La magnésie : Un peu, c’est déjà trop !

La magnésie : Un peu, c’est déjà trop !

Les salles de sports ont une relation Amour/Haine avec la magnésie.

Les athlètes adorent son usage, mais les personnes en charge du nettoyage la détestent. En effet, bien qu’un effort important soit fait pour limiter son usage sur une seule partie de la salle, de magnifiques traces de poussière blanche (allant même jusqu’à l’opposé du pot) s’étendent de partout au sol. Et soyons honnêtes, elles prennent du temps à nettoyer.

Tout le monde “sait” que la magnésie est utilisée pour améliorer le grip sur une barre d’haltéro, barre de traction et autres équipements. Visitez n’importe quelle box de Crossfit, club d’Haltérophilie ou de Force Athlétique et vous verrez des gens appliquer de la magnésie sur leurs mains, leurs cuisses, leurs épaules, leurs T-shirts (à l’avant et l’arrière des épaules), leurs shorts et bien plus. Bien souvent, on approche même du bain de magnésie plus qu’autre chose.

On nous a tous dit qu’utiliser de la magnésie augmente la friction entre la barre et la main, rendant le grip plus sécurisé et évitant tout risque de lâcher prise. Mais savons nous vraiment si la magnésie fait le boulot que l’on pense qu’elle fait ? Aucune recherche n’a été réalisée sur l’utilisation de magnésie et le maintien d’une barre. En fait, moins d’une douzaine de recherches portent sur la magnésie, et la majorité d’entre-elles sont liées à l’escalade. Une nouvelle étude, par Bacon et ses collègues, est également orienté escalade, mais se penche également sur un exercice commun au fitness : Les tractions.

La recherche elle même est très succincte avec seulement neufs sujets. Ces auteurs estiment que l’usage de magnésie augmenterait le nombre de tractions réalisées, en utilisant un appareil d’assistance au traction chargé à 50% du poids de corps. Deux conditions étaient testées : Les doigts placés sur le dessus de la prise d’escalade et les doigts pinçant la prise de part et d’autre. Partie limitante de cette étude, l’utilisation de prise d’escalade au lieu d’une barre de traction restreint la possibilité d’étendre cette logique aux tractions classiques. Néanmoins on peut en tirer quelques leçons.

Comme on pouvait s’y attendre, les chercheurs ont découvert que l’usage de la magnésie semble permettre la réalisation de plus de répétitions dans les deux conditions :

  • Doigts placés au dessus de la prise; les sujets ont réalisé environ 23 répétitions avec magnésie contre 19 sans.
  • Doigts placés sur les cotés de la prise, les sujets ont réalisé environ 14 répétitions avec magnésie contre 9 sans.

Les mérites vont à l’un des auteurs secondaires, un étudiant universitaire, pour avoir investigué un sujet intéressant mais peu commun.

Si on transfère ces résultats à l’haltèro, l’utilisation de magnésie semble être bénéfique pour une augmentation du nombre de répétition. Toujours est-il, l’orientation “répétition” de cette démarche limite les résultats de cette expérience (ainsi que de celle de Kilgas(1)). De cette façon, ils étudient les effets de la magnésie sur l’endurance du grip. Egalement, ces résultats ne peuvent être extrapolés à des pratiques et mouvements de force et expansivité tel que le Soulevé de Terre, l’Épaulé Jeté et l’Arraché.

On retrouve le principe de l’effort unique sur une comparaison relativement bien controlée des effets de la magnésie sur une barre (2) L’étude examine le contrôle du glissement d’une barre en acier maintenue à la verticale. Les résultats montrent que la magnésie améliore la capacité du sujet à appliquer suffisamment de force de préhension pour limiter le glissement de la barre. Aussi, la barre étant maintenue à la verticale, cette étude prouve bien que la magnésie peut être bénéfique au grip sur un effort unique.

 

Laissant la science de côté, 100% des owners de box de Crossfit préfèreraient garder la magnésie loin du sol. (Colleen Baz/CrossFit Journal)

 

Mais pas tous les auteurs de recherches sur ce sujet montrent des résultats positifs.

La magnésie est largement reconnue comme un moyen de réduire la corne et les ampoules. Les recherches pourraient ne pas supporter cette croyance commune. Dans l’une des études disponibles, l’usage de magnésie semblait augmenter la température de la paume de main des gymnastes sur barres parallèles, poussant les chercheurs à conclure que la formation d’ampoules serait réduite si les athlètes n’avaient pas utilisé de magnésie (3). Il est bon de noter tout de même que dans cette étude, aucune formation d’ampoules n’a été constatée.

Si on consulte une étude encore plus récente, Li et ses associés ont étudié les effets de plusieurs substances sur le coefficient de friction entre une main et plusieurs surfaces rocheuses (4). Alors que la magnésie produit des effets négatifs, les données des chercheurs suggèrent que le fait d’appliquer puis de retirer de la magnésie de ses mains, augmenterait le coefficient de friction et le grip. Une trop importante quantité de magnésie sur la paume de la main agit comme un lubrifiant, avec les particules de magnésie bougeant facilement sur elles-mêmes et la peau. En appliquant d’abord de la magnésie pour absorber l’humidité des mains, puis en l’enlevant, la friction entre une pierre (possiblement l’acier) et la peau est optimisée. Ceci défend les habitudes pénibles de ceux qui plongent leurs mains dans la magnésie puis les claquent et frottent afin d’enlever l’excédent, tout en assurant un sacré bazar autour du bac.

Un point peu considéré, l’utilisation de magnésie peu augmenter le nombre de particule dans l’air par 2.400%, et environ 14% des particules inhalées sont retenues dans les alvéoles pulmonaires (5). Bien que la magnésie n’ai pas fait état de toxicité (aucune recherche n’a été faite à ce sujet), il serait prudent de réduire l’accumulation de magnésie par un entretien régulier et en consignant les athlètes de l’utiliser uniquement pour sécher leurs mains.

Quelques lignes de conduite à suivre :

  • La magnésie ne doit pas être une excuse pour prendre régulièrement du repos.
  • La magnésie ne doit pas être étalée ou recouvrir les barres.
  • La magnésie ne doit pas être utilisée comme effet de magie (nuage de magnésie).

References :

– Kilgas MA, Drum SN, Jensen RL, Phillips KC, Watts PB. The effect of magnesium carbonate (chalk) on geometric entropy, force, and electromyography during rock climbing. Journal of Applied Biomechanics 32: 553-557, 2016.

– Yamaguchi T and Hokkirigawa K. Magnesium carbonate and rosin powders stabilize sliding motion between rubber-gloved human hand and grasped cylindrical bar. Journal of Advanced Mechanical Design, Systems and Manufacturing 9(3): 1-10, 2015.

– Pusnik I and Cuk I. Thermal imaging of hands during simple gymnastics elements on the wooden bar with and without the use of magnesium carbonate. Science of Gymnastics Journal 6(1): 67-72, 2014.

– Li FX, Margetts S, Fowler I. Use of ‘chalk’ in rock climbing: sine qua non or myth? Journal of Sports Science 19: 427-32, 2001.

– Alves C, Calvo AI, Marques L, Castro A, Nunes T, Coz E, Fraile R. Particulate matter in the indoor and outdoor air of a gymnasium and a fronton. Environmental Science and Pollution Research 21(21): 12,390-402, 2014.

 

Extrait : Bacon NT, Ryan GA, Wingo JE, et al. Effet de l’usage de la magnésie sur des traction last avec préhension complète et partielle (pincement). International Journal of Exercise Science 11(4): 479-49, 2018. Disponible ici.

A propos de l’auteur : Non Kilgore contribue depuis longtemps au Crossfit Journal et à l’industrie du fitness en général. Il est certainement plus connu pour son travail avec Mark Rippetoe comme co-auteur, illustrateur et à l’origine de “Starting Strength” et “Practical Programming” (1er et 2ème édition). Il a aussi co-créé les séminaires “Basic Barbell Training” et “Exercise Science” enseignés à travers le Crossfit dans les années 2000. Après une carrière professionnelle de plus de 20 ans en académie supérieur, il créé et dispense des formations éducatives à l’académie de Kilgore et travaille comme écrivain et illustrateur.

Cover image: Matt Palmer/Koda CrossFit Norman

https://journal.crossfit.com/article/chalk-kilgore-2

Courtesy of CrossFit Inc

 

Traducteur :

Nicolas JACQUES

Comments are closed.

Newsletter de La French Co !

Evénements, WOD, portraits d’adhérents, conseils, challenges, recettes…
Découvrez toutes les news de la French Co, de ses boxs et de ses partenaires.