fbpx

Portrait d’athlète : Stéphane #CFS2P

Portrait d’athlète : Stéphane #CFS2P

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

Bonjour Stéphane

La French Co : Présente-toi en quelques mots :

Stéphane Montel, j’ai 46 ans, je suis sapeur-pompier professionnel, je suis marié et papa de deux merveilleux enfants. 

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

J’en avais entendu parler, mais c’est grâce à un couple d’amis qui pratiquait déjà que j’ai franchi les portes de ma première box. 

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Je pratique le CrossFit depuis 6 ans. 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

J’ai fait beaucoup de sport au cours de ma vie, mais les principaux sont le triathlon, le rugby et du MMA… 

La French Co : Continues–tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Non, je pratique uniquement du CrossFit et c’est suffisant ! (rires)

Cela dit, le CrossFit m’apporte la condition physique dont j’ai besoin pour exercer mon métier et une certaine sérénité mentale. 

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Intensité
  • Dépassement de soi
  • Communauté
  • Partage

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :

J’avoue ne pas me souvenir de mon premier wod… Ce dont je me souviens, par contre, c’est que j’ai fini complètement épuisé alors que j’en avais fait que la moitié ! (rires)

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

Il y a plusieurs choses que j’apprécie… L’aspect sportif, qui m’apporte tout ce que j’aime et ce que je recherche dans un sport. Et le fait de partager tout ça avec des copains (copines) vous donne une énorme motivation chaque jour. C’est d’ailleurs ce qui me manque le plus en cette période de confinement.

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Ma qualification à la finale des Spanish Throwdown 2019 en individuel #masterpower, que j’ai pu partager avec 2 équipes de CrossFit Salon-de-Provence.

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Au départ, je suis venu au CrossFit pour me soigner d’une hernie discale. Oui je sais, ça paraît paradoxal, mais je croyais vraiment dans cette méthode et je n’ai pas été déçu ! 😀 

Aujourd’hui, mes objectifs ont bien évolué, je fais de la compétition et je cherche à être plus performant chaque jour. Bien sûr, être en bonne santé reste ma priorité !

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

C’est clair ! Quand j’ai commencé le CrossFit, j’arrivais du rugby, je pesais 98 kg et j’étais mobile comme un manche à balai. Aujourd’hui, j’ai perdu 18 kg, je suis bien plus mobile et je me sens vraiment mieux dans mon corps. Niveau mental, j’ai appris à nouveau sur moi-même et je me sens bien plus équilibré. 

La French Co : Quelle place prend le CrossFit dans ta vie ?

Le CrossFit occupe une très grande place dans ma vie, tant au niveau de l’entraînement qu’au niveau de ma façon de vivre. 

La French Co : À quelle fréquence t’entraînes-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Je m’entraîne en moyenne 4 fois par semaine. (Environ 2 heures). J’utilise le plus souvent les créneaux « open gym », car suis une programmation spécifique compétition, mais il m’arrive de suivre les cours spécifiques gym ou les créneaux WoD avec les copains. 

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ? 

Oui, surtout au niveau alimentaire ! J’ai revu et réorganisé complètement ma façon de manger, notamment des produits sains, de saison et non transformés. 

Je suis plus à l’écoute de mon corps et je gère mieux ma récupération. 

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ? 

Non seulement ma famille me comprend, mais elle adhère !! Mon fils est inscrit au cours des Kids et ma fille s’amuse à faire de petits wods parfois à la maison. 

Pour ce qui est des amis, c’est plus partagé, certains comprennent, certains sont des pratiquants, et d’autres me regardent comme un extraterrestre ! (rires)

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

Elle est très bonne, ils sont même devenus des copains et des partenaires d’entraînement. J’ai aussi plaisir à aller dans les autres box de La French Co pour partager des training… 

Au quotidien, les coachs me conseillent, me poussent à aller plus loin et me motivent dans les périodes de compétition, c’est exactement ce que j’attends d’eux ! 

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

J’aimerais me qualifier pour la finale des French Throwdown ! :-D. 

Les wods très cardio sont ma bête noire sans aucun doute !! (rires)

La stratégie, training, training et training !

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

Les mouvements de force en général et l’haltérophilie en particulier. 

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Diane ! 😀

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu détestes ? 

Il y en a beaucoup que j’aime, comme le handstand walk, les rings muscle-up, le deadlift, mais si je dois en choisir un je dirais le snatch. 

Celui que je déteste, que je subis à chaque fois, c’est le thruster, sans aucun doute ! 😀

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

Vous avez raison d’hésiter… lorsque vous y aurez goûté, vous ne pourrez plus vous en passer, alors soyez prêt au plus gros changement de votre vie ! (rires)

Auteur :

Portrait d’athlète : Marine et Thomas #CFV

Portrait d’athlète : Marine et Thomas #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de deux d’entre eux…

Bonjour Marine et Thomas !

La French Co : Présentez-vous de manière individuelle en quelques mots

Marine : Bonjour, je suis Marine, architecte d’intérieur de 29 ans. Salonnaise de base, je suis partie 5 ans à Paris pour mes études et un an dans le golfe de Saint-Tropez pour le travail. Au final, la région, ma famille et mes amis me manquaient trop et je suis maintenant retournée poser mes valises depuis deux ans à Marseille, où nous habitons tous les deux avec Thomas. 

Thomas : Bonjour, je suis Thomas, ingénieur d’études dans l’industrie (nucléaire et transport) de 27 ans, je suis originaire d’Aubagne. Je suis parti 4 ans en Avignon pour réaliser mes études avant de travailler sur Aix depuis 4 ans. Nous nous sommes rencontrés il y a bientôt 3 ans avec Marine, et depuis le retour de Marine sur Marseille nous nous sommes installés ensemble. 

La French Co : Vous entraînez-vous dans la même box ?

Oui, tous les deux à CrossFit Vitrolles.

La French Co : Comment décririez-vous votre relation ?

Fusionnelle, nous faisons presque tout ensemble. Il faut dire que nous avons les mêmes centres d’intérêts et les mêmes passions… 

La French Co : Comment avez-vous découvert le CrossFit ? Qui a commencé avant l’autre ?

Marine : Lors de mon année dans le golfe de Saint-Tropez, j’ai dû chercher une nouvelle salle de sport. Il n’y avait pas beaucoup d’offres et je suis tombée totalement par hasard sur la box de CrossFit Sainte-Maxime. Au départ, je me suis demandé dans quoi je mettais les pieds, et j’ai pensé que ce n’était vraiment pas pour moi ! Finalement, j’ai pris mon abonnement et Thomas m’a suivi peu de temps après. 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquiez-vous auparavant ?

Marine : À la base, je pratiquais les cours Les Mills (Pump, Combat…) en salle. Mais c’est assez répétitif si on y va plusieurs fois par semaine.

Thomas : Je ne pratiquais pas de sport en salle, j’avais fait du rugby pendant mes études, mais ce sont les sports d’eau que je pratique le plus comme le kitesurf, le stand-up paddle, le surf et le wakeboard.

La French Co : Continuez-vous à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que vous apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Nous pratiquons très régulièrement le wakeboard, le kitesurf et le stand-up paddle (en rame sportive, surf ou compétitions).

En wakeboard et en kitesurf, le CrossFit nous permet d’être plus endurants et de moins se blesser lors des réceptions de sauts ou lors des crashs.

En stand-up paddle, on a énormément gagné en cardio ! Et les épaules fatiguent moins durant la rame.

La French Co : Que vous apporte le CrossFit dans votre vie familiale ou conjugale ?

Marine : Je suis quelqu’un de très stressée et qui n’extériorise rien. Le CrossFit me permet de me défouler.

Thomas : Oui, comme l’a dit Marine, le CrossFit permet de bien se défouler, surtout après certaines journées de travail, on donne tout et après on peut rentrer détendus chez nous…

La French Co : Sans vous consulter au préalable, pourriez-vous décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

Marine :

  • Convivialité
  • Pluralité
  • Surpassement
  • Plaisir

Thomas :

  • Multi-disciplinaire
  • Dépassement
  • Entraide
  • Physique

La French Co : Racontez-nous votre premier WOD ensemble

Marine : Pour moi, ce n’était pas le premier wod que je faisais donc j’étais déjà habituée. Pour Thomas, ça a été un peu plus dur, surtout que le lendemain nous devions déménager et il était plein de courbatures ! 

Thomas : Marine devait en être à sa 2e ou 3e séance, pour moi c’était la découverte totale, je me suis retrouvé au milieu d’une salle au milieu de pratiquants qui levaient des barres de plus de 150 kg, je me suis demandé ce que je faisais là ! Je ne connaissais pas les mouvements ni pas mal de termes, mais ce qui est cool en CrossFit c’est que les coachs sont toujours là pour prendre le temps de nous expliquer et s’occuper de nous quel que soit le niveau. 

La French Co : Qu’appréciez-vous dans la discipline ?

On ne s’ennuie jamais. La programmation est pluri-disciplinaire et change tous les jours. On ne sait jamais ce qu’on va faire à l’avance ! 

De plus, personne n’est là pour se juger. Chacun avance à son rythme et est bienveillant envers l’autre, il n’y a pas de compétition malsaine. Tout le monde s’encourage pendant les wods pour que chacun se surpasse à son niveau.

La French Co : Quelle est votre plus grande victoire personnelle ? Et à quel moment avez-vous ressenti de la fierté l’un pour l’autre ?

Marine : Quand j’ai enfin passé un DU. Maintenant, on ne m’arrête plus ! Thomas n’avais jamais touché une corde à sauter et les débuts ont été un peu laborieux. Mais maintenant, il s’en sort super bien et je suis fière de lui.

Thomas : Oui c’est vrai que les premiers wods avec de la corde étaient assez folkloriques pour moi ! Je n’avais jamais touché de corde de ma vie et si j’arrivais à en enchaîner 2, 3, voire 5, c’était par chance. Maintenant, cela passe tout seul et j’enchaîne 100 SU sans problème… Prochaine victoire personnelle sera de réussir mes DU comme Marine, dont je suis fier, car elle progresse vite et bien, elle a pris trop d’avance sur moi ! 

La French Co : Connaissez-vous les forces et faiblesses de votre partenaire ? Si oui, dites-nous tout ! 

Marine : Thomas a tendance à s’énerver vite quand il fatigue et galère sur un mouvement. De plus, il est meilleur sur tout ce qui demande de la force, donc en haltéro, alors que moi c’est le contraire et je gère mieux le cardio et la gymnastique. On est plutôt complémentaires. 

Thomas :  Marine gère très bien les wods cardio avec burpees, corde et run, je sais que je serais à la traîne derrière elle sur ce type de wod. Au contraire, ce qu’elle a horreur, c’est l’Overhead Squat ! 

La French Co : Quels étaient vos objectifs en vous inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

S’entretenir et se vider la tête. Maintenant, c’est toujours la même chose, avec une dose de défis en plus : par exemple augmenter son RM1 par rapport à la dernière fois, ou passer des tractions.

La French Co : Avez-vous observé des changements sur le plan physique et mental ?

Physiquement, c’est certain, nos corps se redessinent. Et mentalement, on est capables d’aller au-delà de nos limites. Même si ça fait mal, tout est dans la tête ! On a une plus grande force de caractère et plus confiance en nous.

La French Co : Quelle place prend le CrossFit dans votre vie quotidienne ?

Une grande place. Toute l’organisation de notre semaine est basée autour de nos jours d’entraînement. Et quand on part dans nos familles ou en vacances, on cherche toujours s’il n’y a pas une box de CrossFit dans le coin !

La French Co : À quelle fréquence vous entraînez-vous ? Plutôt ensemble ou séparés ?

Deux à trois fois par semaine, toujours ensemble. On essaie de ne jamais rater le WOD TEAM du lundi !

La French Co : Avez-vous changé des choses dans votre quotidien et votre vie de famille (organisation, alimentation…) ?

Rien n’a changé à part l’organisation. Nous essayons de tenir un rythme et de ne jamais rater une séance. Par exemple, si on est invités à un apéro, on s’organisera en conséquence pour pouvoir s’entraîner et ensuite aller à notre soirée même si on a un peu de retard.

La French Co : Votre famille ou vos proches qui ne pratiquent pas comprennent-t-ils votre mode de vie ? 

Marine : C’est un peu compliqué de faire comprendre ce qu’est le CrossFit. J’ai des copines qui s’imaginent que je vais devenir une bodybuildeuse quand je dis que je soulève 100 kg au deadlift ou x kilos sur d’autres exercices.

Thomas : C’est vrai que le CrossFit est souvent comparé à de la muscu alors qu’en fait c’est un tout, c’est aussi bien de la muscu que de la course et que de la gym. 

La French Co : Envisagez-vous de faire une compétition ensemble ? Si cela est déjà fait, pourriez-vous nous la raconter ?

Nous n’avons pas encore fait de compétition ensemble, mais pourquoi pas, ce pourrait être un défi sympa à réaliser tous les 2.

La French Co : Avez-vous un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas et s’inscrire en couple ? 

Il ne faut pas hésiter à pousser la porte d’une box de CrossFit, c’est adaptable pour tout le monde. Et se dépasser ensemble, ça consolide le couple !

Auteur :

Portrait d’athlète : Marion #CFS2P

Portrait d’athlète : Marion #CFS2P

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

Bonjour Marion

La French Co : Présente-toi en quelques mots

Bonjour ! Je m’appelle Marion, j’ai 31 ans. Je travaille dans un laboratoire d’analyse en tant qu’ingénieure agroalimentaire.

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

Par une amie, Kelly G., adhérente de La French Co. Elle m’a envoyé un post qui concernait l’ouverture de la box à Salon. Elle m’a proposé d’essayer avec elle. Je ne connaissais pas le CrossFit, mais je commençais à m’ennuyer avec le fitness. Du coup, on a sauté le pas et on s’est inscrites toutes les deux à la box de Salon à son ouverture.

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Depuis l’ouverture de la box de Salon, c’est-à-dire 4 ans dans quelques jours 😊

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

J’ai fait de l’escalade, et surtout des cours de fitness et de pilates. Le fitness m’a convenu un moment, mais je cherchais à faire quelque chose qui me musclerait plus et me défoulerait. L’ouverture de la box à Salon est arrivée au bon moment !

La French Co : Continues-tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Je faisais un cours de pilates par semaine pendant un an (je trouve que c’est un bon complément), mais j’ai finalement arrêté, car ça me faisait manquer un WOD… Aujourd’hui, je ne pratique que le CrossFit !

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Partage
  • Dépassement de soi
  • Force
  • Diversité

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD

Avec Kelly, on a eu la possibilité de faire un cours d’essai à Vitrolles pour découvrir le CrossFit, sachant que la box de Salon n’était pas encore ouverte. Au programme du WOD notamment : Hand Stand Push Up. Qu’est-ce que c’est que ce nom barbare ? Et là, je vois Pierre Ogé qui se met à faire des pompes en arbre droit, normal. Ça existe vraiment ce mouvement ? 😝

 J’ai fait les HSPU sur une box, avec une plate sous ma tête. J’ai eu de grosses difficultés à m’attacher les cheveux pendant 1 semaine (rires)

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

La diversité des mouvements et des formats de WOD (on ne s’ennuie jamais !) Pouvoir se dépasser et évoluer constamment. Faire partie d’une communauté bienveillante, chacun encourage l’autre. Toutes les amitiés créées et retrouver les copains tous les jours 😊

Le cadre : le fait qu’il y ait de la rigueur, mais aussi pas de chichis (comme la clim en été).

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Avoir fait les Marseille Throwdown en Team scaled en 2018 ! C’était vraiment un week-end magique !

Sinon à l’entraînement, pouvoir soulever des barres à 3 chiffres au deadlift ou faire des enchaînements de mouvements que je n’imaginais même pas faire en débutant (du genre 200 push-up comme pour le Murph).

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

En débutant, je voulais simplement faire un sport qui me musclerait et me défoulerait plus que le fitness.

Aujourd’hui, j’ai pour objectif de passer (enfin) tous les mouvements complexes de gym… mais aussi de continuer à gagner de la force.

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Je pense que le CrossFit est ce qui me manquait pour être complètement épanouie dans ma vie. Avec ce sport, j’ai trouvé mon équilibre. Sur le plan physique, j’ai pris du muscle et de la force ! Avant de commencer le CrossFit, j’avais des douleurs aux genoux et au dos, et depuis plus rien.

La French Co : Quelle place prend le CrossFit dans ta vie ?

Il prend énormément de place. Entre les cours quotidiens, les soirées entre crossfiteurs, les compétitions…

J’ai l’impression que le CrossFit, soit on n’aime pas, soit on en devient passionné. Je ne sais pas s’il existe des nuances !

La French Co : À quelle fréquence t’entraînes-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Je m’entraîne 6-7 fois par semaine. Je reste assise toute la journée au travail, alors j’ai vraiment besoin de ce moment chaque jour. 

Je vais régulièrement aux cours d’haltéro, d’endurance, je suis allée à quelques cours de gym, et je ne manquais surtout pas les cours de Strongman lorsqu’ils étaient à Salon !

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

J’ai la chance de pouvoir décaler mes horaires de travail pour finir plus tôt et pouvoir aller au cours de 18 heures. Avant de commencer le CrossFit, je faisais déjà attention à manger sainement (80 % paléo), mais je dirai que depuis que je fais ce sport, je mange plus qu’avant… 

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Je suis en couple avec un sportif et mes amis sont quasiment tous des sportifs, donc ils me comprennent à 100 %.

Ma famille me comprend, mais certains de mes proches me prennent un peu pour une folle quand je leur montre ce que je fais dans ce sport… Bon, maintenant ils sont habitués, alors c’est plutôt : « C’est quand ta prochaine compet ? » 😊

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

On s’entend bien, j’attends d’eux qu’ils continuent à me corriger sur mes mouvements, qu’ils me poussent dans mes retranchements, et qu’ils m’aident à travailler les mouvements de gym complexes ! 😊

Et qu’ils continuent à organiser des événements style challenge ou soirée Team WOD, car on adore !!!

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Les RM1 sont compliqués pour moi, alors arrivée à un certain poids sur ma barre, je monte 1 kg par 1 kg… ça peut être parfois long.

J’essaie également de travailler régulièrement les mouvements de gym, car j’aimerais être plus à l’aise sur ces mouvements. 

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

Le cardio et l’endurance musculaire.

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Fran !

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu détestes ?

Mes mouvements préférés sont le Clean, Wallball, HSPU, celui que je déteste est le Run !!!

La French Co : As-tu un message à faire passer à celles et ceux qui hésitent encore à franchir le pas ?

Essayez absolument ! Vous ne pourrez jamais dire « je n’y arriverai pas », car c’est un sport fantastique qui s’adapte à tous les niveaux et tous les âges, quel que soit l’objectif ! 

Auteur :

Portrait d’athlète : Alexandre #1789CF

Portrait d’athlète : Alexandre #1789CF

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

Bonjour Alexandre,

La French Co : Présente-toi en quelques mots

Salut ! Moi c’est momo, ingénieur en informatique.

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

J’ai entendu parler du CrossFit depuis au moins 5 ans, une amie me cassait les pieds pour que j’en fasse, mais je refusais l’endoctrinement. (Spoiler : j’ai fini par craquer).

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Je pratique depuis bientôt 3 ans maintenant, c’est mon meilleur pote qui s’est mis à en faire et qui m’a servi de passe-droit pour entrer dans la secte.

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

J’ai fait beaucoup de gym et d’escalade en bloc.

La French Co : Continues-tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

La gym je la pratique encore au CrossFit (même si c’est pas tout à fait la même chose), par contre j’ai complètement arrêté l’escalade (j’ai voulu reprendre une fois et je me suis blessé au doigt => arrêt de gym au CrossFit pendant 4 mois).

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Complet
  • Satisfaisant
  • Addictif
  • Pamplemousse

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD

Mon premier WOD, je l’ai fait avec mon meilleur pote et c’était le WOD décès (haha…) à 1789 CrossFit. J’avais un medball de 6 Kg et au bout de 2 minutes d’effort je me suis mis à entendre les couleurs… puis j’me suis réveillé sur un petit nuage en face d’un grand barbu en toge blanche qui m’as dit que mon heure n’était pas venue… Et c’est comme ça que je me suis retrouvé avec un abonnement.

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

Ce que j’apprécie le plus dans la discipline, c’est la pluralité des compétences, des disciplines qu’on a à maîtriser, et surtout le sentiment d’évolution.

            Quand je parle de ce que j’aime avec le CrossFit, je le compare souvent à un très bon RPG (« Role Playing Game » pour les profanes) comme Skyrim. On débute avec un arbre de talents composé de grosses branches (Force, Endurance, Agilité, Intelligence), composées elles-mêmes de sous-branches (les différents mouvements) et qui sont vides de points de talent. Le seul moyen de développer ces branches, c’est de les travailler. Par exemple, je travaille ma Force, ça me fait gagner des points de compétences pour la branche de Force que je vais commencer par dépenser en FrontSquat, ce qui débloque l’accès à la compétence Thrusters (là où personne n’aime dépenser ses points de force durement acquis). 

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Ma plus grande fierté est assez récente, c’est d’avoir obtenu le titre de champion de Provence en Haltérophilie en – 73 Kg alors qu’il y a 2 ans je ne voulais pas lâcher la gym et regardais les barres d’haltéro avec dégoût.

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Ce qui m’a fait sauter à pieds joints dans le monde merveilleux du CrossFit au départ, c’est une période assez obscure de ma vie où j’ai passé plusieurs mois à faire 2 h 30 de route par jour pour bosser dans un endroit que je ne portais pas dans mon cœur, où je mangeais steak/frites/mayo tous les midis et où ma seule activité physique consistait à aller de ma voiture à mon bureau/appart. Du coup, quelques mois et quelques kilos après être sorti de là, j’ai décidé qu’il fallait un changement drastique dans ma vie et POUF… j’entends les couleurs, le vieux en toge blanche, l’abonnement… et me voilà !

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Sur le plan physique, j’ai eu énormément de changement. J’ai pris beaucoup de muscle et je suis descendu à 12 % de gras (mais j’ai pas grandi…)
            Sur le plan mental… mmmh… disons que j’ai le mental d’une pétale de pomme de terre frite à l’huile et subtilement salée. 

La French Co : Quelle place prend le CrossFit dans ta vie ?

Le CrossFit est très vite devenu un pilier de ma vie et un de mes principaux centre d’intérêt (ex-aequo avec les jeux vidéo).

La French Co : À quelle fréquence t’entraînes-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Je m’entraîne tous les jours (sauf le dimanche, c’est le jour du Seigneur) et je fais 2 spécialités Haltéro par semaine (Rpz La Compagnie de la barre).

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

Mon quotidien a fait un virage à 180 degrés depuis que je fais du CrossFit, je mange différemment (genre des trucs qui poussent sur des arbres et qui sortent du sol, c’est fou), que ça soit dans la qualité, dans la quantité et dans la fréquence (gros petit dej, bon repas et petit dîner). J’organise mes midis et mes soirées en fonction de mes entraînements et j’essaie de faire attention à mes heures de sommeil.

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Au départ, ils ne comprenaient pas trop, ils avaient beaucoup de préjugés, mais finalement tout le monde fait comme moi.

Ma famille est très contente de ce mode de vie, j’ai été élevé dans la culture du sport (j’ai passé ma petite enfance dans le gymnase où s’entraînait mon père et à regarder ses représentations, d’où mon attrait pour la gym je suppose). Mes amis sont quasiment tous des sportifs, du coup pas trop de changement de ce côté-là ! (World of Warcraft ou CrossFit, de toute façon quand t’en parles devant des gens qui connaissent pas, c’est la même tronche qu’ils tirent).

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

Je m’entends très bien avec les coachs, ils ont tous fini par rentrer dans le cercle proche de mes amis et tout ce que j’attends d’eux c’est qu’ils restent comme ils sont. 

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Ma difficulté principale est la gestion de mon cardio (mental ?). Je commence un peu à me connaître, du coup je fractionne plus mes séries de reps et je pars moins vite.

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

Que ce soit en Gym ou en Haltéro, j’ai plus de facilité sur la technique et la force.

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Mon benchmark préféré est totalement inconnu, c’est le « Beast 12 »

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu détestes ?

C’est vraiment pas facile de donner un mouvement préféré, y’en a tellement … Disons qu’en gym, c’est le Ring Muscle Up (option butterfly) et en Haltéro c’est le Clean and Jerk.

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

Allez, viens, on est bien, viens voir tout ce qu’on peut faire !

Auteur :

Portrait d’athlète : Sidonie et Aurélien #CFV

Portrait d’athlète : Sidonie et Aurélien #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de deux d’entre eux…

Bonjour Sidonie et Aurélien !

La French Co : Présentez-vous de manière individuelle en quelques mots

Sido : Je m’appelle Sidonie, j’ai 38 ans, j’habite aux Pennes-Mirabeau et exerce plusieurs métiers… L’hiver je suis serveuse (ou commis de cuisine !!) en France ou en Suisse, et l’été je deviens Mlle Tartine dans le food-shop que nous avons créé avec Aurélien il y a 5 ans : La Tartine Mobile ! Nous travaillons essentiellement en festivals, donc très souvent sur la route !!!

Oré : Salut, moi c’est Aurélien, 41 ans, plusieurs cordes à mon arc, DJ, homme de pied, aide-cuisinier et surtout Mr Patate à La Tartine Mobile.

La French Co : Vous entraînez-vous dans la même box ?

 Sido : Oui

Oré : Oui, et c’est bien sympa !

La French Co : Comment décririez-vous votre relation ?

Sido : Ça fait 17 ans que nous sommes ensemble… On peut dire qu’on commence à se connaître (rires), et c’est tant mieux, car travailler ensemble n’est pas facile, c’est pourquoi nous avons créé des personnages, car sinon c’est compliqué ! Mais tout cela reste très fusionnel , nous marchons dans la même direction !

Oré : Avant d’être ma compagne, c’est ma meilleure pote 😉

La French Co : Comment avez-vous découvert le CrossFit ? Qui a commencé avant l’autre ?

Sido : Ça faisait un moment que j’entendais parler de cette discipline mais, j’avoue, ça me semblait un truc de bourrin ! Et puis le frère d’Oré s’y est mis, l’a invité à sa box d’Aubagne, Oré fut conquis, a trouvé la box à Vitrolles et j’ai suivi.

Oré : J’ai la chance d’avoir 2 frangins, vraiment sportifs, c’est celui d’Aubagne qui m’a emmené pour la première fois faire un WOD à sa box de Camp Major. J’ai vraiment kiffé et après avoir discuté avec des Crossfiteurs de là-bas, ils m’ont conseillé La French Co de Vitrolles pour l’ambiance et le sérieux des coachs. Je suis donc allé y faire un tour et j’ai signé direct !

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquiez-vous auparavant ?

Sido : Course à pied, sport en salle et boxe. Natation (mais il y a longtemps).

Oré : Judo, Jiu-Jitsu brésilien, running.

La French Co : Continuez-vous à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que vous apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Sido : De temps en temps la course, je dirai que le CrossFit a amplifié mon endurance et mon cardio.

Oré : Pour ma part, je me consacre désormais entièrement au CrossFit, qui m’apporte un concentré de ce que m’apportaient toutes les autres disciplines.

La French Co : Que vous apporte le CrossFit dans votre vie familiale, ou conjugale ?

Sido : Ma vie de famille étant ma vie conjugale, la réponse sera donc la même ! Le CrossFit m’a apporté un sentiment de bien-être et de confiance en moi, car aux premiers cours avec mes petits bras, je me suis dit que j’arriverais jamais à faire tout ce qu’on me demandait… Je dis pas que j’y arrive maintenant, ce serait ultra prétentieux, c’est juste que j’ai envie d’y arriver, que je m’en donne les moyens et qu’avec le mental on peut faire de grandes choses ! Ben c’est pareil dans la vie. Et puis pouvoir partager ça avec son conjoint, c’est super agréable, car chacun sait de quoi il parle.

Oré : Que ce soit donc avec mes frères ou Sido, cette nouvelle passion commune nous a apporté de nouveaux points communs, de nouvelles discussions. Je trouve cela génial, quand nous partageons tous les 4 avec fierté les wod que nous sommes arrivés à réaliser et puis un drop-in avec ton frangin, c’est trop bien !!

La French Co : Sans vous consulter au préalable, pourriez-vous décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

Sido :

  • Dépassement de soi
  • Masochisme
  • Bien-être
  • Respect de soi

Oré :

  • Mental
  • Extrême
  • Esprit d’équipe
  • Underground

La French Co : Racontez-nous votre premier WOD ensemble

Sido : C’était un mercredi, les fondamentaux avec Marie, quasiment que des nouveaux ! Explication de ce qu’est le CrossFit, j’avoue j’ai du mal à suivre avec tous ces termes anglais, et mise en pratique : échauffement et WOD de 12 mn (course, Wallball, et je ne sais quoi d’autres)… Tu craches, t’as l’impression que tu vas claquer sur place, ton cœur s’emballe et tes jambes te lâchent… on remonte en haut… C’est quoi vos impressions ? Qu’elle nous demande Marie… Heu… Je reprends mon souffle et te réponds… du masochisme !! Mais qu’est-ce que c’est bon ! On a pris direct l’abonnement ! 

Oré : Comme vient de dire Sido, ce fut lors d’un wod avec Marie. Ayant déjà eu une mini expérience du CrossFit, j’avais une petite idée de la sauce à laquelle nous allions être mangé, mais pas du tout Sido… C’était bien marrant de voir sa tête pendant sa découverte du CrossFit !!!

La French Co : Qu’appréciez-vous dans la discipline ?

Sido : J’apprécie beaucoup le côté mixte et très friendly de ce sport ! Certes, nous ne sommes pas tous au même niveau, mais je ne ressens pas d’esprit de compétition, bien au contraire, plus un esprit de solidarité ! On est tous là pour la même chose et tout le monde se soutient ! Et puis garçon ou fille c’est pareil, tout le monde est logé à la même enseigne ! Et j’aime le son qui motive à fond !

Oré : Pour moi, le CrossFit, c’est l’esprit d’équipe, de la bienveillance, une mixité fort agréable, pas ou très peu de « m’as-tu vu », un côté underground et une musique qui me « parle ». Pour toutes ces raisons, je suis devenu très rapidement addict de cette pratique !

La French Co : Quelle est votre plus grande victoire personnelle ? Et à quel moment avez-vous ressenti de la fierté l’un pour l’autre ? 

Sido : Avoir enchainé l’OCR du samedi de Mathias et le Wod endurance le dimanche !!! Surtout quand t’as eu apéro le samedi soir, là tu crois crever, vomir, mourir, mais non tu finis le wod sans râler et là t’es fière de toi, tu te sens tellement bien !! 

Oré : Je n’ai pas une en particulier mais plutôt plein de petites, comme quand j’arrive à finir un WOD dans les temps, que j’arrive à rentrer un nouveau mouvement ou que je progresse dans la réalisation de celui-ci : là je suis content. Sido est une femme vaillante mais j’avoue avoir éprouvé de la fierté pour elle quand elle a fini l’OCR et le WOD d’endurance avant moi !!

La French Co : Connaissez-vous les forces et faiblesses de votre partenaire ? Si oui, dites-nous tout ! 

Sido : Je dirais qu’Oré a une belle volonté dans ce qu’il entreprend, mais qu’en même temps il n’est pas assez indulgent avec lui-même. Dans le sport c’est pareil, il s’y met à fond de suite et veut des résultats immédiats, mais il faut être patient.

Oré : Sido ne lâche que difficilement le morceau et, dans le sport, c’est la même.

La French Co : Quels étaient vos objectifs en vous inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Sido : Je dirais que mes seuls objectifs étaient de me dépasser, transpirer et découvrir cette discipline dont j’entendais tant parler ! L’ambiance des salles de sport ne me correspondant pas vraiment.

Oré : Retrouver une activité physique, INTENSE, journalière.

La French Co : Avez-vous observé des changements sur le plan physique et mental ?

Sido : Ooooohhh que ouiiii ! J’ai des muscles ! Et je me sens bien !

Oré : Physiquement en 3 mois, on voit déjà des changements notables. Et pour le mental, no comment, le bien que cela apporte.

La French Co : Quelle place prend le CrossFit dans vos vies respectives et dans la vie familiale ?

Sido : Maintenant une place importante, sachant qu’on en fait environ 5 fois par semaine ! Confinement ou pas confinement !! Mon corps me le réclame.

Oré : Il fait désormais partie intégrante de ma vie ! Il régit mon alimentation, a eu un impact positif sur mon hygiène de vie.

La French Co : À quelle fréquence vous entraînez-vous ? Plutôt ensemble ou séparés ?

Sido : Comme je le disais, 5 fois par semaine.

Oré : Pour ma part, je m’entraîne 5 à 6 fois par semaine (très souvent avec Sido) et heureusement que le repos fait partie de l’entraînement, sinon … 😉

La French Co : Avez-vous changé des choses dans votre quotidien et votre vie de famille (organisation, alimentation…) ?

Sido : Je dirais qu’à part avoir trouvé une réelle passion, notre quotidien ne change pas tant étant donné que nous faisions déjà attention à notre alimentation, en effet nous sommes végétariens et essayons de manger bio et de cuisiner nous-mêmes, facile quand t’as pas d’enfants !

Oré : On avait déjà une bonne alimentation, mais je l’ai encore adaptée en mode « CrossFit ». Je fais en sorte d’adapter mon planning de façon à pouvoir aller woder tous les jours, car sinon je suis malheureux !

La French Co : Votre famille ou vos proches qui ne pratiquent pas comprennent-ils votre mode de vie ? 

Sido : Oui ils comprennent et je dirais même qu’ils sont curieux. Après, je peux comprendre que ça ne plaise pas à tout le monde, tout dépend de ce que tu recherches dans le sport.

Oré : Pour la famille, avec 3 frangins crossfiteurs, pas mal de repas de famille ont pour sujet le CrossFit !! 😊 Et les amis sont de plus en plus curieux de ce sport qui nous fait arriver à la bourre à l’apéro !! 😉

La French Co : Envisagez-vous de faire une compétition ensemble ? Si cela est déjà fait, pourriez vous nous la raconter?

Sido : Ahaha je pense pas en être là ni même avoir envisagé la question ! Je fais du CrossFit depuis 3 mois donc je vais d’abord m’améliorer dans mes mouvements et dans mes charges et puis dans quelques années on verra !

Oré : Faire une compète ?? Mais carrément, juste pour le fun et… le tee-shirt !! Plus sérieusement, va falloir que je m’entraîne un peu, car quand je vois le niveau des compétiteurs de la box…

La French Co : Avez-vous un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas et s’inscrire en famille ?

Sido : Fonceeeezzzzzz !!!!

Oré : GO !! GO !! GO !!

Auteur :

Portait d’athlète : Laurent #CFV

Portait d’athlète : Laurent #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

Bonjour Laurent

La French Co : Présente-toi en quelques mots

J’ai bientôt 46 ans et je vis la semaine, pour mon travail, entre Paris et Marseille à 200 km/h. Je rassure (ou pas) tout le monde : je suis Marseillais 😉.

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

Un de mes collaborateurs pratiquait tous les jours entre midi et deux. Vu son état à 14 heures, j’ai été intrigué et on a discuté.

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Depuis septembre 2018. Je devais faire une Spartan Race de 15 km au Castellet en octobre et je me sentais peu préparé sur le haut du corps, donc je suis allé au CrossFit avec le fameux collègue.

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

Adolescent, j’ai fait beaucoup d’athlétisme et d’haltérophilie. Rugby en corporatif jusqu’à 34 ans. Ensuite, j’ai eu une longue traversée du désert de 10 ans par flemme ou un agenda pro très chargé. Le 24 décembre 2017, j’ai repris une activité 5 mn après que ma femme me dise que je commençais à avoir le double menton. Je suis directement parti courir avant le réveillon (histoire de ne pas ressembler un jour à la dinde) !!!!

La French Co : Continues-tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Non, rien de plus, mais le CrossFit ça regroupe beaucoup de sports 😉

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Polyvalence
  • Travail
  • Dépassement
  • Convivialité

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD

Purée, c’était un WOD benchmark revisité : « Karen loves Burpees ». À chaque fois que tu « breakais », tu faisais 5 burpees. Je me demande si je n’ai pas fait plus de burpees que de Wall Balls !!! 

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

La diversité des activités. La gym, l’haltérophilie, les ergo… Mais ce qui est génial, c’est que c’est un des rares sports individuels où le collectif compte. 

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Mon premier muscle up (sur les conseils de Pierre) 😉

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Je voulais pouvoir continuer pour progresser et me dépasser, mais très vite j’ai eu envie d’aller vers la compétition, donc là j’y suis à fond. Mais bon il y a encore pas mal de chemin…

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Physiquement, j’ai fondu et pris un peu de muscle (je pesais 90 kg, j’en pèse 79). Sur le mental, tu apprends que même quand ton cerveau te dit de t’arrêter tu peux continuer ! 

La French Co : Quelle place prend le CrossFit dans ta vie ?

Il fait entièrement partie de ma vie. Par exemple, quand on est parti en vacances aux US, j’ai cherché des box pour faire des drop in et j’y allais à 7 h 15 pour pouvoir revenir tôt et partager les vacances en famille.

La French Co : À quelle fréquence t’entraînes-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

5 à 6 fois par semaine. J’ai démarré la gym, car c’est clairement un point faible, et l’haltérophilie pour continuer à progresser.

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

Je travaille beaucoup mais je ne décale jamais un entraînement (sauf cas de force majeure). Il faut s’instaurer une discipline et être régulier, c’est ce qui permet de progresser. Je préfère me coucher à 1 heure du matin mais faire mon WOD à 20 heures.

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Les amis me prennent pour un fou, mais ma famille me soutient, car elle voit que je suis heureux comme ça et en forme.

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

Les coachs sont la raison pour laquelle tu restes ou vas dans une box. J’ai mes horaires, donc je croise un peu les mêmes, mais j’aime beaucoup l’équipe. Ils sont très disponibles et savent nous pousser.

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

La mobilité !! Je suis aussi souple qu’une chips. Ça va beaucoup mieux, mais c’est loin d’être optimum. J’ai une appli sur mon téléphone et je fais 2 à 3 séances par semaine à la maison. Les horaires de la box sur la mobilité ne collent pas avec mon emploi du temps.

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

Rien ?! 😉

Sinon je dirai l’haltérophilie ; mais plus sur la technique que sur les poids…

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Le Murph. Cardio, pas besoin de beaucoup de matériel mais complet !!

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu détestes ?

Alors je vais peut-être en étonner plus d’un mais mon préféré c’est le Thruster. Je déteste par contre les Box Step Over avec des DB ; quand tu dois franchir cet obstacle avec plus de 35 kg dans les mains…

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

Surtout n’hésitez pas !! C’est un des sports les plus adaptables que je connaisse et il y a une très bonne ambiance. On se pique vraiment au jeu !!

Auteur :

Portrait d’athlète : Stéphanie et Riadh #CFV

Portrait d’athlète : Stéphanie et Riadh #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de deux d’entre eux…

 

Bonjour Stéphanie et Riadh !

La French Co : Présentez-vous de manière individuelle en quelques mots :

Stéphanie, 27 ans, sage-femme et tout récemment maman 🙂 .

Riadh, 27 ans, pompier et tout récemment papa.

 

La French Co : Comment décririez-vous votre petite famille ?

Mon mari Riadh et moi, sommes ensemble depuis 8 ans, nous nous connaissons depuis le lycée, et depuis quatre mois notre petit garçon Aylan est venu faire de nous une petite famille. Le sport a toujours prit une grande place dans notre couple et maintenant dans notre famille.

 

La French Co : Comment avez-vous découvert le CrossFit ? Qui a commencé avant les autres ? Et qui est le dernier arrivé (si applicable) ?

Stéphanie : J’ai découvert le CrossFit grâce à Riadh qui était inscrit à la box depuis déjà un an ! Je ne m’intéressais pas du tout à ce sport pensant que l’haltéro et autres ne seraient pas pour moi !

Riadh : J’ai découvert le CrossFit grâce à un pote de la caserne.

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquiez-vous auparavant ?

Stéphanie :J’ai fait 12 ans de danse (moderne, classique, hip-hop) puis j’ai arrêté pour mes études de médecine… J’ai repris le sport une fois ma première année passée, j’ai découvert la pole dance pendant deux ans, puis le taekwondo également pendant deux ans.

Riadh : J’ai fait 12 ans de boxe anglaise en compétition.

 

La French Co : Continuez-vous à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que vous apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Stéphanie : HOOO non le CrossFit me comble amplement !

Riadh : J’ai pratiqué la boxe et le CrossFit en complément pendant un an. Le CrossFit a amélioré mon mon explosivité et ma puissance. Ça fait maintenant un an que j’ai arrêté la boxe car c’est un sport qui demande vraiment beaucoup de temps et de sacrifices.

 

La French Co : Que vous apporte le CrossFit dans votre vie familiale, vos rapports interpersonnels ?

Stéphanie : Déjà, j’adore la communauté CrossFit, l’ambiance conviviale, la bonne humeur… Ensuite j’adore le fait de pouvoir partager ce sport avec mon mari Riadh, et depuis peu ma mère et mon petit frère ! Enfin le CrossFit nous a permis à Riadh et moi d’adopter un mode de vie plus sain…

Riadh : Le CrossFit nous permet d’avoir une activité commune, un mode de vie similaire (alimentation, temps d’entrainement), de se soutenir et surtout de se comprendre car peu de femmes accepteraient que leur mari consacre autant de temps au sport.

 

La French Co : Sans vous consulter au préalable, pourriez-vous décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

Stéphanie :

  • Partage
  • Dépassement de soi
  • Communauté
  • Addictif !!!

Riadh :

  • Communauté
  • Entraide
  • Dépassement de soi
  • Remise en question

 

La French Co : Racontez-nous votre premier WOD ensemble :

Stéphanie : DUR DUR ! C’était FRAN, on peut dire que j’ai souffert ! Et tout ça barre à vide, quand j’y pense je me dis que j’ai progressé !  On l’avait fait en deux vagues avec juges, et les adhérents ont été super, ils m’ont encouragés et portés comme on sait si bien le faire au CrossFit ! Je pense que c’est plus cet aspect qui m’a fait revenir que le WOD en lui-même lol.

Riadh : Horrible, déjà c’était le mois de ramadan, il faisait chaud, je croyais qu’avec mon expérience de boxeur ça allait être facile mais j’ai souffert. Du run avec un wall ball, des dumbells snatchs, dumbells push press bref horrible.

 

La French Co : Qu’appréciez-vous dans la discipline ?

Stéphanie : Comme je l’ai dit plus haut, le partage, le dépassement de soi, le fait que ce soit très varié également, on ne s’ennuie jamais !

Riadh : Le partage, le dépassement de soi, la progression, la diversité qui nous permet de voir nos points forts et points faibles et surtout le fait de le partager avec ma femme.

 

La French Co : Quels étaient vos objectifs en vous inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Stéphanie : A la base, me maintenir en forme et bouger… Désormais le CrossFit fait partie de ma vie et aujourd’hui les objectifs sont de me dépasser à chaque entrainement et de progresser.

Riadh : A la base j’ai commencé le CrossFit en complément de la boxe. Aujourd’hui le CrossFit est le seul sport que je pratique et mes objectifs sont de m’améliorer et de travailler mes points faibles.

 

La French Co : Avez-vous observé des changements sur le plan physique et mental ?

Stéphanie : OUII !! Je suis plus tonique et à la fois plus mince qu’avant, (bon je parle d’avant ma grossesse) toutefois le CrossFit pratiqué pendant ma grossesse m’a permis de limiter ma prise de poids et de retrouver mon poids d’avant très rapidement après la naissance d’Aylan !

Riadh : OUI je suis plus costaud qu’avant, en même temps ce n’était pas si difficile de prendre du poids avec toutes mes restrictions alimentaires avec la boxe je ne prenais pas en masse et j’avais un poids limite à respecter. Je peux maintenant manger 3 fois par jour.

 

 

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans vos vies respectives et dans la vie familiale ?

Pour Riadh et moi, le CrossFit est essentiel ! Encore plus pour lui que pour moi . D’ailleurs Aylan a déjà fait plusieurs tours à la box et nous regarde nous entrainer lol !

 

La French Co : A quelle fréquence vous entrainez-vous ? Plutôt ensemble ou séparés ?

Stéphanie : Avant l’arrivée de bébé en général quatre fois par semaine et très souvent ensemble. Maintenant séparément et pour ma part deux fois par semaine (il faut bien garder bébé quand même lol).

Riadh : Je m’entraine au moins quatre fois par semaine.

 

La French Co : Avez-vous changé des choses dans votre quotidien et votre vie de famille (organisation, alimentation…) ?

Alimentation, on essaye de faire plus attention.

 

La French Co : Votre famille non crossfitteuse comprends-t-elle votre mode de vie ?

Oui et non certain nous prennent pour des accros mais bon c’est un peu le cas 😉 .

 

La French Co : Envisagez-vous de faire une compétition ensemble ? Si cela est déjà fait, pourriez vous nous la raconter?

Stéphanie : Pourquoi pas ! Mais quand j’aurai retrouvé un niveau plus convenable …

 

La French Co : Connaissez-vous les forces et faiblesses de ou des autres membres de votre famille ? Si oui, lesquelles ?

Stéphanie : Pour moi l’endurance c’est clair et il me manque de la force aussi… Sans kipping je fais pas une traction ! Par contre j’ai une belle mobilité qui me sert en gym et en haltéro.

Riadh : La mobilité un grand problème pour moi. J’essaie depuis peu de travailler dessus (merci GOWOD) et ma force c’est mon endurance, j’adore courir, sauter à la corde et les entrainements cardio.

 

La French Co : Avez-vous un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas et s’inscrire en famille ?

Le CrossFit c’est génial! C’est une communauté fantastique qui nous offre des beaux moments de partage en famille ou entre amis. C’est un sport qui convient a tout le monde, petit et grand, et qui donne envie de se surpasser et de progresser !

 

Auteur :

Camille BOEGLIN

Pat Sherwood: réflexion sur 10 ans de CrossFit

Pat Sherwood: réflexion sur 10 ans de CrossFit

Parce qu’il est important de partager des articles qui portent avec intelligence nos valeurs, La French Co vous propose l’interview de Pat Sherwood de CrossFit HQ Trainer, CrossFit Level 4 et également owner de CrossFit LINCHPIN.

 

« Le 18 août 2015, j’ai fêté mes 10 ans depuis mon tout premier workout de CrossFit.
Cette décennie m’a beaucoup appris. En regardant en arrière, je peux dire qu’il y a beaucoup de choses que j’ai bien faites et encore plus sur lesquelles je me suis trompé. J’espère que ces mots et les leçons que j’en ai tirées pourront aider quelqu’un d’autre en chemin vers ses 10 ans de CrossFit.

  • 10. Prenez votre entrainement au sérieux, mais ne vous prenez pas vous-mêmes trop au sérieux. Amusez-vous. En tant que débutant, chaque entrainement permet d’établir un nouveau PR. Ensuite, le rythme ralentit. Gardez la volonté de devenir meilleur et apprenez à vous amuser dans votre salle, à travailler dur et à rentrer à la maison (comprendre : faire des pauses)… peu importe comment l’entrainement s’est déroulé !

 

  • 9. Lisez le CrossFit Journal, commencez au premier article d’avril 2002. C’est une mine d’informations.

 

  • 8. Se nourrir sainement, c’est important. Mais ne devenez pas ce snob qui refuse une part de gâteau ou un peu de glace lors d’une fête d’anniversaire, juste parce que ce n’est pas ce qui convient à votre diète.

 

  • 7. La première fois que j’ai entendu parler de CrossFit, je me suis demandé ce qu’était cette pitrerie. Ceci était parce que n’avais aucune idée de ce qu’est le CrossFit et de sa méthodologie. J’avais l’esprit fermé et je pensais tout savoir. Si jamais tu rencontres ce type de personne, sois patient. Même les « je-sais-tout » dur-du-crâne (comme moi) finissent par se rendre compte qu’ils se trompent. Le CrossFit est amusant et efficace. Laisse le temps jouer en ta faveur. Donne leur juste du temps et suffisamment d’informations.

 

  • 6. Pour devenir « fit », il y a des classiques qui ne peuvent pas être remplacés: couplets, triplets, chippers, EMOMs, soulever lourd, gymnastique,courir, etc. J’ai eu la chance de côtoyer longtemps et d’interviewer les élites de notre sport. Je vais vous révéler leur secret : il n’y a pas de secret ! Ne choisis pas tes entrainements. Bosse tes faiblesses. Fais varier tes entrainements. Tu verras que tu progresseras.

 

  • 5. Sors de ta salle. S’entrainer c’est génial ! Je peux le dire, je suis déjà un fanatique du CrossFit. Mais franchement, si nous nous rencontrons et qu’au bout de 10 minutes, tu es encore en train de me parler de ton squat, je suis mort d’ennui à l’intérieur. Cherche l’équilibre dans ta vie. Va faire de la randonnée. Apprends une nouvelle discipline sportive! Utilise ton fitness. Profite de ta vie.

 

  • 4. Rampe. Marche. Court. Maitrise les mouvements de base. Aujourd’hui, on voit les CrossFit Games et directement, on veut pouvoir soulever autant qu’eux. Ce n’est pas comme ca que ca marche ! Ils ont mis des années de travail et de souffrance pour en arriver où ils en sont ! Toi aussi tu dois parcourir ce chemin. Ne soit pas impatient. N’essaye pas d’éviter les mouvements de base. Tu ne peux pas réussir à te développer correctement si tes bases ne sont pas solides. Il est plus dur de défaire de mauvaises habitudes que de passer du temps à apprendre correctement dès le début.

 

  • 3. Soutiens les autres communautés. Si quelqu’un ne fait pas de CrossFit car il préfère faire de l’haltéro, du powerlifting, de la zumba, du pilates, du yoga ou je ne sais quoi d’autre… MAIS QU’EST-CE QU’ON S’EN FOUT ?! Bien sûr, en tant que fan de CrossFit, je préfèrerais qu’ils en fassent aussi, car cela leur permettra une vie plus saine, mais au moins, ils ne sont pas le cul dans leur canapé à se bourrer de sucre !!!!

 

  • 2. Restez humble. Si tu te balades comme le meilleur mondial simplement parce que tu as des temps rapides voire tu soulèves de bonnes charges… comment dire… ben t’es qu’un connard. Un jour, tu rencontreras quelqu’un de plus fort et de plus rapide que toi et là, tu n’auras plus rien, mis-à-part une masse de personnes que tu n’auras jamais traité correctement.

 

  • 1. Aides les autres sur leur chemin. Tu te souviens de la première fois où tu as mis la main sur une barre d’haltéro ou de ton premier Muscle- Up ? Tu te souviens du temps où tu ne savais même pas faire de kipping, ni de traction ? Tu te souviens de la difficulté éprouvée lors de ton changement d’alimentation et de ces moments où tu étais perdu ? Tu te souviens de cette personne qui ne t’a as pris de haut mais au contraire t’a aidé, par gentillesse ? Sois cette personne à ton tour.

Je me réjouis déjà des 10 prochaines années. »

 

Traduction courtoise par Xavier Nabet

Newsletter de La French Co !

Evénements, WOD, portraits d’adhérents, conseils, challenges, recettes…
Découvrez toutes les news de la French Co, de ses boxs et de ses partenaires.