Portrait d’athlète : Olivier #CFV

Portrait d’athlète : Olivier #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

Bonjour Olivier

La French Co : Présente-toi en quelques mots :

Olivier, 48 ans d’expérience et père de 3 magnifiques enfants. Je suis un passionné … par mon métier dans l’immobilier et par le sport … je ne tiens pas en place et j’ai toujours besoin de me sentir stimulé …

 

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

Une amie m’en a parlé et je suis venu tester … depuis je suis devenu addict !!!

 

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Depuis 3 ans.

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

Le fitness type Les Mills Body Attack, Combat, Pump et RPM et à l’époque je me pensais sportif … mais ça c’était avant !!!

 

La French Co : Continues–tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Oui notamment ski/snow et sport nautique … le CrossFit m’a apporté beaucoup d’énergie et d’endurance dans la pratique de ces sports annexes.

 

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Magique
  • Épanouissant
  • Énergisant
  • Apaisant

 

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :

Une boucherie intergalactique …. J’ai senti comme une abîme abyssale concernant mon niveau comparé à celui de mes collègues … cerise sur le gâteau … pour mon premier Wod j’étais avec notre Hadj International … vous imaginez quel traumatisme s’en est suivi quant à mon ressenti sur mon image perso :O !

 

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

La rigueur, l’esprit d’équipe et de partage, la convivialité.

 

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

D’avoir progressé jusqu’à un niveau physique dont je ne pensais pas être capable … et en plus je continue toujours à progresser …

 

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolués par la suite ?

Augmenter mon capital force, affuter mon physique et mon mental …  Non toujours les mêmes objectifs avec un niveau d’ambition revu à la hausse du coup !!!

 

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Absolument !! Je n’ai jamais eu, à part à l’adolescence, un corps comme celui que j’ai actuellement …

 

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?

Le CrossFit fait partie de mon hygiène et de mon équilibre de vie !!

 

La French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Dans l’idéal quotidiennement avec un minimum de 5 fois par semaine … avec un point culminant pour le cours d’endurance du dimanche !!!

 

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

Je dégage du temps libre dans mon planning pro pour pratiquer le CrossFit.

 

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Absolument. Mon fils est même venu partager durant une période ce sport avec son père.

 

 

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

Nous avons de très bonnes relations et le dénominateur commun à tous nos coachs c’est la transmission de l’envie avec une bienveillance et une passion à toute épreuve … Ils savent tirer le meilleur de nous-même … Merciiiiii

 

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Mon plus gros challenge est de sortir de ma zone de confort régulièrement notamment pour l’haltéro … pour y remédier la seule solution efficace …. arrêter de discuter avec notre Jean-Yves préféré et faire un wod team avec Hadj le gladiateur !!!!

 

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

Mon domaine de prédilection est le poids de corps et la gym !!

 

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Le wod Endurance est mon préféré … c’est vraiment dans ce format de 30 ou 45 min ou je vais pleinement donner le meilleur de moi-même

 

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu détestes ?

Mon mouvement préféré est le MU barre … et celui que j’aime le moins (et non que je déteste car finalement on aime tout au CrossFit !!!) c’est le Thruster !!!

 

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

Mon message serait : « Vous ne le savez pas encore … mais si vous venez nous rejoindre et que vous avez l’envie d’insister alors, votre récompense sera que vous ne vous serez jamais senti aussi bien et aussi épanouit !!! Alors foncez et vous verrez !!! »

 

Auteur :

Camille BOEGLIN

Portait d’athlète : La Famille Clément # CFV

Portait d’athlète : La Famille Clément # CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

Bonjour Séverine, Yan et Clément !

La French Co : Présentez-vous de manière individuelle en quelques mots :

Yan, 40 ans, fan de musique et technicien travaux sur corde et nuisibles .

Séverine, 39 ans, infirmière.

Killian, 15 ans et demi, lycéen.

La French Co : Comment décririez-vous votre petite famille ?

Nous sommes 4, dont 3 inscrits à la box, le petit dernier pratiquant déjà le karaté et le foot. Sève et moi sommes ensemble depuis 25 ans, nous nous sommes mis au sport depuis une dizaine d’années.

 

La French Co : Comment avez-vous découvert le CrossFit ? Qui a commencé avant les autres ? Et qui est le dernier arrivé (si applicable) ?

Hadj nous parlait depuis des années du CrossFit, il nous proposait souvent de venir essayer avec lui, chose que Yan a fait il y a 2 ans mais sans s’inscrire faute de temps. Nous avons fait une séance d’essai il y a 1 an maintenant, nous nous sommes inscrits tous les 3 les jours qui ont suivis.

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquiez-vous auparavant ?

Nous sommes des amateurs de randonnée, nous pratiquions la course à pied. Killian fait du basket, Yan a fait du karaté, Sève court et allait à la salle de sport.

 

La French Co : Continuez-vous à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que vous apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Nous marchons toujours beaucoup pour sortir le molosse, nous courons aussi, mais le CrossFit nous prend beaucoup de temps déjà en plus de notre travail et de notre vie perso, ça nous fait des plannings bien chargés ! Killian continue le basket.

 

La French Co : Que vous apporte le CrossFit dans votre vie familiale, vos rapports interpersonnels ?

Le CrossFit nous permet de nous dépasser régulièrement, de nous rapprocher différemment lors des Wod team, c’est super de pouvoir faire ça avec sa femme et son fils. Ca nous permet de se voir dans d’autres conditions que parents/enfants, et c’est plutôt pas mal .Ce qui serait encore plus génial, ça serait que Noah le petit dernier se joigne à nous !!!!

La French Co : Sans vous consulter au préalable, pourriez-vous décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Killian : Fatiguant, amusant, sueur, intense
  • Sève : Communauté, persévérance, épanouissement, défouloir
  • Yan : Force, endurance, dépassement de soi et PLS

 

La French Co : Racontez-nous votre premier WOD ensemble :

C’était Martin un ancien coach, il était super présent et derrière nous pour nous apprendre les différents mouvements et corriger nos mauvaises postures. Il y avait des WallBall je me souviens, j’avais jamais eu aussi mal aux cuisses et au c… !!!! Nous avons fini en PLS par terre, mais c’était tellement bon !!!!!!!!! On est revenu le surlendemain avec nos courbatures de partout.

 

La French Co : Qu’appréciez-vous dans la discipline ?

C’est le sport le plus complet que je connaisse. C’est le seul qui à nos yeux deviennent aussi addictif. L’esprit communauté est super aussi, on rencontre des gens de tous les milieux avec qui on crée de belles amitiés.

La French Co : Quelle est votre plus grande fierté ou victoire ? Et à quel moment avez-vous ressenti de la fierté pour l’un de vous ?

Yan et Killian commencent à bien  gérer les mouvements de gym, je suis super fière d’eux ! Moi je suis le plus fière de ma progression peut être faible mais significative à mes yeux en OCR. Nous devons ces fiertés à nos coach de toutes façons !

 

La French Co : Quels étaient vos objectifs en vous inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Killian voulait devenir plus sportif, Yan voulait se développer physiquement et se dépasser, j’avais un peu les mêmes envies que Yan. Les objectifs sont progresser en gym et en haltéro, et pourquoi pas faire des compet un jour…

La French Co : Avez-vous observé des changements sur le plan physique et mental 

Oui, carrément ! Killian a pris 15kgs ! Sinon mentalement Yan ne s’arrange pas ça suit son cours….

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans vos vies respectives et dans la vie familiale ?

Une bonne place, on cale beaucoup notre temps libre sur les horaires de la box. Au travail on en parle beaucoup pour essayer de convertir des futurs padawans…

 

La French Co : A quelle fréquence vous entrainez-vous ? Plutôt ensemble ou séparés ?

Minimum ¾ fois jusqu’à 6/7 fois par semaine quand le temps le permet, plutôt ensemble.

 

La French Co : Avez-vous changé des choses dans votre quotidien et votre vie de famille (organisation, alimentation…) ?

On essaie de faire plus attention à ce qu’on mange et à ce qu’on boit, mais j’avoue que c’est le plus difficile pour nous.

 

La French Co : Votre famille non crossfitteuse comprends-t-elle votre mode de vie ?

C’est vrai que ceux qui ne connaissent pas ne comprennent pas pourquoi on y va autant et surtout qu’on en parle autant…je pense qu’on les soule un peu. Beaucoup disent que c’est un sport de fous mais beaucoup parlent sans savoir.

La French Co : Envisagez-vous de faire une compétition ensemble ? Si cela est déjà fait, pourriez vous nous la raconter?

Non pas pour le moment

Mais peut être dans l’avenir un jour…

La French Co : Connaissez-vous les forces et faiblesses de ou des autres membres de votre famille ? Si oui, lesquelles ?

Mais voyons la Fit Family n’a aucune faiblesse voyons…

La French Co : Avez-vous un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas et s’inscrire en famille ?

Ça vaut franchement le coup… c’est vraiment génial de faire ça avec son gosse, ça crée un autre lien surtout à cet âge délicat…. Même s’il faut le forcer…

Quant à Sève et moi, ça nous permet de passer aussi du temps ensemble, on rigole quand même pas mal là bas en se faisant du bien ! et yan peut enfin boire des bières sans mauvaise conscience !

 

PS de JY pour Ian : « On a fait de la m***de sur ce WOD » 🙂

 

Auteur :

Camille BOEGLIN

Du garage gym aux WODs paillettes : le CrossFit devient-il un sport d’égo?

Du garage gym aux WODs paillettes : le CrossFit devient-il un sport d’égo?

Le CrossFit connait un essor sans précédent. Sa médiatisation a contribué à populariser et démocratiser notre sport. Une excellente nouvelle dans la mesure où le rêve de tout owner/coach correctement câblé est de permettre au plus grand nombre de trouver le chemin du bien être et de la santé. Mais depuis quelques temps, l’âme de la discipline semble s’être vendue au diable. Certains pratiquants se sont lancés dans  une Course aux sponsors et aux dotations.

Comptes instagram mégalos, shorts à paillettes et (mauvais) PR à gogo… L’essence même de notre sport ne serait-il pas à la dérive?

 

Les fondements du CrossFit

Créé par Greg Glassman dans les années 1970, le CrossFit est certainement à ce jour la méthodologie  la plus aboutie et la plus complète.

Cet ex -préparateur physique a défini l’athlète le plus complet comme celui étant capable d’être bon dans toutes les qualités physiques qu’il faut développer :

  • Agilité
  • Coordination
  • Endurance cardiovasculaire
  •  Endurance musculaire
  •  Équilibre
  • Force
  • Précision
  • Puissance
  • Souplesse
  • Vitesse

…sans pour autant privilégier ou laisser de côté l’une ou plusieurs d’entre elles.

Les entraînements se déroulent alors au sein même du garage du fondateur avec peu d’espace, peu de matériel. La pratique, encore confidentielle, fait déjà des miracles.

Glassman ouvre ses premières boxs avec un véritable esprit « laboratoire » afin de poursuivre sa quête de l’excellence et consolider les fondamentaux du CrossFit.

Une poignée de convaincus suivront rapidement, partageant tous des valeurs d’humilité, de minimalisme et de solidarité.

Quelques dizaines d’années plus tard, la discipline s’est démocratisée et métamorphosée. Si l’enseignement reste (le plus souvent) conforme aux préceptes originaux, c’est une toute autre ambiance qui règne désormais au sein de la communauté.

 

Pas de miroir ? Pas de problème

« Ici, pas de miroir. Personne ne se juge, personne ne se regarde ». Certes, mais Narcisse possède plus d’une corde à son arc. L’objet « porté disparu » a un bien drôle d’ersatz : le smartphone, arme ultime du selfie.

Le Caravage, Narcisse, 1598-1599.

D’ailleurs, le tout premier Wod de la journée commence souvent dans une voiture. Un « 40 secondes For Time » (durée approximative du feu rouge situé à la sortie du parking du boulot ou de la maison) pour prendre la photo la plus likable possible. Quelques retouches, un filtre plus tard, les 2379 followers de @IamCrossFitMat13 savent qu’il s’apprête à rejoindre la box. Impossible de se défiler, il est attendu au tournant. #Motivation #Nevermissamonday #CrossFitAddict #GohardOrGohome.

17h. Passage obligé dans le vestiaire. C’est là que la magie s’opère : il reste pile 10 minutes pour immortaliser le « momentum » pré-training. Le selfie sera pris dans les mêmes conditions que celui d’hier, d’avant hier et d’avant-avant-avant hier pour être certain d’avoir un rendu fidèle des derniers #Gainz. Si par malheur un bourrelet rebelle venait à s’inviter sur la photo, il prendra grand soin de préciser « Cheat meal Yesterday!! »

17h15. Cet accro à l’open gym n’oubliera pas de faire quelques essais avant de lancer sa vidéo en adossant le téléphone à un un Dumbell, stabilisé par un Bumper, posé lui même sur une Box de plyométrie qui sera orientée à 48° Nord-Est précisément. Un mauvais cadrage risquerait de faire passer toute la communauté à côté d’un #PR au #rameur…

Après l’entrainement, @IamCrossFitMat13 s’auto-congratule virtuellement dans une story pleine de fautes d’accords et de syntaxe… Shaker à la main, visage encore rubi-CON, la CON-gestion est à son apogée. Tout le sang afflue dans les muscles…mais moins dans le cerveau. Forcément.

Bien que ce ne soit pas revendiqué ouvertement, le CrossFitteur partage avec son ami le Body Builder une passion pour l’art du posing : rien n’est laissé au hasard. Mention spéciale pour ce que l’on pourrait appeler la « vue d’avion » (malheureusement pas forcément de chasse..) mettant en scène un opulent 85A*,des abdos aussi saillants que Supa Crew et une petite moue désabusée. Le résultat est encore plus figé et flippant que la chanteuse Cher après son dernier lifting. 

*...Attention les filles, des bruits de couloir circulent : poitrine et Bench Press ne feraient pas bon ménage. @SosoPRsaGogo aurait même précisé Lundi 18 Janvier à 14h06 sur Facebook :  » il paraît que plus tu pousses lourd et moins tu en as… du coup je ne ferai plus que des pompes« .

N’oubliez-pas de tagguer @Lafrenchco_ sur vos meilleures photos.

 

Merci qui? 

A L’instar du banquier, le facteur est devenu le meilleur ami du CrossFitteur. Celui-ci se fait livrer chaque mois (voire chaque semaine) des colis remplis d’accessoires et de compléments alimentaires qui vont l’aider à devenir « une meilleure version de lui-même ». Etre un athlète accompli coûte cher.

Pour tenter de solutionner son découvert (et son anonymat, autant faire d’une pierre deux coup) il existe une technique imparable : citer et remercier la marque auprès de qui la commande a  été passée pour tenter de se faire repérer et sponsoriser. Merci donc, @LaMerDaCoté, @EtreDans, @LespritduNord pour cette « surprise » à 456€.

Mieux. Le CrossFitteur renseigné ira remplir un formulaire de contact situé en bas de page de chaque site de e-commerce pour recevoir son code Ambassadeur -15%. Breaking News : nous avons mené l’enquête… et même ta grand mère qui pense que Twitter est le nom d’un réalisateur anglais peut en avoir un. Un excellent moyen de permettre à ses « amis de circonstance » de profiter d’une réduction et à lui-même d’empocher au passage quelques euros sur leurs dos.

Suite à la lecture de cet article, n’oubliez pas de renseigner le code promo MARIE15 valable sur l’ensemble du site de La French Co. Ne me remerciez pas, c’est avec plaisir.

 

T’as le look, coco

Peut-on épauler 140kg habillé en Monop ? Le mini-short à paillette est-il absolument indispensable pour squatter 110kg? Vais-je être moins efficace sur mes box jumps avec des chaussettes 100% coton? Est -ce que je risque une déchirure musculaire du TFL sans le dernier legging de contention ?

Vous avez 3h.

Le Kimono est profondément ancré dans la tradition du Judo et du Karaté. Il en est de même pour les bottes cavalières et l’équitation, les ballerines pour la danse… En revanche, on peut légitimement se poser la question concernant le poum poum short rose transparent, la brassière push-up à résille et le total look Reebok. Cet étalage de marques et cette uniformisation vestimentaires sont-ils vraiment dans l’ADN de notre sport ? Après la maison témoin, nous vous présentons l’athlète témoin. 

On notera quand même un réel effort de différenciation pour affirmer son « moi profond » (son regard l’est en général beaucoup moins) : un Tee-shirt CrossFit Games 2016 floqué avec son prénom et des Nano/Metcon personnalisées avec ses initiales cousues par des à l’autre bout du monde.

Courtesy of Danny Broflex

 

D’autant qu’il y a là quelque chose de de réellement inégalitaire et crispant : tout le monde n’a pas les moyens d’investir 50€ dans un tee-shirt qui aura tout autant d’auréoles jaunâtres sous les bras qu’un autre après seulement 3 utilisation.

Au sein de La French Co, nous notons d’ailleurs que ceux qui tentent désespérément d’obtenir des réductions sur leur abonnement (et donc de remettre en cause la valeur et la qualité même de notre cœur de métier) n’hésitent en revanche pas à s’offrir les derniers accessoires hors de prix.

Mais le CrossFitteur affiche aussi sa passion dans sa chair. Bien souvent – et nous en sommes très heureux- la discipline à radicalement transformé leur mode de vie et leur quotidien. Les tatoueurs font face à de nouvelles demandes bien spécifiques. Ils peuvent désormais enrichir leurs books avec de nouveaux flashs illustrant le monde merveilleux du CrossFit.  KettleBells sous toutes leur forme, Citations philosophiques « No pain, No Gain’ (NDRL : Pas de Pain, Pas de gain) ou encore coordonnées GPS de la toute première compétition…l’imagination des pratiquants est sans limite.

 

Tous experts comptables !

 

  • Rep’ compte triple

En CrossFit on compte ses propre répétitions. Le reste ne nous regarde pas. Grand bien fasse à Marc-Olivier sil il a une fâcheuse tendance à compter ses DU par 3. Son but est peut être simplement de sortir de l’obésité.. ou de l’isolement. Qu’importe si les pull-ps de Christine ne sont pas totalement « rep ». Elle vient avant tout se dépasser et partager un bon moment avec sa fille. Ni Marc-Oliver ni Christine n’ont pour ambition d’aller aux Games.  

Pourtant, des commères de bas étage (vous les trouverez généralement quelque part entre la surface de Wod et les vestiaires, encore transpirants et torses nus) observent, comptabilisent et critiquent. Ce sont les mêmes qui font courir des rumeurs malveillantes sur le compte d’autres adhérents. Celles-ci partent en général de leur « groupe de discussion » créé sur Whats’app il y a 6 mois et qui leur sert aujourd’hui de défouloir..

Si seulement le « hookgrip » et la magnésie pouvaient les aider à s’accrocher à leurs derniers neurones aussi fort qu’à la barre..

Notre sport est en recherche permanente de la virtuosité. Celle-ci s’acquiert petit à petit, à force de travail, de pédagogie et de patience. Les coachs doivent toujours conserver une démarche positive et proactive en s’interdisant délibérément les affinités marquées et en bannissant de leur langage le « non » pour y substituer un « c’est bien, mais »… 

 

  • Vous reprendrez bien un peu de foodporn? 

Mais plus récemment un tout autre type de calcul est apparu. Celui des macro nutriments. Exit le très alléchant « saumon plancha et son risotto aux cèpes en rentrant à la maison.

Au menu vous trouverez désormais un  » Meal à 393 calories : Glucides 34, Lipides 21, Protéines 17. En dessert ? Un pancake aux protéines chimiques, sans jaune d’œuf (pourtant bourré de vitamines) sinon rien. Ces fameuses protéines qui, à elles seules, permettent de « prendre de la masse sèche » et de soulever lourd. Du très lourd. Là encore la photo est de rigueur. Le CrossFitteur est fier de ses créations culinaires qu’il pèse au gramme près. #EatClean #Healthy .. ou #Orthorexie…?

 

Le syndrome de l’athlète coach.. et du coach athlète

 

  • Tu seras un coach, mon fils

Ah, l’athlète coach. Celui-ci est facile à repérer. Appelons le Jean- Michel Snatchparfait Membre fondateur, il raconte à tout le monde fièrement qu’il s’est abonné avant même que la box ouvre ses portes et qu’il a peint le mur des toilettes. Il a déjà convaincu la moitié de ses collègues de travail, sa mère et son chien de venir faire une séance d’essai.

Cet ayatollah du Crossfit ne jure malheureusement que par le volume.. au détriment de la qualité. Il enchaîne les cours et refait parfois le Wod une deuxième fois dans la journée pour « faire mieux » ou « tester une autre charge ». C’est en partie à cause de lui que le staff à limité le nombre de réservations à 3 créneaux par jour et par personne…et qu’en 4 ans il n’a pas vraiment progressé.

Jean- Michel Snatchparfait compulse un nombre invraisemblable de vidéos et de tutos sur les différents mouvements de CrossFit. Son historique de recherche parle pour lui: il passe plus de temps sur Youtube que sur des sites pornos. La légende dit aussi qu’il cultive un certain fétichisme à l’égard de la chevelure rousse d’Annie Thorisdottir.

 

Parfois, seul dans son salon il s’arme de son manche à balais pour répéter inlassablement un complex de Snatch ou de Clean & Jerk.

Le rêve de Jean Michel s’est concrétisé. Il a gagné le droit de rejoindre le Club très fermé du créneau compétiteur grâce à son premier Muscle-up ring. Même s’il reste tout à fait médiocre par ailleurs et possède une vision limitée du CrossFit. 

C’est en partie à cause de cela que Jean-Michel a pris le melon. Il s’est autoproclamé assistant coach. Avec beaucoup d’assurance mais au final très peu de connaissances, il se permet d’intervenir au cours des Wods ou en open gym pour corriger et conseiller qui bon lui semble…surtout Suzanne, petite brunette aux proportions parfaites qui, paraît-il est célibataire. 

Cette promotion fulgurante d’athlète médiocre au rang d’éducateur sportif est d’autant plus dérangeante qu’il tente de mettre en avant ses propres performances.. sans véritablement souhaiter apporter de l’aide.

Nous rappelons que chacun de nos coachs ont a minima un BPJEPS, une licence STAPS et le Level 1 de CrossFit… Ces diplômes sanctionnent plusieurs années d’études et sont garants de la qualité et de la sécurité des cours que nous dispensons…

 

  • Moi, moi mon moi…

A l’inverse, le coach-athlète, plus connu sous le nom d’insta- coach est un véritable fléau dans notre milieu. Cherchant à tout prix être à être dans la lumière, il vendrait sa femme / son mari pour un like et sa mère pour un repost.

En général, il arrive à peine deux minutes avant le début du cours. Soit parce qu’il s’est entraîné (auquel cas il sera encore en brassière / torse nu et dégoulinant de transpiration), soit parce qu’il est encore parti à la dernière minute de chez lui et n’a une fois de plus pas anticipé les embouteillages.

Si c’est son premier créneau de la journée, il découvre le Wod en même temps que les adhérents. Aucune préparation, l’insta- coach fait tout au talent (qu’il n’a pourtant pas…).

Pour gagner du temps et pouvoir décrypter en paix les hiéroglyphes inscrits au tableau, il lance d’abord l’échauffement sans expliquer la séance. Dès que tout le monde commence à gigoter (plus ou moins bien), il se retrouve en tête à tête avec son SmartPhone pour répondre à ses fans virtuels et vérifier que sa base de followers continue à gonfler proportionnellement à ses chevilles. Si toutefois ce n’est pas le cas, pas de panique :  son album i-cloud contient pas moins de 256 photos de ses fesses (au choix : sur la plage, à la piscine, dans la nature..) qui attendent sagement leur moment de gloire pour relancer sa côte de popularité. 

 

 

Il aime autant parler que faire parler de lui. Il recherche l’approbation en permanence si bien que ses propres performances passent avant celles des adhérents. Dans son esprit, bon coach = athlète accompli et il doit le prouver à la terre entière. Chaque mini progrès fait l’objet d’une vidéo/ photo / story qui sera likée par une poignée de faux comptes achetés sur followerspascher.com. 

Quand l’insta- coach s’entraîne il ne faut pas le déranger. Il risquerait de vous prendre pour responsable de son 7e échec au Clean & Jerk. Mi grande gueule mi Caliméro, il est autant connu pour ses coups de sang sur les réseaux sociaux que pour ses grandes qualités de dramaturge lorsqu’il s’agit de se victimiser.

Il ne suit d’ailleurs pas la programmation de sa propre Box (à croire qu’il ne croit pas en la qualité de son propre travail?) mais la même que celle d’une star du CrossFit pour qui il voue un culte démesuré. Il en a testé une bonne dizaine auparavant…mais il est sûr certain que celle-ci lui permettra enfin d’être la machine (à laver le linge ou la vaisselle) la plus puissante de son village. Il s’astreint donc à faire 3 Wods par jour, boosté par un combo malto- caféine- créatine. Il entrecoupe ses journées de pauses riz-dinde. Grâce à ces sacrifices, il espère dans quelques mois  pouvoir se hisser péniblement dans le top 10 de la prochaine compétition locale.

Du coup, il s’éloigne de son cœur de métier. Il a tendance à oublier que ses adhérents ne poursuivent pas nécessairement les mêmes objectifs que lui et qu’ils n’ont pas non plus ses connaissances (contrairement à ce que pense Jean-Michel Snatchparfait).  Il finira par négliger les plus avancés, ne sachant plus comment les gérer et faire progresser. Et il ne s’adaptera pas vraiment non plus aux néophytes, un peu perdus qui ont besoin de douceur et de réassurance.

Pire,  il « emprunte » à d’autres coachs certains protocoles sans rendre à César ce qui lui appartient. Au lieu d’être un excellent technicien, il sera – au mieux- un bon animateur. Mais bonne nouvelle, cela lui ouvre toutes les portes d’entrées pour partir comme GO au Club Med le jour où il sera considéré comme « trop vieux » ou beaucoup trop mauvais pour continuer à coacher.

L’insta-coach est d’ailleurs en guerre féroce avec le coach- fantôme…qu’on ne voit jamais nulle part. Il n’a aucune présence, aucune aura si bien que certains adhérents ne connaissent même pas son prénom ou pensent qu’il est encore stagiaire depuis 4 ans. Il ne s’entraîne jamais, prétextant toujours avoir eu une longue journée ou être blessé.

Le juste milieu existe, là encore tout est question d’équilibre.. il est possible de partager quelques training avec les adhérents pour leur montrer à quel point nous partageons tous la même passion et ressentons la même adrénaline.

 

Last but not least…

 

Nous sommes contraints de reconnaître que la démocratisation de notre discipline lui a malheureusement coûté en terme d’image.

Malgré tout nous sommes convaincus qu’un maximum de boxs préservent les valeurs insufflées par Glassman en s’entourant d’une équipe de coach ayant la tête bien faite. Nous nous devons de rester le plus possible éloignés du monde du CrossFit paillette pour offrir un service de grande qualité et continuer à nous former dans la plus grande discrétion, toujours avec beaucoup d’humilité…

 

PS  : cet article est bien entendu écrit au second degrés et avec beaucoup d’humilité. Il vise tout le monde (nous y compris) et personne à la fois. Nous espérons néanmoins que, dans le meilleur dès cas, il aura le mérite de faire réfléchir l’ensemble de la communauté… et dans tous les cas, la faire sourire.

 

 

 

Auteur :

Marie SEMERDJIAN

 

Portrait d’athlète : Raphael #CFV

Portrait d’athlète : Raphael #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

Bonjour Raphael

La French Co : Présente-toi en quelques mots :

Bonjour La French Co, je m’appelle Raphael, j’ai 46 ans, je bosse en tant qu’agent d’escale sur l’aéroport de Marseille et suis papa d’un petit bout de 9 ans.

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

Je cherchais, il y a environ 5 ans, un endroit pour pratiquer du workout, ne trouvant rien dans la région, je me suis tourné vers le crosstraining puis deux trois boxs ont commencé à ouvrir il y a trois quatre ans, j’ai pas réfléchi… J’aurai dû.

 

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Je pratique depuis trois ans maintenant.

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

A l’âge de 8 ans je me suis lancé dans le cyclisme pendant 8 ans puis duathlon, athlétisme, volley, muscu, triathlon, cross training et foot.

 

La French Co : Continues–tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Je continue à jouer au ballon, je suis gardien et oui ça m’a apporté plus de détente et d’explosivité dans mes sorties

 

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Apprendre
  • Dépassement
  • Communauté
  • Pourquoi

 

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :

Mon premier WOD, c’était il y a trois ans justement ici à CrossFit Vitrolles, avant que je n’aille sur Les Milles pour des raisons de commodités, c était un chipper 50 pullups 50 squats 50 pompes et 50 situps, j’ai vu pour la première fois des butterfly et c’est devenu mon premier objectif…

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

J’aime la combinaison de plusieurs sports, gym haltéro endurance, bien que ce soit une activité individuelle, j’aime aussi l’esprit qui y règne de compétitivité, d’entraide et de respect.

 

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Quand j’ai assimilé un mouvement sur lequel j’ai travaillé depuis un moment.

 

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

En changeant de box je voulais continuer à progresser et je ne regrette pas mon choix.

 

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Physiquement oui et mentalement ça s’arrange pas.

 

La French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Je m’entraine entre 7 et 10 fois par semaine

Je me suis mis sérieusement  à l’haltéro depuis un mois.

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

Coté alimentation, j’ai du tout revoir après une légère couvade de 20kg pendant la grossesse de ma femme

 

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Non pas vraiment, ils sont fatigués dès que je prononce le mot CrossFit. Mais ils me soutiennent

 

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

J’évite de leur parler pour ne pas les saouler.

Les coachs sont très importants dans la vie d’une box.

J’aime leur professionnalisme, leur attention, proximité, rigueur.

 

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Ma plus grosse difficulté, c’est le manque de mobilité, un challenge donc, et l’haltéro que je regrette ne pas avoir commencé plus tôt.

 

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

Je suis plus à l’aise sur les mouvements de gym, poids de corps.

 

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Jason par exemple et je ne veux pas entendre parler de Karen.

 

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu déteste ?

Préféré  le MU Bar

Détesté le Thruster

 

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

Si on aime se dépasser dans l effort, si on a soif d’apprendre, si on souhaite pratiquer un des sports les plus complet, tout ça dans une ambiance qui vous porte et vous mène plus loin qu’on ne s’imagine alors qu’on pense être au bout de notre vie, se lancer n’est plus une option

 

Portrait d’athlète : Stéphane #CFDP

Portrait d’athlète : Stéphane #CFDP

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

Bonjour Stéphane

La French Co : Présente-toi en quelques mots :

Stéphane, 33 ans, marié, un fils de 2 ans.

Je suis expert-comptable, commissaire aux comptes indépendant. Job pas très glamour, mais dans lequel je m’éclate et comme je suis mon propre patron, cela me permet de venir à la box quand je veux 😛

Aime la difficulté et les défis.

Signe distinctif : toujours beau dans l’effort mdr (dédicace à Coco)

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

J’ai longtemps été adhérent d’une salle de sport dans laquelle j’ai usé chaque cm2 des salles de cours (LesMills) ou bien même du plateau de muscu. C’est au détour d’une conversation avec un coach (amie) que nous avons décidé de faire un cours d’essai à 3.84

Cette expérience a été plutôt difficile mais a fait germé en moi l’idée que cette pratique est plus qu’un sport quand j’ai vu l’environnement global de cette « salle » et surtout l’état d’esprit des athlètes. C’était en Juin 2016.

J’ai tout de même continué la salle, par facilité, et parce que certainement je n’ai pas encore prêt à changer mes habitudes.

 

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Avril 2018 officiellement, de façon intelligente Juin 2018.

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

Judo, Handball, Course à pieds (ou plutôt ma femme me balade) et Squash

 

La French Co : Continues–tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Je continue à jouer au squash et vais participer cette année à des rencontres en équipe avec le club d’Avignon. La pratique du CrossFit m’a apporté beaucoup de « caisse », c’est-à-dire un cardio qui permet d’épuiser l’adversaire ou tout du moins pouvoir répondre longtemps à des échanges longs et physiques, sans compter bien évidement une facilité de déplacement (perte de poids) et une augmentation de ma force physique.

 

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Entraide
  • Camaraderie
  • Humilité
  • Excellence

 

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :

Je n’ai pas l’ordre exact en tête (skills/ wod) mais il me semble qu’il y avait des Thrusters, des Squats et des T2B. Bien que tout le WOD ait dû être adapté pour que je puisse suivre, j’ai retiré beaucoup de satisfaction à terminer complètement lessivé ; c’est ce que je recherchai !

 

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

L’entrainement est toujours différent, et mène cependant toujours à la même chose : le dépassement de soi en améliorant ses performances, et tout ceci dans un laps de temps très court.

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Depuis le début d’année, je tends à changer mes habitudes de vie et comme fil rouge de cette ambition, je me suis inscrit à la Spartan Race pour obtenir la Trifecta (3 courses d’obstacles à pénalité de longueurs différentes : 8, 15 et 22 kms).

Bien que faisant du sport assez régulièrement, j’étais en surpoids.J’ai ainsi perdu 20 kilos de masse grasse de par la pratique du CrossFit mais surtout la modification de mon hygiène de vie.

Le CrossFit m’a ainsi permis d’échanger avec les athlètes sur les problématiques de « régime » que finalement chaque adhérent connait peu ou pas.

Je termine cette année 2018 avec mes 3 médailles obtenues en solo, et la capacité de faire des T2B sans adaptation !!!

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

A ce jour, je voudrai progresser dans cette pratique et pourquoi pas d’ici peu participer aux championship. Le CrossFit ouvre pas mal de portes que l’on ne soupçonne pas ; à nous de savoir ce que l’on souhaite vraiment.

 

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Oui, certainement, sur le plan physique ma perte de poids est ce qui saute le plus aux yeux. Pour autant, je suis plus pugnace dans l’effort et ai bien compris que c’est dans cette difficulté que l’on obtient des résultats (Hard work pays off). Je n’y arrive pas aujourd’hui mais si je continue à m’entrainer ça passera.

 

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?

Je ne pense pas que le CrosFit prenne une « place » à proprement dit, c’est un mode de vie que l’on adopte ou pas ; avec toutes les valeurs que cette pratique diffuse.

 

La French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Quand je le peux 3 – 4 fois semaines, mais pour être tout à fait honnête avec le travail et le squash c’est plutôt 2 fois semaines et de préférence le midi car cela me permet de ne pas trop empiéter sur le reste de mes obligations.

 

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

J’essaie de préparer mes repas à l’avance pour plusieurs raisons : éviter de manger des conneries industrielles, partager un moment de détente / continuer à discuter avec mes partenaires de WOD et surtout me forcer à venir m’entrainer.

 

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Oui, ils ont vite compris mes motivations.

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

Relation excellente, je pense qu’ils ont contribué au fait que je me sente bien rapidement (intégré) et que mes objectifs soient atteints dans de bonnes conditions. J’ai bien noté l’ensemble de leurs conseils (et ceux des autres athlètes) pour m’améliorer malgré toutes mes difficultés / lacunes.

Je n’ai pas spécialement d’attentes vis-à-vis d’eux, je suis très satisfait de leur prestation et de l’état d’esprit / valeurs inculqués.

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Sur ces prochains mois, la stabilisation de mon poids va être étape importante dans mon évolution personnelle. J’ai changé, j’ai fait des efforts mais il faudra garder le cap. En fait je suis en WOD for time pour ce changement de vie 😉

 

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

Squat j’ai des grosses jambes dixit Jordan 😛

 

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Je n’en ai pas vraiment, mais je garde en tête le Murph que j’ai réalisé (scaled) au bout de 2 mois d’inscription, c’était une boucherie !

 

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu déteste ?

Je déteste sans hésitation les HSPU (trop lourd encore) et j’aime beaucoup les burpees et les complexes d’haltéro (snatch / OHS)

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

Le CrossFit est une pratique sportive comme les autres si ce n’est qu’il n’y a pas de demi-mesure. Vous ne pouvez pas être passager d’un WOD et venir vous entrainer pour vous donner bonne conscience. Chaque effort vous donnera des résultats à condition de le vouloir. Il n’y a pas de sous athlète, chaque WOD peut être adapté pour que vous soyez tout autant lessivé que celui ou celle qui pratique le CrossFit depuis toujours. C’est là que réside l’importance de la Box que vous choisirez ; car le coach doit vous amener aux limites de vos capacités (challenge) sans pour autant vous démoraliser (fail).

Portait d’athlète : Christine #CFV

Portait d’athlète : Christine #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

Bonjour Christine

La French Co : Présente-toi en quelques mots :

Je m’appelle Christine mais à la Box comme ailleurs on m’appelle plus souvent Coco !

J’ai 33 ans, je travaille à mon compte dans le domaine du recyclage, j’ai toujours aimé le sport, et ce que j’apprécie le plus c’est partager un bon moment entre amis (avec une bonne bouffe et du vin c’est encore mieux !)

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

C’est mon frère qui m’a fait découvrir ce sport qu’il pratiquait depuis quelques mois à la box de Vitrolles

 

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

Ça va bientôt faire 2 ans, avec une coupure de 4 mois pendant mon voyage au Canada

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

Avant je pratiquais de la course à pieds et de la boxe

 

La French Co : Continues–tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Non, pour moi le CrossFit est le sport le plus complet que j’ai pratiqué, je suis devenue complètement addict, et si demain je dois changer de sport je ne sais vraiment pas vers quel sport me tourner car maintenant tout me paraît fade à coté !

 

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Communauté
  • Dépassement de soi
  • Polyvalence
  • Echange

 

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :

J’ai cru que je n’arriverai jamais au bout, pourtant j’étais déjà sportive… mais le nombre de répétitions ont eu raison de mes jambes et les burpees me paraissaient interminables !

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

Cette discipline m’a permis de repousser mes limites, d’aborder le sport autrement qu’un simple défouloir, en amenant un coté plus réfléchi sur le manière d’aborder certains WOD pour en arriver au bout !

J’aime le côté ludique et le fait que chaque séance soit différente.

J’aime la communauté qu’il y a au sein de ce sport, quel que soit la box d’ou l’on vienne, c’est pour ça que j’essaye de faire un maximum de drop dans mes déplacements professionnels ou en vacances !

 

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Même si ce n’est plus le cas actuellement ma plus grande fierté est de faire certains Wod en RX dans un temps correct…

Le fait d’avoir réussi à augmenter mes PR et surtout me sentir à l’aise sur les mouvements haltéro, et pouvoir du coup les appliquer en wod sans souffrance, tout ça grâce principalement à mon coach Martin, qui a été patient et très impliqué sur mon évolution !

 

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Mes objectifs étaient à la base de continuer à me maintenir en forme.

Ils ont complètement changé : je sais que cela me maintient en forme mais maintenant j’y vais dans l’optique de progresser un peu plus chaque jour, améliorer ma technique même si ce n’est pas la que je vais le plus me dépenser, essayer m’améliorer sur tous les fronts : endurance, force, gym, …

Et il m’arrive même parfois de venir à la box pour de l’open gym puis passer plus de temps avec les copains en faisant quelques étirements plutôt qu’une vrai séance !

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Les 2 ont changés : physiquement j’ai pris bien plus de muscle (et de gras lol) mais mon corps est vraiment renforcé, plus de blessure ou bobo.

Et mentalement ce sport m’a permis de comprendre que chaque échec est nécessaire pour arriver à une victoire. On ne fait pas de PR tous les jours et il faut travailler régulièrement pour y arriver, comme dans la vie lol !

 

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?

Le CrossFit prend une place très importante, même si je ne m’entraine pas à chaque fois je passe à la box 5/semaine, et quasiment tous les WE on se retrouve avec des anciens ou adhérents actuels. Il m’a permis de partager une nouvelle activité avec mon frère et même avec mes neveux qui sont au kids, de rencontrer mon chéri, et d’avoir un cercle d’amis que j’apprécie de voir très régulièrement.

 

La French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Je m’entraine 5 fois par semaine, et je suis différents cours : je suis les wod et j’essaye de suivre 1/Semaine un cours d’haltéro et si possible soit le strectching soit le FFB en complément pour justement éviter les blessures (les 2 c’est encore mieux).

 

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

Je mange plus qu’avant, car mes dépenses ne sont plus les mêmes, et j’en profite lol. Dans mon organisation, ca ne change pas vraiment car le sport a toujours pris une place importante dans ma vie, mais maintenant je ne loupe pas d’entrainement car sinon je suis en manque !

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Complètement ! Car déjà c’est mon frère qui m’a initié au CrossFit et il continue aussi régulièrement que moi. Et mon entourage (hors CrossFiteur) voit mon épanouissement et engouement pour ce sport, et surtout l’impact positif qu’il a eu sur ma vie.

 

 

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

Les coachs, et le head coach plus particulièrement, sont le reflet de la box où l’on s’entraine. Entre leur humeur, et la qualité de leur coaching et prog, leur implication au sein de la box, tout compte ! Et pour avoir fait bcp de drop, et vu plusieurs box, je trouve qu’à Vitrolles on est bien loti ! Il y a eu pas mal de changements ces derniers mois, et j’avoue que Martin manque énormément par sa personnalité et sa prog.

Notre head coach donne une super dynamique à la Box, et Alyx également aussi, on voit sans problème leur implication et je n’attends pas vraiment plus de leur part,,ils sont déjà sur la bonne voix!

J’apprécie également les voir en dehors de la box pour partager un apéro ou une tartiflette lol, car ils sont plus que des coachs et font partie de cette communauté dont je parlais plus haut.

 

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Mon plus gros challenge est de passer de Barre MU sans élastique et enchainer les pull-ups sans souffrir lol

Du coup mes plus grosses difficultés sont la coordination et la proprioception, j’ai toujours eu plus de mal que certains là-dessus

Mes stratégies pour y arriver vont déjà de prendre mon mal en patiente ces quelques mois, et en profiter que je ne peux plus faire ces mouvements pour faire un gros travail de renforcement sur ces zones

 

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

J’ai plus de facilité sur ce qui est endurance

 

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Mon Wod préféré est Annie, simple et qui fait bien transpirer !

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu déteste ?

Mon mouvement, pas forcément préféré mais que j’aime pratiqué reste le Handstand walk, et mon pire ennemi est le Thruster !

 

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

De venir faire une séance d’essai. Le CrossFit c’est assez particulier et ce n’est pas forcement pour tout le monde soit on aime pas vraiment soit on devient complètement addict !

Ce sport évolue tout le temps et il est tellement polyvalent qu’on ne s’en lasse jamais… et la marge de progression est immense, on ne cesse de s’améliorer même après des années de pratique.

Portrait d’athlète : Mégui #CFV

Portrait d’athlète : Mégui #CFV

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

Bonjour Mégui

La French Co : Présente-toi en quelques mots :

Je m’appelle Mégui, j’ai 21ans.

Je suis en 3èmeannée de Licence à la fac de droit d’Aix, je mesure 1m49 et personne ne me respecte pour ça… 😂

 

La French Co : Comment as-tu découvert le CrossFit ?

Je cherchais un nouveau sport pour me défouler, j’avais entendu parler du CrossFit alors j’ai cherché sur Internet s’il y avait des boxs proches de chez moi.

J’ai vu qu’il y avait une box à Vitrolles, j’y suis allée, on m’a proposé une séance d’essai et j’ai tout de suite adhéré.

 

La French Co : Depuis quand pratiques-tu ?

J’ai commencé en septembre 2017, il y a un peu plus d’un an du coup…

 

La French Co : Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

J’ai toujours fait du sport depuis que je suis petite, j’ai fait un peu d’athlétisme, de volley, et le dernier sport avant le CrossFit, c’était la natation que j’ai pratiqué pendant 7ans en compétition.

 

La French Co : Continues–tu à pratiquer une ou des autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

Aujourd’hui, je ne pratique plus que le CrossFit et la course à pied de temps en temps mais vraiment pour me forcer à faire un peu de cardio (je déteste ça…)

 

La French Co : Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

  • Diversité
  • Respect
  • Entraide
  • Progression

 

La French Co : Raconte-nous ton premier WOD :

Je ne me souviens plus exactement de mon premier Wod, je me rappelle seulement que c’était un wod plutôt haltero avec Pierre Ogé comme coach. Les débuts à l’haltéro c’est toujours compliqué, on se sent super nul, tout le monde autour de nous a des barres pleines de poids et nous on est là, avec un tube en PVC pour essayer d’apprendre le mouvement. Malgré tout j’avais beaucoup aimé le Wod puisque je suis revenue !

 

La French Co : Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

Ce que j’apprécie le plus dans la discipline, c’est la diversité des mouvements. On ne fait jamais la même chose, on apprend et on s’améliore tous les jours. J’apprécie également le fait que tout le monde s’entraide et se soutienne. On ne se sent pas de compétition avec les autres comme c’est le cas dans certains sports et j’apprécie beaucoup ça.

 

La French Co : Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Je n’ai pas de fierté ou de victoire particulière.

Je suis aujourd’hui fière d’arriver à concilier ma vie d’étudiante qui me prend de plus en plus de temps et le CrossFit qui me permet justement de ne plus penser au travail pendant au moins 1h de mes journées.

Je suis également fière quand je vois que je m’améliore en force ou en technique, quand je réduis la taille des élastiques pour les pulls-up par exemple ou que mes RM1 augmentent.

 

La French Co : Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

J’ai commencé le CrossFit à une période de ma vie où je ne me sentais pas bien mentalement et physiquement. J’ai arrêté la natation l’année de mon bac et vu que je suis quelqu’un qui adore manger… J’ai du prendre entre 10 et 15kg. J’étais inscrite à une salle de sport mais je n’y allais jamais, j’avais besoin de retrouver le cadre que j’avais à la natation avec des coachs et des horaires d’entrainements mais dans un sport plus diversifié, qui bougeait, et dans lequel je pouvais me dépenser au maximum et ne plus penser à rien pendant un moment.

J’ai trouvé tout ce que je cherchais dans le CrossFit.

Aujourd’hui ce sport me permet de me sentir mieux même si la route est encore longue.

Mes objectifs aujourd’hui vont au-delà de mon poids (même si c’est toujours l’objectif principal), j’ai envi de m’améliorer en force, en gym et en technique… J’y travaille !

 

La French Co : As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Oui, le CrossFit permet d’aller au-delà de ce que l’on se pense capable de faire, sur le plan mental c’est super important, quand on finit un Wod où on a tout donné, même si on finit KO, on se sent super bien après.

Sur le plan physique aussi, ça muscle beaucoup et ça fait perdre du poids si l’on mange sainement à côté (la partie la plus difficile pour moi).

 

La French Co : Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?

Le CrossFit commence à prendre pas mal de place dans ma vie (et dans mon armoire … 😝) J’adapte mes horaires et mes activités pour pouvoir aller aux Wod quitte à rater quelques cours à la fac pour aller s’entrainer j’avoue…

 

La French Co : A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Je m’entraine environ 5 fois par semaine dont 1 cours d’haltéro depuis quelque mois.

 

La French Co : As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai des objectifs de perte de poids donc j’essaye de manger mieux même si c’est difficile … J’ADORE LA BOUFFE !! La plupart du temps, j’arrive à bien manger la semaine mais le weekend, je suis faible …

Sinon dans mon organisation, pas grand-chose à part adapter mes cours à la fac à mes cours de sport

 

La French Co : Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Je n’ai pas véritablement changé mon mode de vie donc ils n’ont pas à comprendre. Toutefois ils s’y intéressent et je m’amuse à les emmener à des wod pour les voir mourir…

 

La French Co : Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

J’ai une très bonne relation avec les coachs. Ils nous poussent à nous dépasser mais toujours dans le respect et la bonne humeur et c’est exactement ce que j’attend d’eux.

Alyx surtout me pousse toujours à me donner à fond, à mettre plus de poids etc… elle a compris que c’est en me criant dessus que je m’améliore 😝

 

La French Co : Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Tout est un défi dans le CrossFit au départ car on a tout à apprendre. Apprendre les DU, les pull-ups sans élastiques, les HSPU, marcher sur les mains… tout est à apprendre.

Pour pouvoir réussir, l’objectif est d’aller principalement aux wod qui comportent justement les mouvements que l’on n’arrive pas à faire car il n’y a qu’en s’entrainant que ça vient. Il faut également faire les cours de gym et ça viendra !

 

La French Co : Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

C’est malheureux mais rien ne me parait facile 😂😭

 

La French Co : Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

Honnêtement je n’en connais pas assez pour dire lequel je préfère

La French Co : Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu déteste ?

J’aime beaucoup les pull-ups et tout ce qui est haltéro (même si je suis loin de maitriser) et je n’aime vraiment pas les HSPU et l’assaut bike (c’est de la torture ce truc)

 

La French Co : As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

Je leur dirais de venir faire une séance d’essai et ils verront qu’ils ne repartiront plus ! Je ne connais PERSONNE qui après un essai m’a dit « c’était nul », « je ne reviendrais plus » … même s’ils ont tous vus leur vie défiler 😂. C’est le meilleur moyen de se défouler et de passer un super moment tout en faisant du sport. On en devient vite accro !!

 

La French Co : Pourrais-tu stp donner un petit défi au prochain athlète qui sera choisi ?

Le prochain athlète devra porter la personne de son choix sur 200 m 😉

 

 

Newsletter de La French Co !

Evénements, WOD, portraits d’adhérents, conseils, challenges, recettes…
Découvrez toutes les news de la French Co, de ses boxs et de ses partenaires.