encore plus malmené l’hiver durant lequel il est coutume de ralentir le rythme. Plus de temps passé position assise, moins de sport… favorisent les raideurs.

Étirer le psoas et le drainer manuellement permet d’équilibrer l’énergie et se sentir plus aux prises avec le moment présent. La stabilité structurelle et émotionnelle attribuée à un psoas en bonne santé permet au Prana ou Qi (énergie vitale) de circuler librement.

 

Etirement à genoux 

La jambe arrière est appuyée sur le genou et le tibias et la jambe avant fléchie à 90° en appui sur le pied. Le bassin est en rétroversion (pubis vers l’avant) tout en conservant le buste droit. Pour aller plus loin dans l’étirement, deux variantes :

  • Tendre les bras vers le ciel largeur épaules ou plus selon la mobilité ;
  • Attraper le coup du pied avec la main et de le ramener sur la fesse.
Etirement debout 

Le pied avant est appuyé sur une chaise ou tout autre support en hauteur. Le genou est fléchi  vers l’avant et le bassin retroversé. Le talon reste au sol tout au long du mouvement.Pour aller plus loin, une variante :

  • Attraper le coup du pied avec la main et de le ramener sur la fesse.
Etirement au sol 

Allongé sur un tapis, une jambe est ramenée sur la poitrine et l’autre tendue au sol. Pour aller plus loin, une variante :

  • Se positionner sur une table, fesses proche du bord afin de relâcher une jambe dans le vide.

 

Auteur :

Marie SEMERDJIAN

EnregistrerEnregistrer

Lift your veggies #1 : être CrossFitteur et végétarien !

Lift your veggies #1  : être CrossFitteur et végétarien !

La viande symbole de force ? Un cliché qui continue à avoir la vie dure et en particulier au sein de la communauté sportive.

L’omnivorisme est encore considéré comme étant le seul régime alimentaire compatible avec la pratique intensive d’une activité physique. Pourtant, il est désormais communément admis que la (sur)consommation de produits du règne animal pose des problèmes sanitaires et environnementaux.

De de nombreux sportifs ont ainsi réduit drastiquement voire supprimé leur consommation de produits carnés tout en maintenant leur niveau et remplissant leurs objectifs – y compris physiques. De nombreux Crossfitteurs ont déjà adopté cette démarche. S’il est suivi correctement, le végétarisme n’affecte en rien les performances !

 

PETIT ETAT DES LIEUX DES « VEGE »

Végétarien : les végétariens excluent la viande et le poisson.

Végétalien : en plus de la viande et du poisson, les végétaliens excluent de leur assiette des oeufs et les produits laitiers.

Végan : sans contexte le mode le plus strict :  toute utilisation d’un produit – alimentaire, vestimentaire, cosmétique..) en rapport avec le l’exploitation animale es proscrite.

Mais aussi..  ovo-végétarisme (autorise la consommation d’oeufs mais pas de produits laitiers), lacto-végétarisme (autorise la consommation de produits laitiers mais pas d’oeufs), pesco-végétarisme (exclut uniquement les produits carnés).

Semi-végétariens et flexitariens : ils s’autorisent tous deux la consommation plus ou moins occasionnelle de produits d’origine animale et tiennent grand compte de l’éthique. Ils sont sont à dominance omnivore mais raisonnés.

 

LA QUESTION DES PROTEINES

Les protéines sont des assemblages d’acides aminés. Elles jouent un rôle prépondérant dans création des tissus musculaires mais sont également impliquées dans de très nombreux processus tels que la réponse immunitaire (anticorps), le transport de l’oxygène dans l’organisme (hémoglobine), ou encore la digestion (enzymes digestives).

Les sportifs – et plus encore les pratiquants de sports de force – ont tendance à surévaluer leurs besoins qui s’atteignent en réalité très rapidement. Pour les combler, l’homme a besoin de de 0,5 (personnes âgées, enfants, grands sédentaires) à 1,8g (très actifs, grands sportifs) par kg de poids de corps.

Les protéines que l’on retrouve dans l’alimentation ont des valeurs biologiques (qualité nutritionnelle) différentes en fonction de leur profil en acides aminés. Notre corps à besoin de 20 acides aminés dont 8 sont essentiels (9 pour les enfants) : le tryptophane, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, la valine, la leucine et l’isoleucine.

Les protéines animales – oeufs en tête – sont les plus complètes (valeur biologique entre 100% et 90%) et ne contiennent pas ou peu de facteur limitant.

Les protéines végétales ont quant à elles une valeur biologique entre 80% et 70% (exception faite du soja qui est très complet). Ce sont des protéines dites à facteur limitant qui ne contiennent pas tous les acides aminés essentiels.

Elles se trouvent majoritairement dans les légumineuses, les céréales et pour petite partie les oléagineux et les légumes verts.  Il est donc nécessaire de des assembler entre elles pour obtenir une valeur biologique appropriée. Les proportions usuelles sont d’1/3 légumineuses et 2/3 céréales pour obtenir un bon équilibre.

 

LA QUESTION DE L’ASSIMILATION

La première règle est simple : la valeur biologique est intacte si la protéine est complète et non raffinée. Il est donc indispensable de consommer le moins possible de produits industriels. Une alimentation végétarienne doit être le plus « brute » possible.Mais la une consommation accrue de produits céréaliers complets et de légumineuses n’est pas sans défaut.

Les légumineuses et céréales complètes contiennent plusieurs « anti-nutriments » pouvant exercer des activités biologiques négatives fortes.

  • L’acide pythique est une molécule phosphorée présente à l’état naturel dans certains aliments. Elle se lie par une transformation chimique, appelée la chélation, à des minéraux et oligo-éléments pour former des phytates. Ces sels insolubles servent à assurer une potentielle croissance ultérieure de la plante. Sauf que l’acide phytique se combine également avec les autres minéraux du bol alimentaire lors du repas et empêche leur assimilation par l’organisme, ce qui peut provoquer bon nombre de carences (magnésium, zinc, cuivre, fer, calcium..).
  • Les lectines, quant à elles peuvent stimuler la production d’acide dans l’estomac et empêcher la régénération de la muqueuse intestinale. Elles en augmentent la perméabilité, provoquant à terme des ulcères.
  • Les saponines perturbent la barrière intestinale.
  • Le glycoside cyanogène, présent notamment dans le soja, est transformé en thiocyanates, substances qui sont reconnues pour interférer avec le fonctionnement normal de la glande thyroïde en empêchant la captation de l’iode.

 

La ou les solutions ?

Évidemment, leur toxicité est dose- dépendante et il existe des astuces pour contrecarrer l’effet des anti-nutriments. Pour l’acide phytique, il faut impérativement mettre à tremper les aliments dans plusieurs bains d’eau douce et / ou les faire germer pour neutraliser une partie de cet « anti nutriment ».

Pour les autres molécules, celles-ci sont en partie détruites à la cuisson… mais parfois pour le pire (thiocyanates). La consommation sera donc déconseillée pour les personnes souffrant d’hypothyroïdie.

LES AUTRES MACRONUTRIMENTS

Une alimentation riche en protéines végétale est souvent aussi riche en glucides car les céréales et les légumineuses en sort majoritairement composée. Dès l’instant que leur index glycémique est bas cela ne pose pas de réel problème mais leur surconsommation peut, comme tout excès, encrasser l’organisme et conduire à un surpoids.

En l’absence de produits de la mer, l’apport en acides gras essentiels est assuré  par les huiles d’origine végétale sous forme d’acide alpha-linolénique (ALA). Ceux-ci sont moins exploitable par le corps que le DHA ou EPA car ils nécessitent une transformation supplémentaire pour être exploités par le corps. Non seulement celle-ci se se fait qu’ en présence d’enzymes spécifiques mais  et leur conversion est bas (environs 5% qui se réduisent encore en cas de mauvais ration omégas 3 et 6 dans l’alimentation). Par ailleurs, l’apport en micronutriments agissant comme co-facteurs enzymatiques de cette réaction doit être optimal. Les végétariens doivent donc porter une attention particulière à leur apport en Magnésium, du Fer, du Cuivre, du Zinc, des vitamines C et B6.

 

VITAMINES ET MINERAUX

Il existe une risque de carence en vitamine B12, uniquement apportée par les produits d’origine animale, chez une personne adoptant un régime de type vegan ou végétalien. Le maintien de la consommation d’œuf et / ou de produits laitiers peut permettre de l’éviter. Pour les vegan ou les végétaliens, la complémentation est par contre indispensable.

Les algues (spiruline, Wakamé, Nori, Laitue de mer, Kombu, Dulse…), sont aussi une bonne alternative pour veiller à l’équilibre alimentaire tout comme les fruits oléagineux (noix, noisette, amande sésame…) et les graines germées.

Une alimentation végétarienne peut donc parfaitement être suivie par tous – y compris les CrossFitteurs- à condition de faire les bons choix. Cette démarche fait la part belle aux végétaux et aux aliments ayant une haute densité nutritionnelle. Elle réduit le risque inflammatoire en limitant les omégas 6 et les produits transformés.

Le régime suivi est avant tout une question d’éthique et de démarche strictement personnelle. Dans tous les cas de figures, alimentation plus raisonnée, tant en termes de quantité de protéines animales que de qualité est un choix pertinent au même titre que l’intégration  quotidienne des fruits, légumes,  légumineuses, produits céréaliers complets.

Découvrez prochainement le portrait de ceux et celles qui ont fait ce choix….!

 

 

Auteur :

Marie SEMERDJIAN

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Portrait d’athlète : La famille Anaïs & Anthony #CFV

Portrait d’athlète : La famille Anaïs & Anthony #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux… ou plutot d’une famille…

 

Bonjour Anais & Antho,

CFFC : Présentez-vous en quelques mots :

Anais: Donc je m’appelle Anaïs, j’ai 25 ans, je suis Maman de deux princesses.

Anthony : et moi c’est Anthony, 25 ans aussi et le papa des princesses Aimy et Zoey.

 

CFFC : Comment décririez-vous votre petite famille ?

Je nous décrirez comme une famille carrément accro au sport (rire), un peu delurée sur les bords mais surtout une famille soudée et qui se soutient dans n’importe quelle situation.

 

CFFC : Comment avez-vous découvert le CrossFit ? Qui a commencé avant les autres ? Et qui est le dernier arrivé (si applicable) ?

Anais: j’ai découvert le crossfit via les réseaux sociaux et grâce a mon ami Fabien qui pratiqué à Vitrolles. C’est moi qui me suis lancée la première, puis deux mois après Anthony a suivis puis mon frère et ma belle soeur. Les dernières arrivées sont nos filles : Aimy à commencé les kids en Novembre et Zoey s’amuse à la recopier sur certains mouvements.

 

 

 

 

CFFC : Quel(s) sport(s) pratiquiez-vous auparavant ?

Anais: je pratiquais de la gymnastique Artistique et de la pole dance.

Anthony: je fesais un peu de boxe, de gym et puis parfois de la salle.

 

CFFC : Continuez-vous à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que vous apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ? 

Non, aucun de nous ne pratique d’autre sport en parallèle. Le Crossfit a vite pris une très grande place et nous nous y consacrons entièrement.

 

CFFC : Que vous apporte le CrossFit dans votre vie familiale, vos rapports interpersonnels ?

Le Crossfit nous apporte beaucoup que se soit au niveau de la santé, du bien être ou de l’estime de sois. On parle beaucoup Crossfit à la maison, on regarde des vidéos, les filles s’amusent à faire dès squat, des burpees. Tous le monde s’y implique à sa manière.

CFFC : Sans vous consulter au préalable, pourriez-vous décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

Anais : entraide, secte ( rire ), dépassement, échappatoire

Anthony : communauté, forme, compétition, coach

 

CFFC : Racontez-nous votre premier WOD ensemble :

Oulaaaaaa, je ne m’en souvient plus Mais les premiers wod que l’on a fait ensemble vraiment sont ceux pour les qualifications des Marseille Throwdown, quelques accrochage ( oui Anais est quelque peuuuuuu impulsive mdrrr ) mais vraiment cool. On en garde de très bon souvenir  .

CFFC : Qu’appréciez-vous dans la discipline ?

Anais: Le fait de toujours diversifier mes entraînements, de voir les progrès au fil du temps, de pouvoir toujours dépasser mes limites, de m’envoyer dans le rouge et surtout de pouvoir partager cela avec ma famille et avec mes amis Crossfiteurs.

Anthony: Le fait d’être aussi bien encadré par les coach, de voir ma progression, de pouvoir comprendre mieux mon corps.

 

CFFC : Quelle est votre plus grande fierté ou victoire ? Et à quel moment avez-vous ressenti de la fierté pour l’un de vous ? 

Anthony: ma plus grande fierté est de nous être qualifié pour la compétition des Marseille Throwdown et à ce moment là jetait également très fier d’Anais (et de Geoffrey & Christine ^^ ) car c’est grâce à eux qu’on a réussi.

Anais: ma plus grande fierté est de pouvoir me lever chaque matin et aller m’entraîner avec Le smile chaque jour. Je ressens de la fierté pour ma famille à chaque fois qu’ils sont fiers d’eux, lorsqu’ils font des PR ou réussissent des mouvements encore jamais exécutés. Chaque mini-victoire est une fierté :).

 

CFFC : Quels étaient vos objectifs en vous inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ? 

Anais: mon objectif de base était de retrouver une forme (je pesais 7kg de plus lors de mon inscription), de me sentir mieux dans mon corps et d’être encadrée. Mes objectifs on évolué au fil du temps, moi qui ne pensais jamais faire de compétition de Crossfit un jour je prend aujourd’hui un gros kiff lorsque j’en fais.

Au fur et à mesure du temps on revoit ses objectifs à la hausse et ce qui nous semblait impossible à faire quelques mois auparavant se retrouve tout à coup possible.

Anthony: Le mien était de m’entretenir et pouvoir évoluer sur le plan physique. J’aime maintenant me challenger, surtout avec les coachs (coucou Pierrot mdr).

 

CFFC : Avez-vous observé des changements sur le plan physique et mental ? 

Anais: oui forcément physiquement j’ai beaucoup changé. Il y a encore énormément de travail mais je me sent vraiment mieux dans mon corps et ma tête. Le Crossfit ma aidé à avoir plus confiance en moi, à croire en moi et de relativiser.

Anthony: oui, mon corps est beaucoup plus en forme et dessiné. Pour ce qui est du mental non, rien n’a changé.

 

CFFC : Quelle place prends le CrossFit dans vos vies respectives et dans la vie familiale ? 

Le Crossfit prend quand même beaucoup de place dans nos vies, entre les entraînements de tous le monde ainsi que parfois des compétitions le week-end, nous sommes quasiment plus souvent à la box qu’à la maison (rire) .

 

CFFC : A quelle fréquence vous entrainez-vous ? Plutôt ensemble ou séparés ?

Nous nous entraînons environs 5/6 fois par semaine, séparément par rapport au fille. Anais y va Le midi et moi Le soir. On essaye de s’entraîner quelques fois ensemble mais ce n’est pas simple.

 

CFFC : Avez-vous changé des choses dans votre quotidien et votre vie de famille (organisation, alimentation…) ? 

Nous avons dû changer notre organisation forcément et l’alimentation on dira un petit peu mdr .

 

CFFC : Votre famille non Crossfitteuse comprends-t-elle votre mode de vie ? 

Beaucoup nous comprennent et nous soutiennent (même s’ils trouvent que nous nous entraînons parfois trop). Certains membres de notre famille s’y sont intéressé et aiment suivre notre évolution, certain on même regardé les games pour nous en parler (rire). Puis il y a les autres bien sûr qui n’adhèrent pas à notre mode de vie Mais on peux comprendre, chacun ses choix :).

 

CFFC : Envisagez-vous de faire une compétition ensemble ? Si cela est déjà fait, pourriez vous nous la raconter.

Oui, nous avons donc fait les Marseille ensemble qui fut une expérience juste exceptionnelle, notre objectif 2018 est d’ailleurs d’y retourner car c’était vraiment énorme. Nous en avons fait une aussi tous les deux en Avignon où on s’est vraiment amusés. Mais les Marseille reste notre plus belle expérience où l’on a su être complémentaires et ou l’on sait soutenus malgré les difficultés.

 

CFFC : Connaissez-vous les forces et faiblesses de ou des autres membres de votre famille ? Si oui, lesquelles?

Anais: oui je les connais évidemment, la mobilité et lui ça fait 12 mdr sa force c’est surtout son endurance.

Anthony : je crois que tous le monde connaît LA plus grosse faiblesse d’Anais ( rire ), on dira qu’elle a un peu de mal avec Le cardio mdr. Sa force je dirais l’haltero et la gym elle se débrouille.

 

CFFC : Avez-vous un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas et s’inscrire en famille ? 

Le Crossfit c’est soit l’on aime, soit l’on aime pas. Essayé et vous saurez! N’hésitez pas à franchir le pas, que se soit avec votre conjoint ou même votre enfant (pensée à lolo qui s’entraîne avec son fiston ^^ ) . L’entraînement en famille c’est vraiment bien, pouvoir nous soutenir tous ensemble, car oui en plus d’y être tous les 4 mon frère et ma belle soeur en font aussi tout comme des amis très proches. Sautez le pas ! N’ayez pas peur ! Personne ne mords (rire).

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Newsletter de La French Co !

Evénements, WOD, portraits d’adhérents, conseils, challenges, recettes…
Découvrez toutes les news de la French Co, de ses boxs et de ses partenaires.