fbpx

Portrait d’athlète : Alexandre #CFS2P

Portrait d’athlète : Alexandre #CFS2P

Parce que nos athlètes sont l’âme et la raison d’être de nos boxs, et que chacun est unique… Voici le portrait de l’un d’eux…

 

Bonjour Alexandre,

La French Co: Présente toi en quelques mots :

Bonjour, je m’appelle Alexandre , j’ai 28 ans et je travaille dans un cabinet d’expertise comptable CECVD à Salon de Provence, je finis mes études par correspondance en parallèle.

 

La French Co: Comment as-tu découvert le CrossFit ?

J’ai découvert le CrossFit grâce à deux personnes; mon kiné Laurent et un ami Matthieu, tous deux pratiquant la discipline à la box de Salon de Provence.

 

La French Co: Depuis quand pratiques-tu ?

J’ai effectué ma première séance début février 2017.

 

La French Co: Quel(s) sport(s) pratiquais-tu auparavant ?

J’ai pratiqué de nombreux sports notamment le volley ball durant les années collège et lycée. Par la suite j’ai fait du sport quotidiennement chez moi avec des machines de cardio et quelques haltères. Je rajoutais quelques séances de course à pied également.

 

La French Co: Continues-tu à pratiquer une ou d’autres disciplines ? Si oui, que t’apporte le CrossFit dans celle(s)-ci ?

J’essaie de continuer les footings qui sont, à mon sens, bien complémentaires au CrossFit. Depuis que j’ai commencé le CrossFit il est vrai que ma façon d’aborder la course à pied a changé, aujourd’hui j’essaie d’être meilleur que la veille. Je regardais beaucoup moins les temps et les distances auparavant. Avec le CrossFit on apprend à devenir meilleur et on se prend au jeu quel que soit son niveau.

 

La French Co: Pourrais-tu décrire le CrossFit en 4 mots maximum ?

Tout d’abord une communauté. Ensuite je dirai que c’est du bien-être, du challenge et beaucoup de plaisir.

 

La French Co: Raconte-nous ton premier WOD :

Je m’étais inscrit pour effectuer une séance d’essai avec Matthieu qui m’avait donc parlé du CrossFit. Finalement il n’avait pas être présent ce jour-là et je me suis retrouvé à venir tout seul. En venant, j’appréhendais. Honnêtement, ce n’est pas le genre de situation où je suis super à l’aise.

Donc j’arrive et on m’accueille très bien, tout le monde a l’air sympa et je tombe sur un WOD en team de deux.

Je m’en rappelle très bien, Thomas notre coach m’a mis avec Fabien. C’était un WOD pas très technique il y avait des burpees avec DB, des dips, etc… bref c’était cardio ! Je pensais que j’allais bien gérer et en fait j’étais dans le mal tout de suite. Et là, heureusement qu’il y avait Fabien, super bienveillant, il m’a poussé, encouragé et on a fini le WOD. C’est un peu ce qui m’a fait m’inscrire sans hésitation; cet esprit d’équipe, cette communauté. Les gens s’encourageaient il n’y avait pas de compétition et chacun faisait de son mieux même avec des niveaux différents. Donc merci Fabien !

 

 

La French Co: Qu’apprécies-tu dans la discipline ?

Tout d’abord j’apprécie la communauté CrossFit, c’est assez rare dans un sport d’avoir une telle union entre les box et les pratiquants.

Ensuite c’est un sport complet: force, endurance, mobilité… Ayant des problèmes de dos, je craignais un peu certains mouvements mais au final ce sport m’a fait beaucoup de bien.

C’est très varié, nous avons une programmation quotidienne où on ne s’ennuie pas et finalement on apprend tous les jours.

Il y a également l’aspect dépassement de soi, et ça c’est génial. Le CrossFit m’a permis d’aller plus loin avec mon corps que ce que j’aurai pu imaginer. Finalement on s’en fou de son niveau, l’essentiel est de faire son maximum et ça suffit très souvent pour se surprendre soi-même.

Le CrossFit se pratique aussi en équipe, ce qui donne un souffle supplémentaire où lorsque l’on arrive au bout de ses forces, on trouve encore l’énergie nécessaire pour continuer avec son coéquipier. On a eu l’occasion d’effectuer cela au sein de la box de Salon pour le challenge de Noël et j’en profite pour faire une mention spéciale à l’ami Loïc.

Je finirai par les membres de la box de Salon, que ce soit les adhérents ou les membres du staff; on progresse ensemble, on se motive, on s’entraide et on partage avec tout le monde, parfois même en dehors de la box pour des restaus etc…

 

La French Co: Quelle est ta plus grande fierté ou victoire ?

Je n’ai pas forcément de grande fierté liée au crossfit, en revanche j’ai énormément de petites victoires qui sont la fins des wods. Chaque jour est l’occasion d’avoir ce genre de petites victoires que l’on peut en plus partager c’est top !

 

La French Co: Quels étaient tes objectifs en t’inscrivant ici ? Ont-ils évolué par la suite ?

Je voulais retrouver un cadre sportif histoire de ne plus continuer individuellement sur des tapis de course, vélos etc…

A cause de certaines difficultés passées j’appréhendais vraiment le fait de me dépasser physiquement, j’avais pris beaucoup de poids, j’étais loin d’être dans une forme physique et mentale idéale. Mon kiné m’a poussé en me disant que ce serait bien, ce qui m’a rassuré et finalement, les résultats sont plus qu’à la hauteur.

Aujourd’hui je me surprends à avoir des objectifs qui évoluent oui, je me suis pris complètement au jeu, et j’aimerais progresser dans cette discipline en restant à un niveau qui me correspond. Au-delà des aspects santé et bien-être s’ajoutent aujourd’hui des objectifs d’apprentissage et de progression.

 

La French Co: As-tu observé des changements sur le plan physique et mental ?

Enormément oui ! Sur le plan physique je me suis musclé, je vois mon corps évoluer et c’est sympa. Mais le plus grand changement est mental bien sûr; j’ai pris confiance en moi et en mon corps surtout. Le CrossFit n’est pas resté un sport mais est devenu un mode de vie où je fais attention à ce que je mange, à comment je fais les choses. J’essaie de garder l’état d’esprit que j’ai durant les séances et de l’appliquer dans le reste de la journée.

On n’a pas besoin d’être le meilleur en CrossFit pour tirer profit du l’enseignement que ce sport procure.

La French Co: Quelle place prends le CrossFit dans ta vie ?

Une place conséquente c’est certain. J’en parle beaucoup je regarde des vidéos régulièrement, ça fait partie de mon quotidien.

 

La French Co: A quelle fréquence t’entraines-tu ? Quels cours de spécialité suis-tu ?

Je m’entraine 5 ou 6 fois par semaine. Maintenant j’aurais du mal à faire moins. J’essaie d’aller régulièrement aux cours d’haltéro et parfois en gym, environ deux fois par mois. Cela permet de progresser techniquement sur des mouvements parfois complexes.

 

La French Co: As-tu changé des choses dans ton quotidien (organisation, alimentation…) ?

Oui, je fais beaucoup plus attention à ce que je mange. J’essaie de maintenir une hygiène de vie en adéquation avec les entraînements afin de donner le meilleur de moi-même. Du point de vue de l’organisation, je vais aux séances de 18h, ça me permet de me vider la tête après le boulot. Avec les séances du samedi, il est vrai que le CrossFit me prend beaucoup de temps, et demande donc d’organiser le reste de mes journées en fonction de ces entrainements qui sont devenus un équilibre physique et mental.

 

 

La French Co: Ta famille, tes amis comprennent-ils ton mode de vie ?

Ma famille a vu les bienfaits du CrossFit sur moi et comprend parfaitement ce besoin de me dépenser. Mes amis comprennent également, ce n’est pas non plus une activité qui occupe toutes les soirées. Il reste du temps pour profiter. Il est parfois plus contraignant aux yeux de ma copine.

 

La French Co: Quelle est ta relation avec les coachs ? Quelles sont tes attentes vis-à-vis d’eux ?

Il y a une très bonne entente avec les coachs. Ils sont très disponibles et nous proposent un programme de qualité chaque jour. Il est important à mon sens d’entretenir des liens de confiance avec eux. Ils nous demandent régulièrement comment nous allons dans nos vies que ce soit positif et négatif, ils comprennent qu’en fonction de notre état d’esprit on n’abordera pas la séance de la même manière. De plus ils sont très soucieux de notre état physique et proposent systématiquement des mouvements différents si nous avons une douleur quelque part.

Mes attentes envers eux restent inchangées: elles sont de l’accompagnement dans ma progression, le maintient de ce cadre où l’on se sent en sécurité, et réussir à garder cette superbe ambiance.

 

La French Co: Quels sont tes plus gros challenges / tes difficultés ? Quelles stratégies adoptes-tu pour les affronter ?

Sur le plan sportif mon gros challenge serait de m’améliorer techniquement afin de pouvoir charger les barres un peu plus. Au début on progresse très vite, puis on arrive à un seuil ou le kilo supplémentaire ne passe pas et le meilleur moyen est de se perfectionner techniquement.

La stratégie est d’écouter les conseils des coachs et des autres adhérents. Il faut être patient, mais il y a tellement de mouvement différents qu’on se voit progresser sur l’un ou sur l’autre relativement régulièrement, ça fait toujours plaisir.

 

La French Co: Sur quoi as-tu le plus de facilité ?

Je dirai que je reste relativement à l’aise sur le run et l’endurance en général.

 

La French Co: Quel est ton WOD (benchmark) préféré ?

J’aime énormément les WODs longs donc évidement le Murph, ou dernièrement nous avons fait le triple 3 qui m’a beaucoup plu.

 

La French Co: Quel est ton mouvement préféré… et celui que tu déteste ?

En haltéro le Clean & Jerk même si j’ai encore du boulot, je trouve ce mouvement très agréable à effectuer. Sinon j’aime bien les rope climb.

Par contre sans hésitation aucune, je déteste tout ce qui se fait sur les mains, toutes variantes de handstand restent un mystère pour moi.

 

La French Co: As-tu un message à faire passer à ceux et celles qui hésitent encore à franchir le pas ?

VENEZ ESSAYER !

Vous vous surprendrez vous-même.

 

Angèle Pancrazi

Comments are closed.

Newsletter de La French Co !

Evénements, WOD, portraits d’adhérents, conseils, challenges, recettes…
Découvrez toutes les news de la French Co, de ses boxs et de ses partenaires.