Hériot CrossFit : Genèse de la 1ère école française affiliée CrossFit et du projet La French éCOle

Hériot CrossFit : Genèse de la 1ère école française affiliée CrossFit et du projet La French éCOle

Comment naissent les idées et les projets ? Comment un jour de décembre 2017 j’ai eu envie de faire du CrossFit avec mes élèves ?

 

Il était une fois une école

Déjà il faut que je vous parle de mon école. C’est un internat éducatif du primaire (ERPD Établissement Régional du Premier Degré), les enfants sont internes dans l’établissement ils sont pris en charge exclusivement par des enseignants du dimanche soir au vendredi soir, l’école est sur place et le soir se sont encore des enseignants qui font l’étude avec eux et des activités péri éducatives, la même chose le mercredi après midi. En tant qu’enseignante qui partage la vie quotidienne de mes élèves (je dors une nuit par semaine en surveillance à l’école) nous sommes vraiment proches d’eux.

Le mardi matin ils ont l’habitude que je vienne les lever en tenue de sport pour filer à mon entraînement aussitôt qu’ils sont en classe. Forcément ils sont curieux et moi très passionnée. Alors je leur raconte mes WOD, leur montre des photos des vidéos. « Regardez Sophie elle porte la barre avec 40kg dessus » (c’était un jour d’OHS !).

Et puis on entend parler du CrossFit Kids, le foot est LE sport principal de mes élèves, avec beaucoup de conflits à gérer aux récréations. Toujours les mêmes élèves qui jouent, toujours les mêmes exclus. Quand je vois comment l’esprit d’entraide de famille de dépassement de soi est fondateur du CrossFit je me dis qu’il faut transposer cela à mes élèves.

J’en parle à mon chef, il me dit pourquoi pas on peut essayer. Je rédige mon projet en sélectionnant tous les objectifs et compétences pouvant se rapporter au CrossFit dans les Programmes de l’Education Nationale (vivre ensemble, coopérer, EPS, respect …). Le seul souci que je rencontre est quand dans le devis je souhaite commander des Kettel Bell, même de 2kg cela semble trop lourd à mes supérieurs. Ok pas de charge dans le projet. De même que je dois gommer les notions « d’haltérophilie », les termes de Force Athlétique passant beaucoup mieux …

 

La Mini Box

Dans cette commande matériel j’ai été aidée par Christophe un ami CrossFiteur directeur du magasin Intersport de Gazeran à côté de ma box, il a su m’aiguiller sur du matériel pas trop cher et adapté aux enfants. Ainsi après faut des wod au poids de corps au début nous avons eu des PVC, des médias ball de 3kg, une échelle d’agilité, des cordes à sauter, des rouleaux de massage et des abmat. J’ai également acheté un tableau blanc comme dans toute box ! Rapidement j’ai récupéré des pneus aussi et un cosy de bébé de voiture qui avec une sangle et un enfant dedans fait un super sled dans la cour.

Nous sommes parés, et nous faisons des wod deux fois par semaine les lundis et mercredis. Mais nous ne faisons par encore du CrossFit ! En effet, je ne suis pas coach, je suis juste une maîtresse passionnée et athlète dans sa box qui s’entraîne tous les jours.

La passion ne suffit pas. Je vais avoir besoin d’une caution officielle, aussi je m’inscris pour le Level 1 en avril. Je l’ai financé entièrement. J’ai beaucoup travaillé en amont et je l’ai obtenu à l’issu d’un week-end de formation riche en rencontres et enseignements. J’ai eu la chance d’être formée par Elie Margerin qui est aussi instructeur CrossFit Kids aussi il a été plutôt intéressé par mon projet à l’école et ma démarche, nous garderons le contact.

J’ai eu la joie de rencontrer Christian Galy qui s’entraîne à R2 ou se déroulait le Level 1, nous nous entraînons parfois ensemble et j’apprends beaucoup et m’y dépasse énormément (DT forever!). Je citerai également Marc de Super 7 Asso, Flo de Strasbourg … Le L1 en poche l’aventure commence vraiment! Je commence à communiquer un peu en postant des photos des wod et des élèves (de dos) en train de s’entraîner.

Ma collègue Laetitia vient s’entraîner avec nous de temps en temps, la passion est contagieuse. Les élèves et moi nous partageons les mêmes codes, le même goût du dépassement de soi et le plaisir de s’entraîner ensemble. Je continue à leur raconter mes progrès aussi.

Lors du MURPH, les élèves ont eu le droit à leur wod hommage avec un MURPHY adapté à leur âge et leurs capacités (400 m de run – 30 sit up – 30 air squat – 10 push up – 400 m de run). Je leur ai bien expliqué la genèse des wod hommage, ils étaient très impressionnés et respectueux.

Fin juin j’ai jugé au French Throwdown et j’ai eu l’honneur d’échanger avec Daniel Chaffey de ma démarche du CrossFit avec mes élèves, de mon Level 1 et de la continuité avec le CrossFit Kids au mois de septembre. Il est très intéressé et me dit de me rapprocher de Myriam qui travaille pour CrossFit France et à CrossFit Louvre. Une semaine après les French, nous avons eu un long échange Myriam et moi. Elle m’explique que je peux et qu’il faut que j’affilie mon école. Aussitôt dit aussitôt fait le jour même le dossier d’affiliation partait à CrossFit.com. Nous sommes fin juin, j’ai eu la réponse juste avant les Games fin juillet….

 

 

L’affiliation

Nous sommes fin juin, j’ai eu la réponse juste avant les Games fin juillet. Hériot CrossFit ne figure pas dans la carte mondiale des affiliés car ceci est réservé aux box commerciales, mais c’est quand la première école affiliée CrossFit en France, la première box dans une école.

J’ai communiqué cet accord d’affiliation à Daniel Chaffey, Elie Margerin, quelques amis proches qui avenir suivi le projet et à Clémence du blog La Belle et la Bête. Il m’a fallu quelques jours pour réaliser ce qui était en train de se passer et comment je pouvais communiquer là dessus. La création d’une page Facebook était ce qu’il y’a de plus simple et le moyen de toucher un maximum de personnes.

A ce jours je n’en revient de l’engouement et de tous les commentaires positifs que je peux recevoir. Ce n’est que le début de la box de l’école Hériot. A la fin de l’année scolaire, nous avons fait des wod en extérieur (voici les photos) en team de 2 : buddy carry – med ball over head carry – tire flip – sled pull.

 

J’ai assisté lors d’une récréation du midi à un super moment, j’ai deux élèves qui savent marcher sur les mains, ils essayaient d’apprendre à un troisième. Je les observais sans intervenir. Et à un moment j’ai entendu « bon ça c’était le skill, il faut que l’on fasse un wod maintenant. » et là pour moi c’était gagné, j’avais eu ma gratification, les élèves se sont approprié la méthode, et ils jouent avec. Ils se sont fait un wod à base de handstand walk max distance, de burpees et de air squat.

 

Le futur ?

Il me reste encore 3 semaines de vacances avant de retrouver mes élèves, je m’entraîne tous les jours et je potasse mes cours pour le CrossFit Kids qui va arriver super vite les 8 et 9 septembre. Il me tarde d’apprendre plein de choses à appliquer au quotidien, notamment sur la notion de jeux appliqués au CrossFit. Je suis également en train de réécrire le projet de CrossFit que je vais soumettre à ma direction, et il est beaucoup plus abouti et fourni que le premier.

Cette année, les élèves auront un carnet d’entraînement ou il noteront leurs wod (en anglais, je ne modifie aucun terme) et leurs points de réussite. Les jours où ils s’entraînent ils auront un goûter en accord avec les principes du régime « Zone » pommes et beurre de cacahuète, banane et amandes, barrés maison …

Je vais également m’appuyer sur un médecin du sport pour valider l’utilisation de charges en fonction de l’âge des enfants, je me base également sur un livret de la FFH « Soulève le Monde » qui propose des séances de découverte de l’Halterophilie à l’école primaire et au collègue.

Enfin je vais travailler avec une amie qui a une en cours d’affiliation pour aller droper avec les élèves dans une vraie box de CrossFit, découvrir de nouvelles modalités d’exercice et de mise en situation. J’espère droper une fois tous les 8 semaines avec un nouveau groupe d’élèves a chaque fois pour toucher et éveiller un maximum d’enfants.

Quant à moi je continue à m’entraîner assidûment et passionnément, je juge des compétitions et suis parfois athlète aussi. J’aime énormément participer à des compétitions en team. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre tant techniquement que physiquement, mais c’est justement le faut ce soit infini qui est passionnant. Ma passion pour ce sport, ce mode de vie réside dans le fait que j’ai la certitude d’être dans le vrai pour améliorer le fitness et la Santé, de mes élèves autant que pour moi même.

 

Auteur :

Sophie BLIER

Comments are closed.

Newsletter de La French Co !

Evénements, WOD, portraits d’adhérents, conseils, challenges, recettes…
Découvrez toutes les news de la French Co, de ses boxs et de ses partenaires.