fbpx

Monthly Archives: janvier 2020

Championnat Départemental d’haltérophilie 13 à Noves

Championnat Départemental d’haltérophilie 13 à Noves

Une journée doré pour nos athlètes d’haltérophilie !

Le championnat des Bouches-du-Rhône s’est tenu ce week-end dans la ville de Noves. Encore une longue journée qui a permis à beaucoup d’atteindre leurs objectifs et à d’autres de partir médaillés dans leur catégorie de poids, (qu’il a fallut atteindre malgré la sortie des fêtes de fin d’année…)

Une médaille d’or, d’argent ou de bronze avec en prime la petite serviette aux couleurs de la fédération !!
Chez les hommes : 1 Médaille d’or en -96kg, 1 médaille d’or en -81kg, 1 médaille d’or et d’argent en -73kg, 1 médaille d’or en -61.
Chez les femmes aussi, un carton plein : 1 Médaille d’or en -76, 1 Médaille d’or et de bronze en -64, 1 Médaille de bronze en -59, 1 Médaille d’or et de bronze en -55.

Et nos deux jeunes minimes qui frôlent la qualification au championnat fédéral et au championnat de France pour leur première compétition !

Félicitation à tous pour cette belle journée et ces performances !!

Le travail paye et nous sommes fiers de vous voir porter les couleurs de LaComp.

Auteur :

Portrait d’adhérent : Justine Nocchi #CFS2P

Portrait d’adhérent : Justine Nocchi #CFS2P

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

Bonjour Justine !

La French Co : Présente-toi en quelques mots
Bonjour, je m’appelle Justine, j’ai 22 ans, je travaille en tant que contrôleuse aérienne à la base de Salon de Provence ou j’ai été mutée en juillet 2018.

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?
J’ai découvert ce sport grâce à un pote à moi au lycée qui m’avait vaguement parlé du CrossFit, comme quoi cela mélangeais l’endurance la gymnastique et l’haltérophilie : Une chose bien floue à première vu pour moi. J’ai pourtant gardé cette petite information dans un coin de ma tête et une fois mes études terminés j’ai passé le cap!

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?  
Je pratique le CrossFit depuis août 2018.

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?
Plus jeune j’ai fait de l’athlétisme en club puis du « fitness », entre renforcement musculaire et footing.

La French Co : Continues –tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?
Depuis que j’ai commencé le CrossFit je ne fais plus d’autres sport car celui ci me parait déjà suffisamment complet et m’occupe une bonne partie de mon temps libre. 

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?
D’après moi les termes : communauté, cohésion, dépassement de soi et loisirs décrivent bien cette discipline ! 

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :
Je me souviens vaguement de mon premier wod, il devait y avoir des kettlebells swing et du run. De mémoire, tous les mouvements étaient à ma porté (je n’avaient pas encore découvert les dumbbells squat snatch aha). Il était très fun, pas trop long pour un début ce qui tombait bien car je n’avais pas trop de cardio 😅

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?
J’aime le CrossFit car c’est vraiment mon moment de plaisir au quotidien. Il y a tellement d’exercices variés, de formats d’entrainements différents on ne s’ennui jamais. De plus on y retrouve des personnes qui sont devenues amis et une ambiance inégalable à mon avis. 

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?
Q9 : ma plus grande fierté et d’enfin réussir à passer des muscle up rings et bar, ce qui me paraissait impossible à atteindre au début. 

French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ? 
Mes objectifs étaient simplement d’améliorer ma conditions physique puis au fur et à mesure on cherche les performances, soulever toujours plus lourd, aller toujours plus vite… et enfin marcher sur les mains 😅

French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?
On peut dire que j’ai un peu changé physiquement puisque j’ai du changer quelques tee -shirts 😁 Sur le plan psychologique je me sens mieux au quotidien, plus détendue et j’essaye de me construire un mental ce qui me serait bien utile dans certains wods… 

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?
Je ne dirais pas que le CrossFit est omniprésent mais presque puisque la première chose que je fais en me réveillant est de regarder le wod du jour 🤔

French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?
Je m’entraîne 6 jours par semaine dont un cours d’hatero si possible car c’est toujours très utile.

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?
Maintenant je peux manger plus et tout ça sans grossir 😏 

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?
Ma famille et mes amis on un peu de mal à comprendre comment je peux passer autant de temps à la box et aimer « souffrir ». J’essaye toujours de les convertir, mon père était presque conquis avant de comprendre l’utilité de la mobilité.😁

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?
Nos coach sont très soucieux de notre état physique et sont à l’écoute. Ils ont déjà fait beaucoup de changement à la box pour combler leur adhérents tout en organisant des challenges ou autre. J’aimerais simplement qu’ils continuent dans cette voie 👌🏻


La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?
La mobilité ! C’est ma bête noire au quotidien, j’essaye de m’étirer régulièrement mais quand viens de moment là procrastination prend souvent le dessus. 

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?
Je dirais que j’ai quelques facilités en gym peut être puisque j’adore ça, ce qui fait que je m’y attèle d’avantage. 

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?
Sans hésiter je dirais Angie, des grosses séries et du poids de corps : que du bonheur ! 

French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu déteste ?
Même s’il s’est fait désirer je dirais que mon mouvement préféré et le Bar MU. Par contre dès qu’il s’agit de passer la barre au dessus de la tête, que ce soit snatch, thrusters ou overhead quelques chose il faut m’oublier. 

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?
A tous ceux qui hésitent encore, fuyez tant qu’il en est encore temps vous ne pourrez plus vous en passer après ! 

Promo rentrée 2020 : Sans engagement jusqu’au 1er Mai

Promo rentrée 2020 : Sans engagement jusqu’au 1er Mai

🎁 Inscrivez vous avant le 31 janvier et rester libre jusqu’au 1er Mai 🏃‍♂️🏋️‍♀️🤸‍♂️

1/ Réservez votre séance d’essai offerte 📲 https://www.lafrenchco.fr/start

2/ Choisissez l’une de nos formules : https://www.lafrenchco.fr/tarifs/)

3/ Soyez coaché.e.s pendant tous vos trainings par notre équipe de coachs : http://www.lafrenchco.fr/team/

4/ Vous aurez la possibilité de résilier votre abonnement à la fin de chaque mois. Il vous suffira pour cela d’envoyer avant le 25 du mois en cours un mail à abo@lafrenchco.fr en indiquant votre demande.

Vous bénéficierez d’un accès intégral au réseau de La French Co comprenant 6 boxes affiliées :

  • 1789 CrossFit
  • CrossFit Vitrolles
  • CrossFit Salon de Provence
  • CrossFit Des Ponts
  • CrossFit Avignon
  • Orange 84 CrossFit

Conditions générales  : Valable du 1er au 31 Janvier 2020 pour toute personne qui n’a pas eu de compte Wodify actif en 2019. Séance de fondamentaux obligatoire si vous n’avez jamais pratiqué de CrossFit.

Portrait d’adhérent : Floriane #1789CrossFit

Portrait d’adhérent : Floriane #1789CrossFit

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

Bonjour Floriane !

La French Co : Présente-toi en quelques mots :
Hello, moi c’est Floriane, j’ai 30 ans et je suis pharmacienne.

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?
J’ai découvert le crossFit grâce à un copain qui en faisait depuis plusieurs années. J’en avais entendu parler, ça me tentait énormément mais j’avais jamais osé essayer avant qu’il m’y amène.

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?
J’ai commencé en Juin 2018.

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?
J’ai pratiqué la danse classique pendant 8 ans avant de m’essayer à différents styles de danse. Puis je me suis mise à la course à pied, un peu à la  muscu et aux cours collectifs en salle de sport.

La French Co : Continues –tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?
C’ était le plan au début, continuer à aller à la salle de sport et faire une séance de crossfit par semaine. Je crois bien que je suis retournée une seule fois à la salle de sport suite à mon premier WOD…

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?
Dépassement de soi, cohésion, famille, persévérance

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :
C ‘était un WOD gym, je galérais à comprendre le système et les termes, j’ai craché mes poumons, j’ai cru mourir 4 fois mais j’ai adoré ! J’ai mis une semaine à m’en remettre par contre !

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?
Cette notion de dépassement de soi, d’être en compétition avec soi-même. Ce n’est jamais répétitif, chaque WOD est différent. 
Et surtout cet esprit de cohésion, de famille, qui fait que l’on s’encourage tous à donner le meilleur de nous mêmes.

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?
Les rope climb malgré mon vertige.

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ? 
A la base, et pour probablement la majorité des crossFitteurs, c ‘était avec un objectif purement physique. Maintenant je veux progresser, passer certains mouvements, améliorer ma technique.

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?
Oui. Je suis plus musclée notamment au niveau des épaules et des bras. Mentalement, ça m’a rendue plus sure de moi, dans mon quotidien.

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?
Le crossfit prend une très grande place dans ma vie ! Je m’entraîne très souvent, et quand je ne m’entraîne pas, je parle crossfit ! (un peu trop selon mes amis non crossfitteurs haha) 
Et il y a les sorties hors box avec des crossfitteurs aussi !

La French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?
Ca dépend de mon planning mais je m’entraîne entre 3 et 6 fois par semaine. En spécialité, j’essaye d’aller au maximum en gym et en haltéro ! Sans oublier l’endurance, le plus souvent le dimanche !

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?
J’ai quasiment tout changé ! L’alimentation d’abord, je me suis mise aux meal prep et ça demande une sacrée organisation. J’essaye de privilégier les plages horaires où je peux woder avec les copains et les copines aussi !

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ? Pas vraiment côté familial où les réflexions fusent. Les amis comprennent et voient à quel point le crossfit a pris une place importante dans ma vie.

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?
Ah les coachs ! C’est bien simple, je les adore (même si selon les WOD, je peux parfois les détester hein !). On oublie tous les tracas de la journée une fois qu’on franchit les portes de la box et c’est grâce à eux ! Ils ont tous une manière différente de nous coacher et je trouve ça vraiment bénéfique pour notre pratique !

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ? Il y en a tellement !
Mon plus gros challenge c’est dès qu’il y a des charges. Vu mon poids de corps, ça devient vite compliqué (d’où l’interêt de ne pas se comparer aux autres). Mais ça vient ! Je fais des renfo et j’essaye de bosser ma force. Il y a le gainage aussi qu’il faut que je travaille, ça va m’aider sur tellement de mouvements ! Sans oublier qu’il faut que je débloque mon kipping ! Haha, ça en fait du boulot hein ? En tout cas le crossfit m’a appris à être (un peu plus) patiente, donc je bosse et je sais que ça finira par payer !

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?
Je sais pas si on peut parler de facilité mais tout ce qui est cardio. Je suis également plus à l’aise en gym que devant une barre d’haltéro !

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?
Je dirais Angie.

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu déteste ?
J’adore les HSPU et j’aime beaucoup les db snatchs. Par contre je déteste les wallballs, et les thrusters

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?
Venez, vous allez découvrir un univers familial tellement loin des clichés !

Détox post fête : comment éliminer les excès

Détox post fête : comment éliminer les excès

La période entre Noël et le jour de l’an est bien souvent synonyme d’excès en tout genre : plus de repas riches, d’alcool, moins d’entraînments et d’activité physique. L’organisme est soumis à rude épreuve et il n’est pas rare d’observer quelques dérèglements : rétention d’eau et sensation d’être « gonflé(e), nausées, système digestif ralenti, contre performances…
Heureusement, il existe des astuces redémarrer l’année du bon pied !

Avant de parler du « comment » entamer une détox post fêtes, il est nécéssaire de comprendre le « pourquoi » et de comprendre quels organes peuvent être affaiblis par ces quelques semaines un peu « hors normes ».

Quand l’organisme s’encrasse

Le foie, premier malmené

Le foie est un véritable filtre (détoxication) : il récupère et élimine de nombreuses toxines, qu’elles soient naturellement présentes dans les déchets produits par notre organisme, comme l’ammoniac, ou dans ceux que nous ingérons, comme l’alcool.
Il est aussi en charge de métaboliser les macro-nutriments (synthèse), de stocker certaines vitamines dites liposolubles et du glycogène (glucides) sous forme de sucre, qu’il met à disposition de notre organisme.

Lorsqu’il est saturé (et donc qu’il n’arrive plus à assurer ces fonctions, par excès d’apports exogènes) il est possible de ressentir de la fatigue, des maux de tête, des troubles du transit, des nausées, de l’acné ou une peau grasse.. le tout combiné à une mauvaise haleine… un cocktail explosif !

L’estomac et les intestins, les mal-aimés

Un repas lourd peut être très difficile digérer ! Les enzymes ne parviennent pas à dégrader certaines substances, surtout si les lipides, glucides, protéines ont été ingéré en même temps en grande quantité car ces macro-molécules ne se dégradent pas au même endroit, au même moment ni au même PH !
Des flores de fermentation et / ou de putréfaction peuvent se produire.
Au programme : aérophagie, spasmes, crampes, ballonnements, nausées, vomissements, voire constipation.

Quant aux intestins, ils peuvent devenir poreux à cause un excès de sucre, d’alcool ou la prise répétée d’anti-acides ! La muqueuse est alors endommagée et laisse passer – comme une passoire – des nutriments, bactéries et déchets toxiques dans la circulation sanguine, provoquant une réponse immunitaire plus ou moins forte. Maux de tête, carences, diarrhées chroniques, éruptions cutanées, allergies ou asthme, douleurs articulaires, déséquilibres hormonaux.. sont autant de symptômes qui sont des signes d’alerte.
Une perméabilité peut entraîner à long terme de nombreuses pathologies chroniques si elle n’est pas prise a temps.

Les reins en souffrance

Les derniers à souffrir d’une période faste sont les reins et la peau (aussi appelée le « petit rein ». Des repas riches en sel et en protéines animales (surtout le soir) peuvent empêcher les reins de détoxiquer l’organisme la nuit. Résultat : les déchets tels que l’urée, (résultat de la digestion des protéines), la créatinine provenant de la destruction des cellules musculaires et l’acide urique ne sont pas complètement éliminés et encrassent l’organisme.
Mais ce n’est pas tout, les reins sont coiffés d’une glande appelée « glande surrénale » qui sécrètent les hormones du stress : cortisol, adrénaline, et noradrénaline. . Lorsqu’elles sont trop sollicitées, en cas de surmenage (travail, fêtes à préparer, réunions de familles..), une fatigue intense peut s’installer.

Prêts pour la cure détox?

Après quelques jours (voire quelques semaines…) d’excès, il convient de faire quelques efforts pour que le métabolisme puisse fonctionner à plein régime. Mais cela doit se faire pas à pas, avec une descente alimentaire puis une remontée progressive.

Détox #1 : On s’allège

Cette première étape doit durer 2 à 3 jours.

On supprime :

  • Les sucres et les glucides raffinés (pain et pâtes blanches, bonbons, biscuits, gateaux, sodas…) `
  • Les graisses saturées (fritures, margarines…)
  • L’alcool.. même le vin rouge !
  • Les plats cuisinés
  • Le sel blanc de table

On réduit au maximum :

  • Les alcaloides (café, thé, chocolat)
  • Les eaux chargées en minéraux
  • Les sauces, même maison
  • Les protéines animales que l’on remplacera par des protéines végétales en petite quantité

On ajoute :

  • Des légumes crus et cuits, cuits à basse température ou rapidement (wok, vapeur, étouffé)
  • Quelques fruits (max 1 par jour pour ne pas surcharger le foie)
  • Un peu de sel non raffiné pour les minéraux
  • De l’eau faiblement minéralisée
  • Des huiles oméga 3 (lin, chanvre…) en assaisonnement et des oléagineux (noix, noisettes, amandes…)
  • Des épices chaudes : canelle, poivre, piment, curcuma..
  • Des céréales semi complètes, al dente
Aliments detox

Bien évidemment on oublie pas de bouger.. le sport permet d’oxygéner l’organisme (élimination des acides…). L’idéal est de le pratiquer à une fréquence et intensité modérée afin de ne pas créer de stress oxydatif et de cortisol, ce qui serait contre-productif dans un objectif détox.

On peut aussi commencer à ce moment là une cure de 21 jours d’un draineur de qualité qui contient des plantes dépuratives pour le foie, les reins. A La French Co on craque pour celui de NaturePhyt qui est aussi bon qu’efficace.

Dernier « tip » : le psyllium blond. Il favorise la motilité intestinale et permet donc de nettoyer le collon. Il se consomme dans un grand verre d’eau, a distance des compléments et médicaments à cause de son fort pouvoir d’absorption.

Détox #1 : on libère

Cette nouvelle phase de 3 à 5 jours s’ajoute à la première (ce qui a été supprimé ne doit pas être réintroduit et ce qui a été ajouté doit être conservé).

On réduit :

  • Les protéines végétales
  • Le sel non raffiné

On supprime :

  • Les alcaloides (café, thé, chocolat)
  • Les eaux chargées en minéraux
  • Les sauces, même maison
  • Les protéines animales

Sur le plan de l’hygiène vitale, on continue à bouger et on s’efforce d’ouvrir les émonctoires. Brossage à sec, hammam ou sauna, balade au grand air, massages et drainages lymphatiques sont tout indiqués ! Ils seront poursuivis tout au long du processus.

Détox #1 : on choisi la monodiète ou le jeune

Cure de jus

Il s’agit de la phase finale qui permet de mettre le système digestif e au repos et de régénérer les cellules des intestins (pour la monodiète et le jeûne) et du pancréas (pour le jeûne).
Pendant ce temps là, les autres organes, n’étant pas sollicités peuvent assurer pleinement leurs fonctions et de traiter les surcharges accumulées.

Dans l’idée, le nombre de jour de préparation (descente) doit correspondre au nombre de jours de jeune ou monodiète. Attention, cette étape est déconseillée aux personnes ayant de petites constitutions (faible % de masse grasse, des pathologies lourdes sans avis médical préalable, des TCA passés ou présents).

La monodiète :

Elle consiste à ne consommer qu’un seul type d’aliment durant 1 à 3 jours, sous toutes ses formes.
Le volume acceptable se situe entre 500g (pour les céréales semi complètes et les fuits) et 2kg (pour les légumes).
L’aliment en question doit être choisi en fonction de ses goûts mais aussi de ses besoins. Une personne présentant des difficultés à métaboliser les glucides par exemple ne devra pas se tourner vers des fruits ou du riz mais choisira des légumes verts ou des crucifères.
La monodiète de jus n’est conseillée que si celle-ci contient plus de 90% de légumes pour éviter de sur-solliciter le pancréas et de provoquer des hypoglycémies réactionelles. Elle présente l’avantage de supprimer momentanément les fibres et ainsi de permettre au corps d’assimiler pleinement les vitamines et minéraux.
Bien évidemment, les monodiètes de protéines sont proscrites car les prodides sont très complèxes à digérer.

Le jeûne

Le jeune hydrique supprime toute consommation d’aliment. Seule l’eau (douce) ou un fond de jus de fruit bio dilué dans 2L d’eau est autorisé.
Les bénéfices sont présents dès les 16 premières heures (jeûne intermittent) et il peut être pratiqué seul jusquà 5 jours. Au delà, il est préférable de se faire accompagner par un organisme spécialisé.

Le jeune sec quant à lui ne tolère aucun liquide. Attention : celui-ci ne doit pas être poursuivi au delà de 24h pour les novices et 36h pour les personnes habituées. Il doit obligatoirement se terminer par un apport abondant d’eau pour drainer la lymphe. Il est d’abord conseillé de tester un jeûne hydrique.
C’est le plus efficace pour diminuer les procéssus inflammatoires de l’organisme… il agit sur les pathologies réccurentes et aigues (tendinites, intestins irritables…)

Que le choix se porte sur la monodiète ou le jeûne, il est indispensable d’écouter son corps et de réajuster la durée et la difficulté en fonction.
Il est tout à fait acceptable de commencer par une monodiète intermittente (petit déjeuner léger typé « descente alimentaire » suivi d’un déjeuner, gouter et diner avec un aliment unique). Ou encore un jeune intermittent (16h de jeûne sur une journée de 24h) à condition de ne pas sur-compenser l’apport calorique sur les 8h restantes.

Détox #1 : La remontée alimentaire

Vous avez terminé votre cure detox ? Bravo !
Maintenant place à la remontée alimentaire. Comme la préparation, celle-ci doit durer autant de jours que le jeûne ou la monodiète et suivre le schéma inverse.

On réintroduit d’abord les légumes et les fruits (bios), les céréales semi- complètes. Dans un deuxième temps les protéines végétales sont autorisées et les oléagineux, en faible quantités. Puis les laitages (avec parcimonie), les protéines animales en dernière instance.

C’est l’occasion révée de se couper des mauvaises habitudes : le palais a certainement été sevré du gout du sucre, l’organisme du besoin de caféine et de l’addiction au chocolat !

C’est aussi le moment de rivitaliser l’organisme et de prendre quelques compléments alimentaires bénéfiques pendant au moins 21 jours :

  • Magnésium (marin ou bysglycinate)
  • Spiruline et chlorella
  • Omégas 3
  • Plasma de quinton ou hydroxidase

Détox tip #1 : Les effets secondaires d’une cure detox

La cure détox peut, durant quelques jours, produire des effets indésirables. C’est ce qui est communément appelé une « crise curative ».
Plus l’organisme fonctionne au ralenti et est encrassé et plus ceux-ci peuvent être intenses. Maux de têtes, nausées, sensation d’être « à plat », erruption de boutons peuvent apparaître de manière momentanée.
Prendre son mal en patience est la meilleure solution, tout en gardant à l’esprit les bénéfices à venir :

  • Meilleure digestion
  • Regain d’énergie (et des performances)
  • Peau plus saine
  • Boost du métabolisme
  • Régénération des cellules
  • Perte des kilos superflux (liés à un métabolisme en berne)
  • Amélioration du système immunitaire…

Et après?

La detox peut être un mode de vie ! Il est possible de réitérer le processus plusieurs fois par an, après des excès ou au moment des changements de saison.

Auteur :

Portrait d’athlète : Virginie #CFA

Portrait d’athlète : Virginie #CFA

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

Bonjour Virginie

La French Co : Présente-toi en quelques mots :

Je m’appelle Virginie Cano surnommée « La Blonde » ou « CanoDottir » 🙂 J’ai 36 ans et je suis maman de 2 filles vraiment géniales (Meryl et Louane). Je suis en couple avec Nicolas (basketteur et muscu) qui est devenu crossFitteur. 🙂

Je suis aide soignante de nuit, j’ai donc une vie bien remplie !

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

J’ai découvert le CrossFit fin 2013 grâce à une amie qui pratiquait déjà. J’ai essayé et en 2014 je prenais mon premier abonnement.

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Je pratique depuis début 2014. Je faisais juste quelques séances par semaine (max 2) car j’avais du travail à la maison avec mes filles en bas âge. Puis, petit à petit j’ai pu augmenter mes Wods à mon plus grand plaisir.

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

Je n’ai jamais pratiqué de sport… enfin si, je faisais un peu de zumba et du step. J’adorais le step 🙂

La French Co : Continues–tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Nooooon rien d’autre dans ma vie; juste le CrossFit !

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Famille
  • Dépassement de soi
  • Intensité
  • Funky (parceque notre CrossFit il est trop fun, on donne tout mais toujours dans une ambiance de rire et je ne changerais ça pour rien au monde)

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :

Mon premier Wod a été très difficile, il etait composé de air squat, Push up… des mouvements basiques mais tellement traîtres … autant vous dire que le lendemain je ne pouvais plus m’assoir ni lever les bras … c’est cadeauuuu.

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

J’aime vraiment tout dans cette discipline; la force car une fierté pour une femme de pouvoir soulever des grosses barres, la gym avec ma première pull up strict. On aurait cru que j’avais gagné au loto.

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Être une femme épanouie 🙂 . Aujourd’hui suis comblée ! J’ai une vie que je vis à 1000 à l’heure, je ne me repose guère mais j’aime ça !

Ma plus grande victoire CrossFittement parlant, c’est lorsque j’arrive à sortir de ma zone de confort lors d’un wod… Sur le moment c’est horrible mais après… quelle satisfaction !

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Au départ mon objectif etait plutôt physique. Eh oui, j’avais 31 ans et 2 grossesses à mon actif, je ne vais pas mentir, je ne supportai guère mon corps.

Puis au fur et à mesure j’ai pris tellement de plaisir dans le CrossFit, que j’ai oublié cet objectif. J’ai juste voulu savoir faire les mouvements le mieux possible (l’artistique compte beaucoup pour moi).

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Totalement ! Ce sport m’a transformée.

Alors physiquement oui, mais le meilleur c’est mentalement, je me sens bien dans mon corps et dans ma tête, et ça c’est tellement important !

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?

Il prend une grosse partie, surtout que chez moi, nous sommes tous sportifs. Les filles sont gymnastes (4 hrs/ sem pour Meryl et 8 hrs pour Louane) au Club l’islois de gymnastique.

La French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Je m’entraîne 5 jours par semaine, le weekend repos, on profite en famille 🙂

Je suis tous les cours possibles, Wod, gym, haltero, endurance…. Je suis curieuse et je veux progresser sans me spécialiser !

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

L’organisation c’est easy; je bosse de nuit donc je peux m’entraîner lorsque mes filles sont à l’école… pratique !

Niveau alimentation, ça a changé aussi, je mange sans gluten ni laitages :-). Je suis au top de ma forme et ce, depuis plus de 4 ans. Je ne me sens pas fatiguée ni privée !

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Au départ ils ne comprenaient pas trop, ils avaient beaucoup de préjugés mais finalement tout le monde fait comme moi.

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

On est une team qui dégomme à CFA, on s’entend tous très bien !

Ce que j’attend de mes coachs, c’est qu’ils me gueulent dessus et bordel, ils savent le faire !!!!!

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

J’aimerais avoir plus de force mais avec mon travail de nuit, j’ai des fois des coups de fatigues, alors j’écoute mon corps et quand il se sent, je prend une barre et je donne tout !

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

La gym, le cardio, et les barres légères : je gère en wod. Mais les RM1 beurk j’ai peur ! #Flipette

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Le Diane 🙂 plutôt Cool À l’heure actuelle :-))))

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu déteste ?

J’aime les pistols et le clean.

Par contre je déteste le snatch, lui et moi on est en guerre !

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

De ne pas hésiter à venir faire une séance d’essai. Ça a clairement changé ma vie de maman et de femme, donc tout le monde en est capable !

Venez on a des Fitaid 😉

La French Co : Pourrais-tu stp donner un petit défi au prochain athlète qui sera choisi ?

Max de cal AB en 23 secondes, ne me remerciez pas :p

Angèle Pancrazi

Newsletter de La French Co !

Evénements, WOD, portraits d’adhérents, conseils, challenges, recettes…
Découvrez toutes les news de la French Co, de ses boxs et de ses partenaires.