Monthly Archives: mars 2019

Analyse des Opens – 19.5 by #LaFrenchCo

Analyse des Opens – 19.5 by #LaFrenchCo

Dernier round pour les open 2019. Dave Castro nous offre un « super Fran » sur un plateau d’argent pour CLÔTURER en beauté cette edition. Au menu, pas moins de 105 thrusters et 105 c2b dans un CAP TIME de 20mn.

 

WOD

 

33-27-21-15-9 reps for time of:
Thrusters @43/29 kg (scaled 29/20kg)
Chest-to-bar pull-ups (jumping pull-ups)

Time cap: 20 minutes

 

ANALYSE

 

Priorité au temps. Il s’agit de compléter une charge de travail donnée aussi rapidement que possible. Pour autant, contrairement à son petit frère Fran, ce WOD n’est pas un sprint et doit être géré de manière beaucoup plus temporisée pour ne pas risquer d’exploser en vol.

Ce 19.5 combine deux des trois composantes de notre discipline, la gym et l’haltérophilie. Le cardio est également mis à rude épreuve, surtout la filière anaérobies qui soutient des efforts brefs et explosifs. L’intensité de ce Wod est aussi lié à l’enchaînement de deux mouvements parfaitement complémentaire qui  forcent à travailler tous les groupes musculaires. Le Truster (combinaison d’un front squat et d’un Push Press) est un mouvement de poussée tandis que les Chest-to bar est un exercice de tirage. Ce qui n’est pas travaillé par l’un l’est par l’autre. Et tous deux nécessitent un maximum de gainage dynamique, sollicitant énormément le centre du corps.

 

 

WARM UP

 

Le Warm up devra essentiellement se concentrer sur les épaules qui doivent être à même de supporter un nombre conséquent de tirages (surtout si vous prévoyez de faire les chest-to bar en butterfly) et un travail d’amplitude et de mobilité du bas du corps. Le bas du corps va également demander une attention toute particulière car c’est cette partie qui devra soulager au maximum le haut du corps sur les thrusters.

 

  • Haut du corps

Commencez tout doucement par des dé-coaptations au bâton de PVC pour ne pas traumatiser les articulations. Massez vous le haut du dos à l’aider d’un rouleau ou d’une balle Lacrosse pour aider le sang a arriver dans les muscles et décoller les éventuelles adhérences qui feraient perdre en amplitude.

Ensuite, focus sur le grand dorsal le grand rond en priorité qui doivent être échauffés sans être toutefois pré-fatigués et sur la prévention des muscles rotateurs qui stabilisent la tête de l’humérus. Quelques séries de « arc / hollow » au sol puis à la barre seront très efficaces pour vérifier que votre gainage est suffisamment solide et ainsi valider la future technique de vos mouvements.

Pour les muscles rotateurs, utilisez des bandes de résistances légères. Coude plaqué contre le buste, dos droit, vous devez réaliser des mouvement d’ouverture/ fermeture.

N’hésitez pas à effectuer quelques séries avec une élastique (puis sans) en tirant de plus en plus haut jusqu’à arriver en position de chest.

 

  • Bas du corps

Là encore, la mobilité et l’explosivité sont la clé. Les thrusters vont solliciter muscles extenseur de la hanche (grand, petit et moyen fessiers, ischio-jambiers) pour la propulsion et fléchisseurs (psoas, iliaque, droit antérieur, TFL, couturier et partie supérieure du quadriceps) dans une moindre mesure mais aussi et surtout le centre du corps qui assurera le transfert de force entre le bas et le haut du corps.

Focus sur l’ouverture de hanche : squat thérapy, wall ball shots et GHD sont le trio indispensable pour bien se préparer. Attention à ne pas négliger la mobilité des chevilles qui aideront grandement.

Terminez par une montée en gamme et un peu de potentiation pour que la barre vous paraisse plus légère une fois sur le Wod.

 

  • Centre du corps

Le gainage est un élément très important tout au long de ce Wod. Les muscles profonds de la sangle abdominale et les para-vertébraux doivent être préparés et déjà rigidifiés. Ils serviront notamment à conserver un kipping efficace et a absorber le poids du front clean en maintenant le dos droit. Quelques séries de planche ou de turkish get up léger seront très efficaces.

 

  • Cardio

On terminera par un très léger échauffement aérobie en privilégiant la course à pieds pour éviter de trop taxer dans les muscles. Faites quelques sprints puis trottinez quelques minutes en essayant d’être le plus léger possible sur vos appuis.

 

  • Mix it up 

C’est le moment de vous tester en « condition réelles ».  Réalisez 2 tours de 6 thrusters et 6 chest to bar. Pas plus, pas moins. Faites vous valider vos répétitions par une tierce personne pour ne pas vous laisser piéger lors de votre passage.

 

STRATÉGIE

 

  • Thrusters

Commençons par poser les jalons d’un thruster efficace. Nous entendons par là un mouvement qui permet de vous économiser un maximum tout en étant très efficient. La première répétition se fera nécessairement en squat clean pour gagner du temps et emmagasiner le maximum d’inertie.

Vous devez vous assurer de casser la parallèle pour pouvoir utiliser toute la puissance des muscles extenseurs. Inspirez sur la descente et soufflez sur la montée tout en maintenant les abdominaux serrés au maximum. Il ne doit jamais y avoir une poussée viscérale (phénomène du « ventre qui sort » sur votre mouvement.

Attention à ne pas débuter votre poussée trop tôt. Vous devez terminer votre extension. Un bon repaire est de sentir la charge qui se soulève déjà légèrement sur vos épaules. A ce stade, l’idéal est de maintenir la barre dans l’axe du poignet (donc pas au bout des doigts mais bien au milieu de la paume). C’est dans cette position que vous aurez le plus de force pour développer au dessus de votre tête. Vous économiserez au passage votre grip. Autre détail : ne restez pas inutilement en position d’ovherhead ou de front rack. Mieux vaut

Concernant le découpage. Attention à ne pas vous laisser surprendre. Le nombre de répétition est plus que conséquent et vous ne devez absolument pas envisager de scinder en deux séries seulement les premières séries. Même si vous êtes normalement capable de faire 21 répétitions unbroken.

  • 33 répétions : 13+10 +10
  • 27 répétitions : 10+10+7
  • 21 répétitions : 11+10
  • 15 répétitions : 8+7 (on évite le 5+5+5, trop chronophage)
  • 9 : unbroken

Attention : le temps de repos doit, quant à lui être très bref. Accordez vous quelques secondes au maximum, juste le temps de faire quelques bas derrière et de relâcher les bras.

 

  • Chest to Bar 

Là aussi, attention à la congestion. La réussite de ce mouvement va dépendre de deux facteurs principaux : le gainage et le gainage. Vous devez rester maître de votre mid-line (bannir les mouvements parasites et rester « groupé » c’est à les dire jambes – des adducteurs aux chevilles – serrées au maximum)  tout en ayant le haut du corps suffisamment relâché pour permettre un tirage fluide. Cela permettra une action efficace des hanches pour gagner en temps et en énergie.

Kipping ou butterfly ?

Tout dépend votre niveau. Pour les intermédiaires, nous aurons tendance à recommander un mouvement de kipping franc et énergique pour deux raisons : 1/ celui-ci sera plus facile à « juger » (vous risquez donc forcément moins de vous voir attribuer des « no reps ». 2/ même si le volume et conséquent, cela vous aidera à temporiser le rythme et à ménager vos épaules.

Pour les plus avancés (ceux et celles qui sont capable d’enchaîner 10 chest to bar sans broncher), un butterfly maîtrisé vous permettra de moins couper vos séries (moins d’effort de tirage à fournir grâce à un meilleur engagement de la hanche).

Rappel du standard : la barre doit toucher entre votre ligne mammaire et la clavicule !

Le découpage sera sensiblement le même à celui des thrusters pour les plus avancés.  Les intermédiaires privilégieront celui-ci :

  • 33 répétions : 7+7+7+6+6
  • 27 répétitions : 6+6+5+5+5
  • 21 répétitions : 6+5+5+5
  • 15 répétitions : 5+5+5
  • 9 : unbroken : 4+4+3

Pour ceux qui manquent encore un peu de force, n’hésitez pas à faire de toutes petites séries avec très peu de temps de repos.

Gardez en tête qu’il s’agit de chest to bar et non de pull ups, entraînant un recrutement musculaire beaucoup plus important.

 

RX OU SCALED ?

 

C’est le tout dernier WOD des Open 2019. Vous arrivez à passer ne serait-ce qu’un chest-to-bar? Go RX !

 

 

 

Thomas Pacyga intègre le club très fermé des CrossFit Level 3 Trainers : Proud of our team !

Thomas Pacyga intègre le club très fermé des CrossFit Level 3 Trainers : Proud of our team !

BREAKING NEWS : La French Co poursuit sa quête de l’excellence. Nous sommes fiers d’annoncer que Thomas Pacyga obtient avec succès le CrossFit Level 3 Trainer Certificate et rejoint ainsi le cercle très fermé des 10 coachs Français qui en sont titulaires.

 

Qu’est ce que le CrossFit Level 3 ? :

Le Level 3 est un examen de 4 heures réservé aux coachs pouvant justifier d’au moins 750h de coaching depuis la réception du L1 ou du L2.

Courtesy of CrossFit Inc

 

 

Ce certificat permet d’attester de connaissances théoriques et d’une très solide expérience terrain.

Il nécessite une démarche de formation continue en toute autonomie de longue haleine: plus de 120 documents à lire, visionner et s’approprier en expérimentant au quotidien avec les athlètes.

Cette magnifique réussite confirme la qualité des cours que nous dispensons et l’envie commune de continuer à apprendre dans cesse pour offrir le meilleur à nos adhérents.

Good Job Thomas !

 

Découvrez le portait de Thomas :

Thomas PACYGA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crumble de légumes au curry

Crumble de légumes au curry

Le CrossFit est une discipline exigeante, qui demande beaucoup d’énergie et parfois de sacrifices. Mais pas question cependant de sacrifier le goût, surtout lorsqu’on sait que l’alimentation est à la base de la pyramide de la santé et du Fitness.

A La French Co, nombreux sont ceux et celles qui ont réduit supprimé ou réduit de de leur consommation les produits animaux. Nous soutenons d’ailleurs le mouvement Le lundi vert qui propose de remplacer la viande, le posson (et les oeufs) par des alternatives végétales en chaque début de semaine

nous vous proposons donc aujourd’hui une recette entièrement végétalienne qui satisfera tout le monde !

 

INGRÉDIENTS (POUR 4 personnes)

 

Pour la pâte à crumble

  • 150 g d’amandes
  • 100 g de farine de quinoa
  • 80 g d’huile de coco
  • 2 brins de persil ou de coriandre (selon les goûts)

Pour la garniture

  • 800 g de légumes au choix (chou fleur, courgette, courge..)
  • 500g de tofu ferme coupés en cube
  • 1 citron vert bio
  • 15 cl de lait de coco
  • 2 bâtonnets de citronnelle
  • 3 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 c. à café de curry de Madras
  • 25 g de gingembre moulu ou en poudre
  • 1 pincée de sucre de coco
  • sel, poivre

 

Placez si besoin l’huile de coco au réfrigérateur afin qu’elle se solidifie. Mixer le persil, les amandes et la farine ensemble. Ajouter l’huile et malaxer avec les doigts jusqu’à obtenir une consistance sableuse.

Râper le zeste du citron et pressez le fruit. Couper les légumes en morceau.

Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile et faire les légumes et le tofu. Ajouter le gingembre, le curry, le zeste, la citronnelle et la pincée de sucre. Saler, poivrer et verser le lait de coco et le jus de citron. Porter à ébullition puis laisser cuire 10mn à feux doux.

Préchauffer le four à 100 °C. Égoutter le plat en réservant la sauce dans un bol et répartir la garniture dans plat à gratin. Parsemer de crumble de et enfourner 20 min environs e+ 5mn sur grill à 190°, jusqu’à ce que la surface soit bien dorée. Servir bien chaud en arrosant avec la sauce.

 

Auteur :

 

Marie SEMERDJIAN

Portrait d’athlète : Fabienne #1789

Portrait d’athlète : Fabienne #1789

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

La French Co : Présente-toi en quelques mots :

Hello ! Je m’appelle Fabienne (mais c’est Fa pour quasi tout le monde), je vais avoir 45 ans, maman de 2 grands enfants de 22 et 19 ans. J’ai plutôt tendance à voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide ☺

 

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

J’ai fait la Spartan Race en 2014 pour le fun, avec une collègue de boulot, son mari et 2 potes à eux dont 1 qui faisait du CF. Il m’a expliqué en quoi cela consistait et j’ai été tentée

 

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Depuis le 6 octobre 2016

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

Je faisais de la course à pied tranquillou en solo, avec de temps en temps des semi pour m’obliger à aller au-delà de mes limites

 

La French Co : Continues –tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Je me suis blessée en mars 2017 puis en juin 2018 et le run aujourd’hui c’est un poil devenu compliqué mais la reprise est amorcée

 

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

Complet, Communauté, Dépassement de soi (oui ok…il y a 3 mots !) Et Confiance

 

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :

J’ai fais un WOD d’essai en 2014 dans une autre box…. J’ai vomi et j’ai été écœurée ! 2 ans plus tard, je découvre 1789 CrossFit avec un WOD d’initiation coaché par Mathieu Nunes, j’ai accroché direct !! Sur les 5 WOD suivants…. Pull up…pull up… et pull up !!! J’en avais mal au ventre du stress avant chaque WOD mais je suis restée et j’adore ça (Le CF, pas les pull-ups !!)

 

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

La diversité des mouvements, le fait de bosser sur ce que tu n’aimes pas. La multitude d’exercices possible, envisageable, c’est sans limite. Puis l’état d’esprit des coachs et des membres, cette cohésion entre tous ; tu as toujours quelqu’un pour te pousser, te motiver, te donner un conseil. Tu n’es jamais seul, il y a toujours untel ou unetelle pour t’aider à aller au bout, t’aider à progresser

 

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Hou là. …

Avoir franchi le pas pour aller sur l’haltéro du jeudi soir…. J’en avais envie depuis longtemps…

Et la cohésion de la team 17h ☺

 

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Me renforcer musculairement sur l’ensemble du corps

Un objectif qui me tient à cœur , ce serait de faire une compet’ d’haltéro…. Mais c’est pas pour demain, Oscar peut témoigner de mon manque de confiance !!

 

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

J’ai un regard assez négatif sur moi.  Je vois bcp de membres se transformer, je suis très admirative mais moi… oui j’ai sûrement un peu changé

Sur le plan mental, ça m’a apporté plus de confiance en moi dans mon quotidien, mais je suis toujours avec un mental en carton sur certains WODs (J’en pleure parfois… si si !!)

 

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?

Comme je me déplace en bus, mes déplacements me prennent plus de temps que la majorité des gens , alors tout se réfléchit en fonction du WOD de 17h, et ensuite j’avise !

 

La French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Quand tout va bien, je viens tous les jours sur le WOD de 17h, sauf  le mardi c’est Endurance et le jeudi c’est la spécialité Haltérophilie (j’adore !!)

 

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

Clairement mon organisation ! Commencer le boulot très tôt pour continuer à  pouvoir venir à 17h

Puis le petit dej’ !! Omelette aux épinards, jambon, ou patates douces avec le café au lait, avant c’était non-envisageable !!

Et j’essaie de dormir plus… mais là, je peine !!

 

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ? 

Hou là. … crossfit=sport de malades !!!

Mais tu y vas tous les jours ???

Mais tu as repris après ton opération (hernie discale) ??

Mais c’est à cause du CrossFit que tu t’es fait mal !!!

Mais tu es pleine de bleus !!

 

Comme tous les sports, on peut lire de tout sur le CF, il y a du positif et du négatif, des préjugés, et la seule chose que je réponds, c’est « venez essayer, et ensuite vous pourrez en parler »

 

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

La relation est très bonne, ils sont tous différents mais ont tous le même point commun : ils aiment ce qu’ils font et nous le transmettent avec passion et humilité

Je suis attentive à leurs paroles, leurs gestes et je n’en perd pas une miette !

Ils sont à l’écoute, ils adaptent, ils poussent, ils conseillent, ils arrivent avec leur positivité et leur  rigueur sur chaque WOD, sur chaque spécificité, et ils me permettent d’évoluer, de prendre confiance

J’attends du coach son attention, sa rigueur, son obstination à me faire sortir de ma zone de confort, sa confiance…

 

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Les pull-up et les handstand push-up…..

Les pull-up…. Ben faut les bosser, et j’avoue que j’ai mis dans un coin (lointain !) de ma tête le programme d’Oscar. Je n’aime pas ça et je reconnais ne faire aucun effort

Les handstand push-up, je fais un blocage. Je me suis blessée en mars 2017 sur ça et depuis je bloque… c’est un objectif que je rêve de réaliser mais il y a un gros travail mental à faire

 

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

L’haltérophilie, même si je ne porte pas lourd, c’est une discipline que j’affectionne particulièrement

 

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Karen

 

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu déteste ?

Clairement l’overhead squat ! J’ai adoré ce mouvement dès la première fois, je le trouve beau. J’aime le thruster et les wall ball aussi !

Les pull-up. …. Mon gros point noir qui continue des me donner mal au ventre !! Le snatch, j’ai du mal, parce que je l’appréhende

 

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

Venez faire un WOD d’initiation, venez rencontrer la communauté, venez partager un vrai moment de plaisir et de dépassement de soi

Venez vous rendre compte que c’est accessible À TOUT LE MONDE !

Oui cela à un coût… mais pas plus que la cigarette ou la mal bouffe, et c’est bon pour le corps et le mental !

 

N’écoutez rien de ce que vous pouvez entendre sur le CrossFit, venez vous rendre compte par vous-même, vous allez adorer !

 

La French Co : Pourrais tu stp donner un petit défi au prochain athlète qui sera choisi ?

Créer un WOD et venir nous le faire partager ☺

 

Auteur :

Gaelle JAUBERT

Portrait d’athlète : Olivier #CFV

Portrait d’athlète : Olivier #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

Bonjour Olivier

La French Co : Présente-toi en quelques mots :

Olivier, 48 ans d’expérience et père de 3 magnifiques enfants. Je suis un passionné … par mon métier dans l’immobilier et par le sport … je ne tiens pas en place et j’ai toujours besoin de me sentir stimulé …

 

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

Une amie m’en a parlé et je suis venu tester … depuis je suis devenu addict !!!

 

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Depuis 3 ans.

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

Le fitness type Les Mills Body Attack, Combat, Pump et RPM et à l’époque je me pensais sportif … mais ça c’était avant !!!

 

La French Co : Continues–tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Oui notamment ski/snow et sport nautique … le CrossFit m’a apporté beaucoup d’énergie et d’endurance dans la pratique de ces sports annexes.

 

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Magique
  • Épanouissant
  • Énergisant
  • Apaisant

 

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :

Une boucherie intergalactique …. J’ai senti comme une abîme abyssale concernant mon niveau comparé à celui de mes collègues … cerise sur le gâteau … pour mon premier Wod j’étais avec notre Hadj International … vous imaginez quel traumatisme s’en est suivi quant à mon ressenti sur mon image perso :O !

 

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

La rigueur, l’esprit d’équipe et de partage, la convivialité.

 

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

D’avoir progressé jusqu’à un niveau physique dont je ne pensais pas être capable … et en plus je continue toujours à progresser …

 

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolués par la suite ?

Augmenter mon capital force, affuter mon physique et mon mental …  Non toujours les mêmes objectifs avec un niveau d’ambition revu à la hausse du coup !!!

 

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Absolument !! Je n’ai jamais eu, à part à l’adolescence, un corps comme celui que j’ai actuellement …

 

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?

Le CrossFit fait partie de mon hygiène et de mon équilibre de vie !!

 

La French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Dans l’idéal quotidiennement avec un minimum de 5 fois par semaine … avec un point culminant pour le cours d’endurance du dimanche !!!

 

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

Je dégage du temps libre dans mon planning pro pour pratiquer le CrossFit.

 

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Absolument. Mon fils est même venu partager durant une période ce sport avec son père.

 

 

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

Nous avons de très bonnes relations et le dénominateur commun à tous nos coachs c’est la transmission de l’envie avec une bienveillance et une passion à toute épreuve … Ils savent tirer le meilleur de nous-même … Merciiiiii

 

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Mon plus gros challenge est de sortir de ma zone de confort régulièrement notamment pour l’haltéro … pour y remédier la seule solution efficace …. arrêter de discuter avec notre Jean-Yves préféré et faire un wod team avec Hadj le gladiateur !!!!

 

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

Mon domaine de prédilection est le poids de corps et la gym !!

 

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Le wod Endurance est mon préféré … c’est vraiment dans ce format de 30 ou 45 min ou je vais pleinement donner le meilleur de moi-même

 

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu détestes ?

Mon mouvement préféré est le MU barre … et celui que j’aime le moins (et non que je déteste car finalement on aime tout au CrossFit !!!) c’est le Thruster !!!

 

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

Mon message serait : « Vous ne le savez pas encore … mais si vous venez nous rejoindre et que vous avez l’envie d’insister alors, votre récompense sera que vous ne vous serez jamais senti aussi bien et aussi épanouit !!! Alors foncez et vous verrez !!! »

 

Auteur :

Camille BOEGLIN

Collection La French Co x Dromfit : Spring 2019

Collection La French Co x Dromfit : Spring 2019

La French Co et DromFit sont heureux de vous annoncer leur collaboration pour la ligne de vêtements 2019. Après de nombreux tests et designs, nous vous présentons notre première collection élaborée selon 2 principes : aucun compromis sur la qualité pour un entrainement optimal et un design stylé, mettant à l’honneur La French Co et vos boxs. Vous pourrez découvrir l’ensemble des vêtements dès lundi sur l’ensemble du staff.

 

Quelques informations importantes :

  • Cette collection sera vendue uniquement en précommande jusqu’au vendredi 22 Mars.
  • Les tailles sont les mêmes que la collection pour les Opens : du XS au XL. Possibilité d’autres tailles sur demande.
  • La validation d’une commande se fera par écrit : nous vous laissons le choix entre nous adresser un message FB, un commentaire sur le post ou un e-mail. Cette dernière pourra être saisie immédiatement via Wodify et une facture vous sera envoyée.
  • Les commandes sont produites par Dromfit et livrées dans un délai de 4 à 5 semaines à partir du 22 Mars. 
  • Les TShirt sont personnalisés box par box, le reste de la collection est aux couleurs de La French Co.

 

 

Tarifs :

TShirt Adulte (H/F) : 25€

TShirt Enfant : 20€

Short (H): 49,9€

Débardeur (F): 29,90€

Legging (F): 34,90€

Pantalon (H): 39,90€

Brassière (F) : 34,90€

Veste Fleece (H/F) : 55€

Remise de 10% pour l’achat de 3 articles ou plus

Tarifs des produits sur le site DromFit : www.dromfit.co

 

Conseil de notre Pauline sur les tailles femme : 

Le tshirt taille plutôt grand, en temps normal je prends du M mais pour le coup la taille S sera largement suffisante.
Pour le débardeur, la coupe est plus centrée que celle du t-shirt donc ne vous posez pas la question prenez la taille habituelle (M pour ma part).
Pour le legging, il taille plutôt grand. Habituée à prendre du M, je me tournerai ce coup ci vers du S. Au passage la ceinture tient bien la taille et il n’est absolument pas transparent : tests du deadlift et du squat validés avec succès !
La brassière taille elle aussi grand: prenez une taille en dessous de ce que vous prenez d’habitude (S au lieu de M pour ma part)
Enfin la veste: pour le coup, elle très bien coupée donc je conserve le M habituel (et je ne vous parle pas du confort: le top). Amies frileuse vous allez adorer : test du coach à la box à températures extrêmes validé !

 

La French Co :

 

 

1789 CrossFit :

 

CrossFit Avignon :

 

CrossFit Des Ponts :

 

CrossFit Salon de Provence :

 

CrossFit Vitrolles :

 

Orange 84 CrossFit :

Analyse des Opens – 19.3 by #LaFrenchCo

Analyse des Opens – 19.3 by #LaFrenchCo

C’est parti pour le 3ème Wod des Opens 2019 ! surprise, les hspu stricts font leur apparition.

 

WOD

 

RX For time :

61 mètres dumbbell overhead lunge (22.5/15 kg)
50 dumbbell box step-ups (22.5/15 kg) (24/20)
50 strict handstand push-ups
61 mètres handstand walk

Scaled

61 mètres dumbbell front rack lunge (22.5/15 kg)
50 dumbbell box step-ups (22.5/15 kg) (24/20)
50 strict elevated handstand push-ups
61 mètres Bear crawl

 

Time Cap : 10 mn

 

 

ANALYSE

Shoulders first ! Souhaitons la bienvenue aux HSPU stricts. Un mouvement qui pose de grandes difficultés aux athlètes qui n’ont pas la mobilité suffisante pour se propulser sans l’aide des hanches.. et surtout conserver un parfait alignement tout au long du mouvement.

Dave Castro cherche t-il faire réfléchir es athlètes confirmés qui passent tout leur temps sur les mêmes mouvements (muscle-ups, charges lourdes…) en négligeant cette partie fondamentale du CrossFit? Ou est-ce un appel du pieds pour ceux et celles qui oublient trop rapidement le travail strict dès lors que le kipping est maîtrisé et dont le travail au poids de corps finit par poser problème. Même la version scaled les mets au programme..

Concernant les dumbbells celles-ci sont identiques pour les deux catégories. Partant du principe que n’importe quelle personne entre 18 et 34 ans est capable de maîtriser cette charge, c’est la position (overhead versus front rack) qui varie.

Sur cette édition il est fort à parier que les premiers seront les derniers : ne partez pas trop fort. Restez concentré et n’allez pas jusqu’à la brûlure. Ceux qui garderont leur calme et un pace constant s’en sortiront bien mieux que les têtes brûlées qui se seront mis en tête de faire toute la première partie unbroken et n’auront au final plus de force pour délivrer ne serai-ce que quelques HSPU.

RX ou Scaled? Cette fois-ci nous vous conseillons vivement de tenter ce Wod « comme prescrit ».

Même si votre aventure s’arrête après les derniers box step up, cela permettra au moins de vous confronter avec vos points faibles et de les travailler. 

 

WARM UP

Focus sur la mobilité et la prévention. Pour rappel, les articulations des épaules sont très fragiles par la faible coaptation de celles-ci.

 

  • Haut du corps

La mobilité de l’épaule est assurée principalement par le muscle deltoïde, qui apporte la puissance, et par les muscles de la coiffe, qui initient le mouvement et stabilisent la tête de l’humérus.

Commencez face à la box, à genoux en gardant les hanches alignées. Tendez vos bras, paume de main posées  à plat. Passez votre tête entre vos épaules en relâchant le plus possible le buste vers le sol. Cet étirement est à réaliser 4 ou 5 fois en tenant la position 30 secondes.

Pour les muscles rotateurs, utilisez des bandes de résistances légères. Coude plaqué contre le buste, dos droit, vous devez réaliser des mouvement d’ouverture/ fermeture.

Procédez ensuite à quelques hand stand holds contre le mur ou en free (les wall climbs risquent de déjà être trop sollicitant) et quelques press avec des dumbells légers.

Enfin, préparez le terrain intelligemment : faites quelques Hspu pour vérifier que le mouvement est bien acquis et que le schéma corporel est le bon. Une fois en plein Wod il sera trop tard pour rectifier le tir. N’hésitez pas à solliciter un juge dès cette étape.

 

  • Bas du corps

Là encore, la mobilité est la clé. La difficulté des lunges et des box step ups sera de rester fort et gainé. L’idéal ici est de débuter par quelques air squats en amplitude complète puis est de réaliser une vraie montée de gamme rapide jusqu’au poids de travail. Une fois celui atteins, faites une dizaine de répétitions de chaque côté afin de maximiser l’afflux sanguin.

 

  • Cardio

On terminera par un très léger échauffement aérobie : course, vélo, rameur.. 3 à 4 minutes avant le départ.

 

STRATEGIE

 

  • Lunges

La difficulté des lunges et des step ups sera de rester fort et gainé tout au long des 61m. Pour les overhead, le bras doit rester tendu, le coude verrouillé, dans l’alignement de l’épaule. Veillez à bien décaler le pied pour avoir un meilleur équilibre et à pousser fort dans le talon pour se redresser en extension complète. C’est la partie la plus fluide du Wod. Si possible, enchaînez vos pas, le plus large possible et sans revenir au centre. Il faudra vous astreindre à équilibrer les deux bras et relâcher au moins une fois chacun pour ne pas vous pénaliser sur la suite.

 

  • Dumbells box jumps step over

Le conseil principal ici est d’adopter un rythme régulier et de casser le moins possible la série. Le buste doit rester droit, le regard fixé vers l’horizon pour éviter de se laisser emporter par la charge. Attention à ne pas s’aider en posant la main sous la cuisse, sous peine de NO REP.  En revanche, plusieurs positions peuvent être adoptées : sur l’épaule, le long du corps, en front rack.. essayez les options lors de l’entrainement pour trouver celle(s) qui vous convien(nen)t le mieux selon vos forces et votre anatomie.

 

  • Hspu stricts 

Le point fort du Wod. Le mot d’ordre : allez le plus loin possible. Et qui va loin… ménage sa monture car le danger principal ici sera de faire la répétition de trop qui vous empêchera de continuer.  Vous devez relâcher impérativement avant l’échec. Quel que soit votre niveau, d’espérez pas enchaîner les hspu par 10, d’autant plus que vos épaules seront pré-fatiguées par une forte mise sous tension. 3 à 5 répétitions seront l’idéal pour les athlètes qui sont en principe très à l’aise sur ce mouvement. Restez régulier, maîtrisez le mouvement afin d’être vraiment sur de valider vos répétitions. 

Retrouvez les standards ici :

 

  • Handstandwalk

Enfin, pour ceux qui parviendront vaillamment à la dernière partie, il s’agira d’essayer de marcher sur les mains en ayant les épaules pré-fatiguées par le reste du MetCon. Une tâche pas si évidente, qui va faire appel au gainage de la mid-line mais surtout à la technique plus que de raison. Les vrais gymnastes sauront faire la différence en s’économisant grâce à des gestes précis et un très bon verrouillage.

 

 

Auteur

 

Marie SEMERDJIAN

De retour de Séoul.. Kimchi party !

De retour de Séoul.. Kimchi party !

Le CrossFit est une discipline exigeante, qui demande beaucoup d’énergie et parfois de sacrifices. Mais pas question cependant de sacrifier le goût, surtout lorsqu’on sait que l’alimentation est à la base de la pyramide de la santé et du Fitness.

 

Nous vous faisons aujourd’hui découvrir le Kimchi. Cet accompagnement incontournable de la cuisine coréenne  est réputé pour être l’un des mets les plus sains du monde. Ses recettes sont en général transmises de génération en génération. Même s’il en existe plus de 200 variétés, sa. préparation la plus populaire est le kimchi de chou chinois.

 

 

Ingrédients :

 

  • 4 chou chinois
  • 4 bottes de cébettes
  • 2 oignons
  • 2 carottes
  • 1/2 navet long (daikon)
  • 4 gousses d’ail hachées
  • 4 cuillerées à café de gingembre frais râpé fin
  • 10 cuillerée à soupe de sauce de poisson ou de sauce tamari pour une version végétalienne (ou un mélange des deux)
  • 3 cuillerée à soupe de flocons de piment (gochugaru)
  • 1 cuillerée à soupe de sésame grillé
  • 2 cuillère à soupe de sucre complet
  • 100 à 160g de gros sel

 

Prévoir 2 bocaux de 2 litres fermés hermétiquement.

 

Ôter la partie basse des choux et les tailler en 4 morceaux. Disposer dans une bassine et y ajouter le sel pour laisser dégorger pendant 12 à 24h.

Rincer plusieurs fois à l’eau froide et faire égoutter dans une passoire une dizaine de minutes, sans l’assécher (conserver de l’humidité pour la saumure).

A l’aide d’un mortier, mélanger l’ail, le gingembre, le tamari ou la sauce poisson, le sucre, et le gochugaru.

Dans un grand bol, mélanger à la main le chou égoutté, le daïkon, la carotte, et les échalotes, l’oignon finement émincés avec la sauce. Presser pour « extraire » la saumure, pendant environ 5 minutes.

Disposer le mélange dans les bocaux en pressant bien afin d’éliminer les bulles d’air en prenant soin laisser un espace de 2.5 cm (1 po) entre le chou et le couvercle.

Refermer et laisser fermenter 1 jour à température ambiante. Ouvrir le pot pour laisser le gaz s’échapper puis placer au réfrigérateur.

Le kimchi se conserve plusieurs semaines une fois ouvert.. et quasiment indéfiniment tant que le pot est fermé. Plus vieux il sera et plus fort sera le goût.

 

Pourquoi c’est bon et healthy?

 

Les ferments lactiques qui apparaissent durant le processus de fermentation aident à  renforcer le système immunitaire et diminuer le cholestérol. Le kimchi est aussi anti-oxydant, il permet de réduire le développement de cancer, et d’éliminer les BPA du corps..

Quand le corps déraille… #S01E01 : La perte de poids

Quand le corps déraille… #S01E01 : La perte de poids

Il arrive que le corps ne donne pas les réponses attendues alors que tous les paramètres semblent en place pour atteindre les objectifs souhaités.

Quelques facteurs peuvent notamment freiner voire empêcher la perte de poids.

 

 

LE STRESS

Le stress affecte la perte de graisse par plusieurs mécanismes. Outre le fait de provoquer, chez certaines personnes des pulsions alimentaires, celui-ci conduit aussi à une sécrétion persistante de cortisol. Cette hormone stéroïde joue plusieurs rôles dans l’organisme et possède notamment un rôle hyperglycémiant (élévation du taux de sucre dans le sang) qui permet de fournir au cerveau un apport en énergie suffisant pour préparer la personne à faire face à une situation stressante qui dure et de reconstituer les réserves hépatiques de sucre qui ont été utilisées initialement sous l’effet de l’adrénaline.

La sécrétion prolongée du cortisol induit par un stress chronique provoque un épuisement progressif des glandes corticosurrénales et peut entraîner des troubles métaboliques et organiques dont l’hypertension artérielle, le diabète de type II, l’obésité (particulièrement l’embonpoint abdominal), la sensibilité à certaines maladies allergiques et inflammatoires et la diminution des défenses immunitaires…

 

LE MANQUE DE SOMMEIL

En cas de sommeil perturbé, la ghréline, l’hormone produite et secrétée par l’estomac qui gère en grande partie la faim physiologique est produite en excès, poussant à manger plus sans réel besoin. Celle-ci a également tendance à orienter vers des aliments très caloriques et sans intérêt nutritionnel réel.

En parallèle, le taux de leptine, hormone produite par les cellules adipeuses qui la régulent la satiété diminue significativement. Les signaux sont donc brouillés et la prise de poids souvent inévitable.

D’autre part, la période de jeûne nocturne est un temps favorable à l’oxydation des graisses : plus les nuits courtes plus l’effet est donc réduit.

 

UN APPORT ALIMENTAIRE QUANTITATIVEMENT INSUFFISANT

Le métabolisme est l’ensemble des phénomènes qui permettent de fournir aux cellules du corps humain l’énergie et la matière nécessaires à leur maintien (homéostasie) et à leur fonctionnement (équilibre).

1/ Le métabolisme de base représente l’énergie dépensée par l’organisme pour assurer les fonctions essentielles et vitales (ex. : respiration, circulation sanguine, etc.) qui représentent environ 60 % de la dépense calorique quotidienne.

2/ Le métabolisme post -prandial intervient lors de la digestion : le corps brule des calories pour transformer les aliments en énergie (5 à 10% de la dépense).

3/ Le métabolisme lié à la dépense énergétique : il « s’empile » sur les deux précédents et correspond à la dépense liée à l’activité (du simple fait de lire, conduire, se mouvoir à la pratique d’exercices.).

Le métabolisme peut être ralenti en cas de diminution des apports caloriques au quotidien sur du long terme et / ou déséquilibre (adaptation métabolique). Il s’en suit un dysfonctionnement provoquant un déséquilibre entre la lipogènèse (création de tissus adipeux) et la lipolyse (destruction des cellules graisseuses).

Plus les rations sont limitées et l’apport ne couvre pas le métabolisme plus le corps se met en situation de « survie » et demande moins d’énergie.

Globalement, face au « manque » de nourriture, celui-ci va réguler à la baisse sa production d’énergie via la glande thyroïde, qui contrôle le métabolisme (réduction des hormones T4 et T3).

La restriction et la surveillance calorique induit un stress pour le corps qui sécrète du cortisol et de l’aldostérone. Ensemble, ces deux hormones conduisent au stockage des graisses et à une forte rétention des liquides.

Enfin, le corps finit par « puiser » dans les tissus disponibles : muscles notamment (catabolisme), puis les os (perte de densité osseuse), dents (déminéralisation)…

 

UN APPORT ALIMENTAIRE QUALITATIVEMENT INSUFFISANT OU INADAPTE

 

Au delà de l’aspect purement quantitatif, la qualité des aliments est un facteur à considérer. Un manque de vitamine, minéraux induit par l’absence de fruits, légumes, céréales complètes peut empêcher certaines réactions enzymatiques de se produire jusqu’au bout et induire la productions de métabolites intermédiaires qui seront responsables de l’encrassage de l’organisme. Petit à petit, les échanges cellulaires se font moins bien et le corps se mets en mode « stockage »..

Certaines personnes pensent aussi faire les bons choix en se dirigeant vers des produits « light » ou en n’étant pas informés du profil nutritionnel de certains aliments. Les biscottes, crackers, céréales de petit déjeuner, galettes de riz (même complets), le pain de mie, les pop corns.. sont les ennemis jurés du métabolisme tant leur index glycémique est élevé. A terme, cela peut conduire à une résistance des cellules à l’insuline, hormone chargée de régulier le taux de glucose sanguin.

Enfin, un manque d’acides gras essentiels (omégas 3 et 6 qui sont hypoglycémiants, hypocholestérolémiants) versus un apport conséquent en acides gras saturés peuvent expliquer une composition corporelle inchangée depuis des années malgré de nombreux efforts.

 

LE SUR-ENTRAINEMENT

Lorsque le volume d’entraînement est élevé, le cortisol est présent en trop grande quantité et les mécanismes précédemment expliqués entrent en jeu, favorisant notamment un manque d’énergie, une prise de poids et une réduction de la la consommation d’oxygène.

Certains marqueurs de l’inflammation comme le TNF-Alpha et l’interleukine-6 augmentent, induisant de fait une résistance à l’insuline, une baisse de la testostérone et la production de cellules adipeuses.

Enfin le sur-entrainement conduit à un déséquilibre des niveaux de cholestérol : il est souvent possible de noter une baisse du HDL et une hausse de triglycérides, du cholestérol total et des V-LDL qui sont les plus dommageables pour les maladies cardiovasculaires.

 

DE NOUVELLES PISTES : LE MICROBIOTE

La qualité de certaines produits alimentaires, notamment les protéines peuvent également être un facteur bloquant sur la perte de poids voire être responsable des kilos superflus. Viande et poissons d’élevage sont le plus souvent nourries aux hormones de croissance afin de les faire grossir deux à trois fois plus rapidement. Ces produits chimiques se retrouvent de fait dans la viande consommée et peuvent induire une réaction identique à celle des animaux selon la sensibilité des individus. Il est donc important de vérifier au maximum la provenance et de privilégier les filières de qualité / bio.

Attention également au lait et tout particulièrement le lait de vache qui contient de l’insuline bovine qui prédispose au diabète et contient et une hormone de croissance très puissante (son rôle est de faire grandir et grossir le veau très rapidement !).

Les antibiotiques, prescrits par certains médecins auraient également un effet sur le poids. Une équipe des universités du Colorado et de Pennsylvanie a démontré qu’ils altéraient la flore intestinal en favorisant notamment la prolifération des Lactobacillus, des bactéries présentes dans les intestins et les firmicutes qui extraient davantage de calories des aliments, entraînant une augmentation de la masse graisseuse. Dans la même lignée, des allergies ou intolérances non diagnostiquées peuvent expliquer une prise de poids anormale en déséquilibrant le microbiote flore intestinale), créant des inflammations responsables d’une trop grande rétention d’eau.

 

Enfin, les perturbateurs endocriniens et les pesticides dont les composés s’infiltrent facilement dans les flux sanguins peuvent perturber notre système hormonal, et faire prendre du poids.

Quelques règles simples peuvent aider à limiter ces pollutions : ne pas faire chauffer de plastique au micro-ondes (et éviter les plastiques tout court dans la mesure du possible), fuir l’aluminium, opter pour une conservation dans des Tupperware en verre, laver les fruits et légumes à l’eau et au vinaigre blanc (surtout s’ils ne sont pas bio) et les peler au besoin)…

Le corps subit donc davantage de stress et de pollutions que ce que l’on s’imagine. En étant davantage éclairés sur le sujet, quelques règles simples et du bon sens peuvent souvent suffire à désamorcer une prise de poids ou à débloquer une phase de stagnation.

 

 

Auteur :

Marie SEMERDJIAN

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Portait d’athlète : La Famille Clément # CFV

Portait d’athlète : La Famille Clément # CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

Bonjour Séverine, Yan et Clément !

La French Co : Présentez-vous de manière individuelle en quelques mots :

Yan, 40 ans, fan de musique et technicien travaux sur corde et nuisibles .

Séverine, 39 ans, infirmière.

Killian, 15 ans et demi, lycéen.

La French Co : Comment décririez-vous votre petite famille ?

Nous sommes 4, dont 3 inscrits à la box, le petit dernier pratiquant déjà le karaté et le foot. Sève et moi sommes ensemble depuis 25 ans, nous nous sommes mis au sport depuis une dizaine d’années.

 

La French Co : Comment avez-vous découvert le CrossFit ? Qui a commencé avant les autres ? Et qui est le dernier arrivé (si applicable) ?

Hadj nous parlait depuis des années du CrossFit, il nous proposait souvent de venir essayer avec lui, chose que Yan a fait il y a 2 ans mais sans s’inscrire faute de temps. Nous avons fait une séance d’essai il y a 1 an maintenant, nous nous sommes inscrits tous les 3 les jours qui ont suivis.

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquiez-vous auparavant ?

Nous sommes des amateurs de randonnée, nous pratiquions la course à pied. Killian fait du basket, Yan a fait du karaté, Sève court et allait à la salle de sport.

 

La French Co : Continuez-vous à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que vous apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Nous marchons toujours beaucoup pour sortir le molosse, nous courons aussi, mais le CrossFit nous prend beaucoup de temps déjà en plus de notre travail et de notre vie perso, ça nous fait des plannings bien chargés ! Killian continue le basket.

 

La French Co : Que vous apporte le CrossFit dans votre vie familiale, vos rapports interpersonnels ?

Le CrossFit nous permet de nous dépasser régulièrement, de nous rapprocher différemment lors des Wod team, c’est super de pouvoir faire ça avec sa femme et son fils. Ca nous permet de se voir dans d’autres conditions que parents/enfants, et c’est plutôt pas mal .Ce qui serait encore plus génial, ça serait que Noah le petit dernier se joigne à nous !!!!

La French Co : Sans vous consulter au préalable, pourriez-vous décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Killian : Fatiguant, amusant, sueur, intense
  • Sève : Communauté, persévérance, épanouissement, défouloir
  • Yan : Force, endurance, dépassement de soi et PLS

 

La French Co : Racontez-nous votre premier WOD ensemble :

C’était Martin un ancien coach, il était super présent et derrière nous pour nous apprendre les différents mouvements et corriger nos mauvaises postures. Il y avait des WallBall je me souviens, j’avais jamais eu aussi mal aux cuisses et au c… !!!! Nous avons fini en PLS par terre, mais c’était tellement bon !!!!!!!!! On est revenu le surlendemain avec nos courbatures de partout.

 

La French Co : Qu’appréciez-vous dans la discipline ?

C’est le sport le plus complet que je connaisse. C’est le seul qui à nos yeux deviennent aussi addictif. L’esprit communauté est super aussi, on rencontre des gens de tous les milieux avec qui on crée de belles amitiés.

La French Co : Quelle est votre plus grande fierté ou victoire ? Et à quel moment avez-vous ressenti de la fierté pour l’un de vous ?

Yan et Killian commencent à bien  gérer les mouvements de gym, je suis super fière d’eux ! Moi je suis le plus fière de ma progression peut être faible mais significative à mes yeux en OCR. Nous devons ces fiertés à nos coach de toutes façons !

 

La French Co : Quels étaient vos objectifs en vous inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Killian voulait devenir plus sportif, Yan voulait se développer physiquement et se dépasser, j’avais un peu les mêmes envies que Yan. Les objectifs sont progresser en gym et en haltéro, et pourquoi pas faire des compet un jour…

La French Co : Avez-vous observé des changements sur le plan physique et mental 

Oui, carrément ! Killian a pris 15kgs ! Sinon mentalement Yan ne s’arrange pas ça suit son cours….

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans vos vies respectives et dans la vie familiale ?

Une bonne place, on cale beaucoup notre temps libre sur les horaires de la box. Au travail on en parle beaucoup pour essayer de convertir des futurs padawans…

 

La French Co : A quelle fréquence vous entrainez-vous ? Plutôt ensemble ou séparés ?

Minimum ¾ fois jusqu’à 6/7 fois par semaine quand le temps le permet, plutôt ensemble.

 

La French Co : Avez-vous changé des choses dans votre quotidien et votre vie de famille (organisation, alimentation…) ?

On essaie de faire plus attention à ce qu’on mange et à ce qu’on boit, mais j’avoue que c’est le plus difficile pour nous.

 

La French Co : Votre famille non crossfitteuse comprends-t-elle votre mode de vie ?

C’est vrai que ceux qui ne connaissent pas ne comprennent pas pourquoi on y va autant et surtout qu’on en parle autant…je pense qu’on les soule un peu. Beaucoup disent que c’est un sport de fous mais beaucoup parlent sans savoir.

La French Co : Envisagez-vous de faire une compétition ensemble ? Si cela est déjà fait, pourriez vous nous la raconter?

Non pas pour le moment

Mais peut être dans l’avenir un jour…

La French Co : Connaissez-vous les forces et faiblesses de ou des autres membres de votre famille ? Si oui, lesquelles ?

Mais voyons la Fit Family n’a aucune faiblesse voyons…

La French Co : Avez-vous un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas et s’inscrire en famille ?

Ça vaut franchement le coup… c’est vraiment génial de faire ça avec son gosse, ça crée un autre lien surtout à cet âge délicat…. Même s’il faut le forcer…

Quant à Sève et moi, ça nous permet de passer aussi du temps ensemble, on rigole quand même pas mal là bas en se faisant du bien ! et yan peut enfin boire des bières sans mauvaise conscience !

 

PS de JY pour Ian : « On a fait de la m***de sur ce WOD » 🙂

 

Auteur :

Camille BOEGLIN

Newsletter de La French Co !

Evénements, WOD, portraits d’adhérents, conseils, challenges, recettes…
Découvrez toutes les news de la French Co, de ses boxs et de ses partenaires.